L’heure bleue d’Elsa Vasseur

lheure-bleue

Un roman qui se lit vite mais que je n’ai pas trouvé passionnant. L’histoire est intéressante mais j’ai eu le sentiment qu’elle avait été bâclée. L’auteure met plus l’accent sur des descriptions que sur des évènements et on saute ainsi 4 semaines en quelques pages. Bref, j’ai passé un bon moment mais c’est un roman que j’oublierai vite.

Zoé se sent toujours responsable à dix-sept ans de la mort accidentelle de son petit frère Nino, dix ans auparavant. Elle ne parvient pas à surmonter sa culpabilité ni à renouer le contact avec sa mère, qui vit en résidence psychiatrique depuis l’accident. Lorsque Lise, une camarade de terminale, l’invite à passer l’été en Grèce pour s’occuper de son neveu Ben, Zoé accepte sur un coup de tête. Elle se retrouve alors plongée dans l’intimité de la flamboyante famille Stein où règnent les non-dits et les faux-semblants.

Lorsque Babelio m’a proposé ce livre en partenariat pour la MasseCritique, je n’ai pas hésité longtemps avant de m’inscrire. Le résumé m’a tout de suite intriguée et j’ai voulu en savoir plus. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai lu le mail m’annonçant que j’avais été sélectionnée. Quelques jours plus tard, il était dans ma boîte aux lettres et j’en ai très vite commencé la lecture, l’intercalant entre deux de mes prévisions pour Mai.

Il est vrai qu’il n’est pas très gros, mais je ne pensais pas que je le terminerai aussi vite ! Les pages se tournent toutes seules et j’en ai vraiment été étonnée. L’intrigue est vraiment très intéressante mais j’ai regretté que l’auteure ne s’y attarde pas plus, préférant passer plus de temps dans des descriptions de paysages (qui m’ont énervées plus qu’autre chose) que dans celles des personnages et de leur histoire.

Souvent je me suis demandé où était passé tout ce temps qui avait déjà filé (par exemple, on passe 4 semaines en quelques pages à peine). Ainsi Zoé est-elle à peine arrivée en Grèce qu’elle doit quasi déjà repartir. Elle fait connaissance avec la famille de Lise et en apprend les secrets et puis voilà, au revoir ! Tout se passe tellement vite que j’ai l’impression de n’avoir pas eu le temps de m’attacher aux différents personnages… et j’en suis déçue !

Et alors la fin… J’aurais aimé que l’auteure nous offre un dialogue de plus, qu’elle ne nous laisse pas comme ça sur des questions dont on n’aura jamais les réponses. Non, je n’aime pas les fin ouvertes, encore moins dans ce contexte là !

En bref, je suis ressortie de cette lecture avec un sentiments de pas assez, d’histoire bâclée. Comme si l’auteure s’était dépêchée d’écrire, qu’elle n’avait pas le temps de s’attarder… Le résumé était prometteur, dommage que l’intrigue n’aie été que survolée.

Ma note : 2,5/5 (Moyen)

Merci à la Masse Critique de Babelio
et aux editions « Robert Laffont » pour ce partenariat !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s