Un appartement à Paris de Guillaume Musso

couv2767422

Pas mon favoris de Musso. Les deux premiers tiers de ce roman sont assez longs et certaines choses m’ont plutôt agacée. Heureusement que la fin est vraiment bien, elle vaut la peine de s’accrocher !

Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante.
Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler.
À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

A la base, le résumé ne me tentais pas plus que ça, mais je lis toujours les Musso et, de plus, ma copine au boulot m’en a parlé et m’a dit qu’il fallait absolument que je lise, malgré les longueurs du début. Une fois n’est pas coutume, je m’y suis donc plongée de bonne grâce.

Malheureusement, j’ai été déçue… J’ai été un peu agacée par certaines choses…

Je n’ai pas réussi à comprendre pourquoi Madeline et Gaspard décident de mener l’enquête pour retrouver ces trois toiles. Après tout, ils ne connaissaient même pas le peintre et ça m’a ennuyée de les voir ainsi fouiller dans sa vie. Depuis quand Mr et Mme Tout Le Monde jouent-ils les Sherlock ?

Pire, comment (et pourquoi) les gens acceptent-ils de répondre à leurs questions. Ils ne sont ni journalistes, ni flics (même si Madeline l’a été) et n’ont donc aucun droit sur cette affaire. Je me suis imaginée à leur place et je me suis demandé ce qu’ils gagnaient à faire toutes ces recherches.

Enfin, quand on met ça de côté, il faut bien admettre que l’histoire de ce Sean Lorenz est intéressante. L’enquête est un peu longue, mais lorsqu’on arrive au dernier tier du roman, on ne peut plus le lâcher tant il y a du suspense ! Je ne m’attendais pas à une fin pareille et j’en ai été ravie, elle m’a permis d’oublier une peu la déception ressentie pendant la lecture des deux premiers tiers.

Pour résumé, c’est loin d’être mon favoris de Musso mais la fin fait que mon moment lecture n’a pas été désagréable.

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s