L’instant présent de Guillaume Musso

linstant-present

Whaou ! Encore un tout bon Musso qui, je trouve, s’améliore de plus en plus ! J’ai adoré celui-ci, même si la fin m’a un peu déçue (c’est pourquoi ça n’est pas un coup de cœur). L’histoire est intrigante et j’ai eu du mal à poser le livre. Bref, une excellente lecture !

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
Elle passe la sienne à l’attendre.
Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :
 » Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel…  »
Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Dès la première page, je me suis pris une fameuse claque en pleine figure. Je me souviens m’être dit « Et bien, ça commence fort, l’auteur m’offre déjà un personnage à détester ! ».

J’ai été très surprise par la tournure qu’ont pris les choses. J’avoue que je ne m’attendais absolument pas à une intrigue pareille et j’ai adoré ! J’ai trouvé cette lecture passionnante, je me suis accrochée à ma liseuse jusqu’au bout, attendant avec impatience de savoir comment ça allait finir pour Arthur et Lisa. Ces deux personnages ne sont pas ce que je qualifierai d’attachant, mais j’ai beaucoup aimé suivre Arthur dans cette course contre le temps et cette aventure quelque peu farfelue.

Sullivan, Benjamin et Sofia ont eu ma préférence au niveau des protagonistes de cette histoire. Surtout le grand-père. C’est souvent grâce à lui qu’on en apprend plus sur la situation dans laquelle se trouve Arthur. Et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai trouvé cet homme très sympathique. J’ai beaucoup aimé leurs retrouvailles et leurs différents dialogues.

Ce que j’ai également trouvé chouette, c’est que Musso fasse références à plusieurs faits d’actualités, autant au niveau politique que culturel (Une telle année, on pouvait entendre une telle chanson à la radio alors qu’un an plus tard, tel film faisait l’affiche, etc…).

Le seul détail qui empêche ce roman de figurer parmi mes coups de cœur, c’est la fin… Tout à fait imprévisible, certes (il est clair que je ne l’ai pas vue venir). Mais j’ai déjà découvert ce genre de dénouement ailleurs et, du coup, j’aurais préféré tomber sur autre chose. Je dois avouer que j’ai été à la fois surprise et déçue.

Enfin, ça n’empêche pas que j’ai adoré et que ce livre figure parmi mes favoris de l’auteur !

Citation(s) :
– […] La plupart de ceux qui ont un peu de jugeote savent [que l’amour] change au fil du temps. Selon l’énergie qu’on lui consacre, on le garde, on s’y accroche ou on le perd.
– Certaines choses arrivent parce qu’elles doivent arriver, et le seul moyen de ne pas les subir, c’est de les accepter et de t’en accommoder.
– C’est un fait : dès que tu as un enfant, tu as peur de le perdre. Dès que tu as un enfant, tes fortifications s’effondrent. Tu es désarmé, fragile.
– On pense toujours avoir le temps. On croit que l’on arrivera à rattraper ces moments perdus, mais ce n’est pas vrai.
– L’amour […] est un phare érigé pour toujours. Qui voit les ouragans sans jamais en trembler.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s