Lecture en cours…

Calendar 9

Elle n’a pas versé son dernier règlement à Blaine, elle doit de l’argent à son client précédent qu’elle ne peut pas rembourser pour l’instant, et l’état de son père ne s’améliore pas ! Pour couronner le tout, Wes a disparu depuis plus de trois semaines. Personne n’a eu de ses nouvelles. Mia est totalement dévastée. Elle va prendre la seule décision qui s’impose. Son ex, celui qui a envoyé son père à l’hôpital, va obtenir ce qu’il veut. En tout cas, c’est ce que Mia va lui laisser croire.

Advertisements

Requiem pour Sascha Tome 1 – Lacrimosa de Alice Scarling

couv7664533

Un premier Tome tout à fait passionnant, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai trouvé l’héroïne très intéressante. Son pouvoir est génial ! L’histoire est intrigante à souhait, il y a des révélations plutôt inattendues. Et cette fin… argh ! Il n’y a pas à dire, l’auteure sait retenir notre attention et nous donner envie de continuer la saga ! Bref, je ne peux que conseiller cette lecture captivante !

Sous ses apparences de jeune femme bien dans sa peau, Sascha dissimule de lourds secrets. Orpheline, elle ignore tout de ses origines et surtout d’où lui vient son pouvoir étrange : elle peut posséder les gens d’un simple contact, qui lui suffit à échanger de corps. Elle s’en sert pour voler et traquer les vampires qui ont massacré sa famille adoptive. Jusqu au jour où elle rencontre Raphaël. Immunisé à son pouvoir (et à ses charmes), le mystérieux jeune homme va lui donner les moyens de sa vengeance… au risque de la conduire à sa perte.

Ça fait assez longtemps que j’ai cette saga dans ma PAL. Il est vrai que je ne suis pas une grande adepte des lectures Bit-Lit, mais si un résumé me plait, alors je fonce ! Et ce fût le cas ici. J’ai tout de suite été intriguée par ce fameux pouvoir dont Sascha est dotée. Du coup, j’ai voulu en apprendre plus à son sujet. Alors c’est vrai, ce premier Tome est resté plutôt longtemps dans ma bibliothèque sans en bouger… Ben oui, j’aime pas la Bit-Lit, j’vous dit. Du coup, une saga à la fois et il me faut toujours un minimum d’inspiration pour m’y mettre !

Une fois la motivation trouvée, j’ai enfin pu me plonger dans ce 1er Tome et rencontrer Sascha. Personnage très intéressant et plutôt sympatique avec qui j’ai tout de suite accroché. Bon, parfois je la trouve un peu vulgaire mais étant donné que ça n’est pas tout le temps, ça passe. Il faut bien avouer que son pouvoir est super ! Elle peut, d’un simple touché échanger son corps avec celui de n’importe qui d’autre. Honnêtement, ça m’a fait rêvé, j’ai trouvé ça super divertissant. Bon par contre, les effets secondaires ne sont pas top mais chaque médaille a son revers, n’est-ce pas ?

Donc, comme dit dans le résumé ci-dessus, notre héroïne utilise son formidable pouvoir pour traquer les vampires qui l’ont privée de sa famille adoptive. Et, c’est durant cette quête qu’elle fini par rencontrer Raphaël. Bizarrement, il est immunisé contre ses capacités d’échange et il a les moyens d’offrir à Sascha la vengeance qu’elle désire tant. Inutile de vous dire que ces deux-là vont former un joyeux duo ! Entre le caractère bien trempé de la jeune fille et la froideur extérieure du jeune homme, il n’y a pas à dire, il y a du divertissement !

L’histoire est tout à fait passionnante, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai juste un peu regretté le langage parfois cru et l’abondance de scènes de sexe. Mais bon, comme l’intrigue est très intéressante, ça passe quand-même. Les révélations sont justes géniales (je ne m’attendais absolument pas à ça) et la fin est carrément sublime ! Mon Dieux, quel suspense ! Je ne pense pas attendre trop longtemps avant de me jeter sur le 2ème Tome !

