Love letters to the dead de Ava Dellaira

couv4700081

Une belle petite histoire écrite avec originalité, un personnage attachant dont j’ai aimé partager le quotidien et l’évolution. Des petites infos sur certaines personnalités,… Bref, un chouette mélange pour passer un agréable moment. Je ne peux que recommander cette lecture que j’ai beaucoup appréciée.

Au commencement, c’était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est réellement passé, la nuit où May est décédée.

Ca ne devait être qu’un devoir et finalement, c’est devenu un roman… la prof d’anglais demande à la classe d’écrire une lettre à une personne décédée. Laurel décide d’écrire à Kurt Cobain. Après lui, plusieurs personnalités y passent, dont plusieurs que je ne connaissait pas en fait… D’ailleurs, j’ai été frustrée de lire sur la 4ème de couverture qu’elle adresse du courrier à Heath Ledger (un acteur dont j’étais et je suis toujours une grande fan) et de constater qu’en fait, une seule lettre est pour lui ! Enfin bon, ça n’enlève en rien la beauté de cette lecture !

Ce que j’ai apprécié, c’est la narration plutôt originale. Ce bouquin est fait de lettres, rien que ça. En le lisant, on a l’impression de lire un journal intime, sauf que chaque chapitre est adressé à une personne différente (c’est tout de même Kurt Cobain qui revient le plus souvent). Dans ces courriers, Laurel raconte un peu son quotidien, sa vie d’étudiante avec les ami(e)s qu’elle se fait, le garçon qu’elle rencontre, etc… Evidemment, elle y parle de sa sœur décédée, de comment c’était quand elles étaient deux, de comment c’est maintenant qu’il lui manque une partie d’elle.

Et c’est comme ça que, petit à petit, on apprend ce qui est arrivé à May. Et on voit Laurel évoluer et avancer jusqu’à ce qu’elle puisse enfin accepter que c’est comme ça, qu’on ne revient pas en arrière et que sa sœur ne lui sera jamais rendue. Et j’ai l’impression que ce sont toutes ces lettres qui lui permettent de progresser dans son deuil. Toutes ces personnes décédées à qui elle écrit lui apprennent quelque chose d’après la vie qu’ils ont vécues.

J’ai passé un très bon moment à lire les pensées que Laurel adressait à des personnalités connues. Comme dit plus haut, j’ai juste été frustrée de ne pas lire le nom d’Heath Ledger plusieurs fois. J’ai également été un peu agacée par le fait que, souvent, Laurel parle à la personne en lui disant ce qu’a été sa vie (« Tu as sorti tel album, chanté telle chanson, vécu telle ou telle chose »). Je trouvais ça bizarre. C’est comme si quelqu’un m’écrivait une lettre et me disait « Tu as eu deux enfants, tu travaillais là, tu aimais la lecture et tu passais ton temps à faire ça… ». Ok, je le sais, c’est ma vie en fait !

Parallèlement, c’est quand-même grâce à ce genre de phrase que j’ai appris à connaître ces « idoles » d’une autre façon et finalement, c’était intéressant !

En bref, un très bon roman, c’est une belle idée qu’à eu l’auteur de l’écrire sous cette forme, j’ai beaucoup apprécié de passer du temps avec Laurel de cette façon.

Ma note : 4/5 (Très bien)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s