En bref, un très chouette premier Tome que j’ai beaucoup aimé et que je ne peux que conseiller !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain

couv30865332

Un roman qui m’a atteint au plus profond de moi. Un sujet très difficile à traiter et ça a pourtant été fait avec brio par l’auteur. Une pépite, une merveille ! Un coup de cœur ! Et cette fin… j’en suis encore toute retournée ! Je ne peux que conseiller cette magnifique histoire à tous !

On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.

Bon, j’avoue, je n’ai pas lu le résumé avant de me plonger dans ce roman. Je ne savais pas quoi lire, je parcourais ma liseuse, je suis tombée sur ce titre et je me suis dit « Ok, ça sera celui-là ! ». On entre direct dans l’histoire puisque ce qui est indiqué en résumé ci-dessus est en fait écrit directement quand on ouvre le livre. Donc j’ai tout de suite su à quoi m’attendre. Ça ne m’a pas fait changer d’avis pour autant, au contraire, ça a aiguisé ma curiosité, il fallait que j’en sache plus !

Je me suis tout de suite attachée à Camille, c’est une jeune fille qui intrigue. Depuis son plus jeune âge, elle ne s’aime pas, son corps est son pire ennemi, elle survit plus qu’elle ne vit. Et donc, elle prend la plus grave des décisions qui soient : Elle décide de demander l’euthanasie assistée. C’est un sujet très poignant.

J’avoue, j’ai eu du mal à comprendre Camille. Certes, elle est très mal dans sa peau, mais est-ce que ça justifie une telle décision ? Elle est en bonne santé, on apprend même que d’autres femmes la trouvent jolie, elle a une famille aimante qui la soutien depuis toujours… Qu’est-ce qui peut bien la pousser à vouloir en finir ? L’auteur dépeint certes très bien le mal-être de notre héroïne, mais je n’ai toutefois pas réussi à comprendre.

A côté de cette incompréhension, j’ai tout de même ressenti beaucoup d’empathie pour ce personnage. A aucun moment je n’ai été fâchée contre elle ni ne l’ai trouvée égoïste. Au contraire, je l’ai trouvée très courageuse. Son choix est fait est personne ne peut l’en dissuader. Elle est très forte malgré ses faiblesse et j’ai trouvé ce trait de caractère tellement beau.

En attendant le jour J, Camille intègre un centre en Belgique, un endroit où elle recevra un accompagnement quotidien jusqu’à son euthanasie. Dans ce centre, elle rencontre le psy (mince, j’ai oublié son nom) chargé de la rencontrer deux ou trois fois par semaines. Celui-ci n’emploie pas des méthodes habituelles et c’est ce qui fait ressortir ce personnage du lot. C’est un homme super, très à l’écoute et qui n’essaie à aucun moment de convaincre Camille de rester en vie. Il l’accompagne sans l’influencer alors que son métier est d’aider les gens à aller mieux, pas de les aider à en finir avec la vie.

Cette histoire est vraiment magnifique, elle m’a touchée au plus profond de moi. Certains passages sont tellement émouvant… Je n’ai pas pleuré, j’ai à peine eu quelques larmes, mais franchement, j’ai vécu cette lecture très intensément et je l’ai adorée !

Et cette fin ! Quelle merveille ! Habituellement, c’est le genre de fin à me frustrer mais, allez savoir pourquoi, je l’ai trouvée formidable ! Elle a d’ailleurs contribué à m’offrir un coup de cœur ! Merci Sophie Jomain pour cette petite pépite !

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

Le yoga des paresseuses de Davina Delor

couv72513090

Un livre qui ne m’a rien apporté et qui m’a vite ennuyée. Lecture abandonée après quelques pages. Plein d’autres livres m’attendent, je n’ai pas eu envie de perdre du temps dans un bouquin auquel je n’ai de suite pas accroché.

Votre vie se déroule en accéléré ? si l’on vous parle de yoga pour vous détendre, vous levez les yeux au ciel, laissant cette activité à un public d’allumées ? Chaque jour, vous vous limitez à vos obligations et passez le reste du temps à éviter tout mouvement. Alors parler de yoga, non merci ! Pourtant, il est à parier qu’il subsiste au fond de vous un petit manque non identifié, avouez-le ! Et s’il s’agissait d’un besoin de mieux-être ? Si votre motivation première est de pouvoir paresser comme bon vous semble, autant vous sentir à l’aise dans votre corps et en harmonie avec votre vie. Le corps est fait pour bouger, et l’esprit pour créer. Le yoga est le lien qui les réunit. En suivant ce guide, vous apprendrez à mieux vous connaître, vous en apprendrez plus sur vous-même que vous ne l’avez fait depuis le début de votre existence et surtout vous découvrirez en vous d’infinies possibilités qui vous rendront heureuse. Vitalité, souplesse, sérénité et même bonheur sont à votre portée !

Ca fait longtemps que j’ai ce livre dans ma PAL et, maintenant que je me suis enfin mise au Yoga, je me suis dit qu’il était peut-être temps de l’en sortir…

Mouais, ben en fait, non ! Je n’ai absolument pas accroché. J’ai l’impression que ce livre ne m’apprenait rien (j’ai déjà eu quelques autres lectures sur le sujet dont je vous parlerai bientôt) et je me suis rapidement ennuyée.

J’ai donc pesé le pour et le contre et j’ai décidé, puisqu’elle ne m’apportait rien, d’arrêter ma lecture. En plus, je n’en ai pas vraiment apprécié le style non plus.

Bref, pas la peine de perdre du temps quand on n’apprécie pas un bouquin, il y en a tellement d’autres qui attendent !

Ma note : Abandonné

Les Els de H. Roy

couv27902614

Une histoire sympa, des personnages qu’on aime ou qu’on déteste, de l’action et un peu de suspense. Tout ce qu’il faut pour passer un bon petit moment. Ce roman m’a divertie mais sans plus. Je le conseille quand on ne sait pas trop quoi lire, histoire de passer un agréable moment sans se prendre la tête.

« Je cours. Plus vite que jamais. Mes pulsations cardiaques sont des percussions frénétiques qui rythment ma cavalcade. L’air me brûle les narines, m’enflamme la gorge. J’ai froid, j’ai peur, j’ignore où je vais. Fuir, c’est tout ce qui m’importe. »

Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille.

Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelque temps pourraient bien devenir réalité…

Ce livre, si je l’ai ajouté dans ma PAL, c’est suite aux conseils d’une collègue qui l’avait lu et l’avait bien apprécié. Au début, j’étais assez réticente, pensant qu’il s’agissait d’un 1er Tome et puis, finalement, quand j’ai vu qu’il n’y avait que celui-ci (pour l’instant, sans savoir si un 2ème ne se rajoutera pas plus tard), je me suis laissée tenter.

Globalement, je n’ai pas été déçue par ma lecture. J’ai bien apprécié l’univers mis en place par l’auteur, même si c’est le genre d’intrigue qu’on retrouve facilement dans ce type de roman. Le principal étant qu’il y a suffisamment d’action et de suspense pour qu’on ne s’ennuie pas.

Connor est une jeune fille plutôt attachante (selon moi, car j’ai lu pas mal d’avis contraires) et je me suis vite prise d’amitié pour elle. Niveau personnage, j’ai également beaucoup aimé Juliette qui m’a semblé être une amie parfaite. Et en plus, elle est marrante, on ne s’ennuie pas avec elle.

Pour ce qui est des gars de l’histoire, M. ne m’a pas plu du tout. Au départ froid et distant, il se retrouve vite à courir après Connor, dans le genre pot de colle insupportable. Faut savoir ce qu’il veut ! Je déteste ce genre de personnage, ça me tape sur le système. Evan quant à lui est beaucoup plus réaliste. Le mec parfait en sommes. Je ne dirais pas qu’il m’a fait craquer mais je ne suis pas restée indifférente bien longtemps (Je dis ça parce qu’au début, il ne me faisait ni chaud, ni froid, mais ça a changé plutôt rapidement).

Concernant l’histoire en elle même, elle est pas mal, mais elle ne casse pas trois pattes à un canard. Je ne me suis pas ennuyée mais je n’ai pas non plus été super intriguée. Et je dois même avouer avoir été plutôt déçue par la fin (ça doit faire une semaine que j’ai fini le bouquin quand j’écris ces lignes et… j’ai déjà oublié comment ça fini en fait… seule me reste la déception ressentie pendant ma fin de lecture).

Donc voilà, pour passer le temps, c’est pas mal du tout, c’est même assez divertissant mais, à mon avis, il ne faut pas en attendre plus.

Ma note : 3/5 (Pas mal)

Persécutée de Matthieu Biasotto

couv50075518

Un Thriller qui ne m’a pas laissée indifférente. Cette histoire (plutôt tordue je dirais) m’a beaucoup plue. Les pages se sont tournées toutes seules, pas le temps de respirer ! Je n’ai rien vu venir du dénouement alors que les indices sont bel et bien présents tout au long de la lecture. J’ai adoré me prendre cette claque ! Un auteur que je vais suivre !

Ce qui vient d’arriver ? Je n’ai pas le droit d’en parler. Je ne devrais pas. Mes jours sont en danger. Les tiens aussi d’ailleurs. Toute personne ayant trempé là-dedans trouve la mort. J’ai croisé la route de la folie. Cette tornade a tout dévasté. Brisant ce que je suis. Mon avenir. Mon passé aussi. Elle se cache derrière les confidences fantasques d’une vieille dame fortunée. Ça commence par un sentiment ridicule les premières minutes. Puis le doute s’installe. Le doute te détruit. Les voix qu’entend cette grand-mère. Les coïncidences déstabilisantes. Les demi-trahisons. Les coups dans le dos. Mes fantasmes tordus. Les contours aléatoires de la réalité. Des prédictions malsaines sur ma grossesse. Mes problèmes de santé. Toutes ces tensions avec ma belle-mère. Cette haine qu’on entretient depuis des années. J’oscille entre mensonges, délires et révélations. Je prends le risque de te dévoiler cette expérience perturbante. Ma plongée en eau trouble, lente et inexorable. Jusqu’à ce que la vérité ne me touche de plein fouet. Jusqu’à ce que je comprenne que tout était sous mes yeux. Juste là. Que je n’ai rien vu. Rien compris. Je suis Pauline Malinowski et voici mon histoire.

Je pense bien que je n’aurais jamais croisé la route de ce livre si je n’avais pas lu « Ewa« , du même auteur. Le prologue de ce dernier m’a donné très envie de me procurer « Persécutée » et de m’y plonger rapidement. Vous l’aurez compris, ce thriller n’est pas resté très longtemps dans ma PAL, j’ai vite été intriguée de connaître l’histoire de Pauline.

Pauline est une jeune femme enceinte, elle attend son troisième enfant avec Raphaël, son mari. De prime abord, ils semblent mener une vie normale. Mais quand on gratte un peu, on remarque vite que ça n’est pas aussi parfait qu’il semblerait… La grand-mère de Raphaël, Agnieska, entend des voix et la situation est de pire en pire pour elle. Pauline est assez directement impliquée puisque ce que disent ses voix la concernent.

Du coup, il se retrouvent obligé d’intervenir et de côtoyer à nouveau les parents de Raphaël, avec qui ils sont en froid depuis un long moment déjà. Pauline et sa belle-mère ne peuvent pas se sentir et c’est peu de le dire. De ce fait, ça crée des tensions lorsqu’elles sont contraintes de se trouver dans la même pièce.

Niveau personnages, on se retrouve dans la tête de Pauline, ce qui fait qu’on en arrive très vite à détester la belle-mère… personnage exécrable et insupportable. Le beau-père quant à lui rend plutôt indifférent, quoi qu’il énerve un peu de par son manque d’intérêt et d’action. Pauline est une jeune femme à laquelle il est assez facile de s’identifier et Raphaël semble être un mari idéal, aux petits soins pour sa moitié. Bref, un parfait mélange pour ce genre d’histoire.

Histoire un peu tordue, il faut bien le dire… mais je dois avouer que ça m’a plu ! Les pages se sont tournées toutes seules tellement j’avais envie de savoir comment ça allait se dérouler ! Niveau suspense, l’auteur se débrouille assez bien !!! Je n’ai absolument rien vu venir du dénouement final, et pourtant, avec le recul, je constate qu’il a tout de même laissé pas mal d’indices tout  le long du roman.

Bon par contre, je pense qu’il va falloir que j’aille relire le fameux prologue d’Ewa car je suis persuadée qu’il y a un lien énorme entre les deux histoires, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus, je ne me souviens plus assez bien de comment ça se termine pour Ewa. Je vais y remédier assez vite je pense !

Donc, pour finir, je dirais que ce thriller fût un coup de cœur pour moi, je retiens le nom de l’auteur, j’en lirais d’autres de lui ! Je ne peux donc que vous conseiller cette lecture si vous êtes amateurs du genre !

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

L’héritage des Syrénas Tome 3 – Neptune de Anna Banks

couv69513579

Un 3ème et dernier Tome plutôt sympa à lire, il y a de l’action et du suspense, je ne me suis pas ennuyée même si j’ai trouvé les petites « disputes » entre Galen et Emma assez agaçantes. Toujours un peu déçue que l’histoire ne se déroule pas plus dans l’eau, on est encore trop sur Terre à mon goût. Tout de même une saga que j’ai adorée !

Emma, qui est mi-humaine et mi-syréna, et son amoureux syréna Galen ont besoin de passer du temps ensemble. Seuls. Loin des royaumes de Poséidon et de Triton. Le grand-père d’Emma, roi de Poséidon, leur suggère de visiter une petite ville appelée Neptune. Neptune abrite des Syrénas et des métis. Mais Emma et Galen n’étaient pas venus dans l’objectif de servir d’émissaires de paix entre les Syrénas de la mer et leurs cousins d’eau douce qui vivent sur la terre. Ils n’ont pas cherché à rencontrer un charmant métis du nom de Reed qui a du mal à cacher ses sentiments envers Emma. Et ils n’avaient surtout pas l’intention de se retrouver au cœur d’une lutte de pouvoirs qui menace non seulement leur amour, mais aussi leurs royaumes océaniques.

Ce 3ème et dernier Tome n’est pas resté très longtemps dans ma PAL. Cette année, je suis décidée à terminer les sagas que je commence et voilà chose faite avec les Syrénas ! Je suis ravie de m’y être tenue et ravie d’avoir découvert cet univers particulier.

Alors donc, comme dit dans le résumé, Emma et Galen ont besoin de passer du temps ensemble, loin de toute l’agitation survenue lors du Tome précédent. Ils décident donc de partir en « voyage » en amoureux. Un bon début d’histoire, même si j’étais franchement frustrée de les voir s’éloigner de l’eau. Bon sang, cette saga s’appelle « L’héritage des Syrénas », pourquoi l’action ne se situe-t’elle pas dans l’eau ?! C’est ce que je recherchais en choisissant de lire cette petite série.

Ma déception mise de côté, j’ai pu apprécier leur petit « Road Trip », jusqu’à ce qu’ils arrivent à Neptune et finissent par se disputer… Franchement, j’ai trouvé ça agaçant ! J’ai trouvé la jalousie de Galen assez inutile et la réaction d’Emma disproportionnée. Bref, peut importe la cause, cette dispute amène (fort heureusement) un déroulement assez divertissant dans l’histoire (difficile d’en parler sans en dire plus, mais je vais faire attention à ne rien spoiler).

Niveau histoire, il y a donc pas mal de mouvement ! Emma et Galen se retrouvent, comme dit dans le résumé, au cœur d’une lutte de pouvoir et ils n’avaient vraiment pas demandé ça. Ils quittent une guerre entre royaumes pour tomber dans une autre, c’est con pour eux qui voulaient se retrouver en amoureux. D’autant que Reed, le jeune métis qu’ils rencontrent ne traine pas pour faire des avances à Emma. Là aussi, j’ai trouvé ça un peu abusé. Ils se rencontrent et, dès le lendemain, Reed n’hésite pas à montrer son attirance à notre jeune héroïne. C’est rapide pour tomber amoureux de quelqu’un, ils ne se connaissent pas.

Bref, passons… ça ajoute encore un peu d’action puisqu’on se demande comment va réagir Emma. Après tout, elle est au cœur d’une dispute avec Galen alors elle pourrait bien craquer, non ?!

A côté de tout ça, l’intrigue est assez intéressante et le dénouement m’a bien plu. Il y a pas mal de mouvements, de suspense et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai beaucoup apprécié cette saga même si j’aurais apprécié qu’elle se situe un peu plus sous l’eau. Passons, je trouverai bien autre chose du genre à lire (du moins j’espère).

Une saga que je ne peux que conseiller, on s’attache très vite aux différents personnages, ce qui aide à plonger dans ce bel univers créé par l’auteur !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Calendar girl Tome 8 – Août de Audrey Carlan

couv27229394

Un 8ème Tome que j’ai trouvé divertissant et qui a fait remonter un peu cette saga dans mon estime. Mia se calme un peu et c’est assez agréable de ne plus la voir craquer pour chaque homme qu’elle croise. Je me demande comment l’histoire va évoluer.

Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl… Mia a toujours été très douée pour prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas, et cette faculté va bien lui servir pour sa prochaine mission.

Cette fois, c’est au Texas que Mia se retrouve, auprès d’un magnat du pétrole, Maxwell Cunningham. Son père est décédé récemment et a laissé une bombe dans son testament. Il a légué 49% de sa fortune à une jeune femme, la soeur de Maxwell, dont ce dernier n’a jamais entendu parler et qui répond au nom de… Mia Saunders. Il est précisé que Maxwell a un an pour retrouver cette sœur, ou il perdra son empire au profit d’un groupe d’investisseurs peu scrupuleux. Or, il a trouvé Mia… Mia arrive donc dans cette famille de cow-boys, prétendant être quelqu’un qu’elle n’est pas et roulant dans la farine tous les gros bonnets qui tournent autour de la fortune de Maxwell. Elle va s’attacher plus que de raison à cette famille sympathique, qui l’accueille à bras ouverts. Elle aura du mal à repartir… Un mois riche en rebondissement étonnants.

Enfin un Tome qui remonte un peu cette saga dans mon estime. Si vous me suivez, vous avez sans doute compris que si je continue, c’est que j’ai vraiment envie de savoir comment tout ça se termine. Je n’apprécie plus tellement Mia et ça me gave de la voir toujours en train de se pâmer devant chacun de ses clients.

Il faut bien avouer qu’elle s’est plutôt calmée ces derniers temps et c’est assez chouette de pouvoir passer à autre chose. Bon, on est encore est toujours dans le monde des Bisounours mais j’imagine qu’à ça, il faut vraiment que je m’y fasse, je n’ai pas l’impression que ça va changer.

Le client de ce mois d’août est plutôt intéressant même si j’ai vu venir l’intrigue à des kilomètres à la ronde. Disons que niveau histoire, ça change un peu de d’habitude. L’histoire est assez divertissante et j’ai enfin à nouveau passé un agréable moment. J’ai également été ravie de revoir la sœur de Mia, j’apprécie beaucoup ce personnage.

Curieuse de voir ce que l’avenir réserve à notre héroïne et vraiment hâte de voir comment l’année va finir !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Scrap : Album accordéon Clic-Clac Toga.

Coucou tout le monde !

Et voilà, j’en ai mis du temps, mais voici enfin un deuxième album accordéon réalisé de nouveau avec les cartes carrées de chez Action. Les papiers et embellissements sont de la marque Toga, de la collection Clic-Clac.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Si ça vous intéresse, je viens de créer une page Facebook spéciale Scrapbooking.
Vous y trouverez des photos et vidéos de mes réalisations. N’hésitez pas à venir me rendre visite !

Les chroniques de MacKayla Lane Tome 5 – Fièvre d’ombres de Karen Marie Moning

couv8425921

Un 5ème et dernier Tome qui m’a un peu déçue je dois l’avouer… Trop de longueurs et des dénouements que j’ai trouvé assez complexes. Autant j’ai adoré les autres Tomes, autant j’ai eu du mal avec celui-ci. Je suis presque fachée contre moi de ne pas l’avoir aimé autant que les autres… mais c’est comme ça !

« Rien n’est au-delà de mes capacités. Je suis tout.
Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n’êtes pas né. Vous ne vivez pas.
Je ne connais pas la peur. Que voulez-vous de moi ?
Ouvre les yeux. Vois-moi. Vois-toi.
Mes yeux sont ouverts. Je suis le bien. Vous êtes le mal.  »
Conversation avec le Sinsar Dubh

Alors je dois dire que j’ai eu du mal avec ce 5ème Tome. Autant j’étais impatiente de le lire, autant je l’ai fait trainer presque un mois. Je lui ai trouvé plusieurs longueurs desquelles j’ai bien pensé ne jamais pouvoir sortir. Alors oui, il y a toujours de l’action et du suspsense, mais je ne sais pas, il a manqué un truc pour que j’accroche réelllement.

Alors oui, ce 5ème Tome est bourré de révélations en tout genre… Hélas, je les ai trouvées beaucoup trop abracadabrantes (voir incompréhensibles) à mon goût. Je n’étais peut-être pas d’humeur pour ce genre de lecture, je ne sais pas… Je dois bien avouer que je suis déçue de ne pas avoir pu apprécier autant ce Tome final que les précédents. Je suis même un peu fachée contre moi, je me dit que j’ai dû louper quelque chose.

Bon, donc là, je parlais de l’évolution de l’histoire. A côté de ça, il y a aussi les personnages au sujet desquels j’ai aussi deux ou trois choses à dire.
J’aime toujours autant MacKayla, dans le genre héroïne badass, elle se pose là. Franchement, je l’adore !!! Dani aussi a un côté débrouillard et bagareur qui me plait bien. Et elle a de l’humour. Pour une aussi jeune fille, son comportement m’épate.

Pour ce qui est des hommes, là aussi j’ai été un peu déçue. Barrons devient de plus en plus familier avec Mac, du coup, il est moins distant et je l’apprécie moins. J’aime pas les mecs bien virils qui à la base mettent des distances pour presque se transformer en petit toutou par la suite. Il faut garder une certaines cohérence, un macho ne se transforme pas en amoureux transis comme ça.

En ce qui concerne V’Lane, il n’est plus aussi présent qu’au début de l’histoire (dans les premiers Tome), mais il revient tout de même et il fini par avoir une importance que je ne lui soupçonnait pas. Il est remonté dans mon estime, je l’aime bien, je ne sais pas faire autrement, il a quelque chose qui me plait !

Je constate que la saga « Les chroniques de MacKayla Lane » est imbriquée dans une autres appellée « Saga Fièvre ». Je ne sais pas de quoi il s’agit, mais je me laisserait tout de même bien tentée. Si j’en ai l’occasion, je m’y plongerait bien volontier.

En bref, un dernier Tome décevant avec un rythme assez lent, mais qui ne suffit pas à ternir cette super saga que je ne peux que conseiller !

Ma note : 4/5 (Très bien)