Calendar girl Tome 10 – Octobre de Audrey Carlan

Octobre

La saga était plus ou moins remontée dans mon estime durant les deux Tomes précédents et puis là, c’est la chute libre ! Déjà Mia m’énerve depuis longtemps, mais maintenant c’est Wes qui s’y met. Je continue à m’accrocher mais franchement, j’en ai marre…

Mia est de retour à Malibu, la ville où elle a choisi de vivre. Sa dette est payée et son ex n’est plus une menace. Finie la vie d’escort. Son nouveau job ? Bosser à la télévision pour le Docteur Hoffman, célèbre médecin qui anime une émission. Il voudrait confier une rubrique à Mia : Vivre en beauté.

Dans cette ville où tout est faux, où la plupart des filles sont des poupées Barbie siliconées, Mia va devoir trouver de belles personnes, des gens simples mais qui, par de modestes actions, rendent le monde autour d’eux plus agréable.

En réalité, elle trouvera bien plus, pour elle et pour l’homme qu’elle aime.

Bon, ce n’est un secret pour personne, j’ai beaucoup aimé le premier Tome et par la suite, je suis passée de déception en désillusion. Pourtant je veux finir cette saga et je m’accroche (et parfois je me demande comment je fais).

Si les quelques Tomes précédent m’avaient plus ou moins plus et redonné espoir, je dois bien avouer que je viens à nouveau de retomber bien bas. Pourtant il s’est passé des choses intéressantes en septembre et j’ai osé croire que ça aurait une influence positive sur le reste de l’année. Je me suis bien mis le doigt dans l’œil.

Alors certes, on ne tourne plus en rond et les scénarios ne sont plus un bête copié/collé les uns des autres, mais tout de même, ça reste peu crédible. La dette de Mia est payée et elle n’a donc plus de client à satisfaire chaque mois, mais la saga continue… C’est que notre héroïne a trouvé un boulot à Malibu, ce qui lui permet de vivre avec son amoureux.

Et parlons-en de cet amoureux, parce qu’il faut bien dire que ce 10ème Tome ne tourne qu’autour de lui. Alors oui, je pense comme presque toute, j’ai craqué pour Wes au début de la saga. Mais là… Non ! Je pense bien que je ne peux plus le voir ! Dans le genre irréel et improbable, parlons-en de son histoire à celui-là ! Enfin non, je ne vais pas vous en parler pour ne pas vous spoiler, mais franchement, c’est un peu du n’importe quoi cette évolution. Je ne pense pas que dans la vraie vie, les victimes de traumatisme se remettent de leurs chocs de cette façon !

Et Mia qui semble trouver ça normal et qui ne s’énerve et ne se fâche jamais, jouant les petites femmes parfaites. J’aimerai bien la voir sortir de ses gongs celle-là. Mais bon, il faut bien qu’elle continue à entretenir son image de femme docile et facile hein !

Oui oui, je sais, les romans ne sont pas censés être réalistes mais là, le côté trop Bisounours me fait lever les yeux aux ciel à chaque fin de page ou presque. Non, ce n’est pas une saga qui se bonifie en avançant, c’est plutôt l’inverse.

Je vais continuer à m’accrocher car à deux mois prêt, ça serait dommage mais franchement, heureusement qu’un Tome n’est pas long à lire et que je peux me changer les idées avec une autre lecture entre deux parce que Mia (et maintenant Wes) m’énerve de plus en plus !

Ma note : 2/5 (Pas terrible)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Advertisements

Calendar girl Tome 9 – Septembre de Audrey Carlan

Calendar 9

Un Tome complètement à côté de ce à quoi l’auteure nous a habitué jusqu’à présent. Je me suis souvent fait la réflexion qu’on passe des Bisounours aux terroristes pour en revenir aux Bisounours (on ne change pas une équipe qui gagne). Enfin il y a de l’action et du suspense ! J’ai retrouvé un peu d’intérêt pour cette saga, j’espère que le soufflet ne va pas retomber trop vite…

Elle n’a pas versé son dernier règlement à Blaine, elle doit de l’argent à son client précédent qu’elle ne peut pas rembourser pour l’instant, et l’état de son père ne s’améliore pas ! Pour couronner le tout, Wes a disparu depuis plus de trois semaines. Personne n’a eu de ses nouvelles. Mia est totalement dévastée. Elle va prendre la seule décision qui s’impose. Son ex, celui qui a envoyé son père à l’hôpital, va obtenir ce qu’il veut. En tout cas, c’est ce que Mia va lui laisser croire.

J’avoue que le Tome précédent, celui d’Août, m’a redonné un peu de goût à cette saga, même si je continue à déplorer le côté un peu trop gentillet de cet univers. Je suis décidée à en arriver plus ou moins rapidement à la fin afin de pouvoir passer à autre chose. De ce fait, je n’ai pas attendu trop longtemps avant de lire Septembre et là, j’ai été assez surprise par les revirements de situation…

L’auteure nous a habitué à une héroïne en chaleur qui saute sur tout ce qui bouge et à des clients tous plus gentils les uns que les autres. Et cette fois-ci, ça change un peu. On retrouve une Mia inquiète pour l’état de son papa et soucieuse de ne pas avoir de nouvelles de Wes. Bref, l’atmosphère est plus lourde qu’à l’accoutumée et je me suis surprise à me tourmenter concernant le sort de Wes.

Les pages se tournent assez rapidement et j’ai été ravie de voir que, finalement, tout n’est pas toujours rose dans le monde de guimauve de Mia. Enfin ça bouge et il se passe quelque chose d’intéressant qui pourrait presque faire croire qu’on est dans le monde réel.

Bref, un Tome qui remonte un peu la saga dans mon estime. J’aurais toutefois préféré une autre fin, mais ça aurait été trop beau. C’est clair, connaissant la série, on ne pouvait pas s’attendre à autre chose, tout a toujours été trop facile, ça ne va pas changer complètement non plus, faut pas trop en demander !

J’espère que le soufflet ne va pas trop retomber pour les suites et que les Tomes suivant offriront également leur lot de surprises et de suspense.

Ma note : 4/5 (Très bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Calendar girl Tome 8 – Août de Audrey Carlan

couv27229394

Un 8ème Tome que j’ai trouvé divertissant et qui a fait remonter un peu cette saga dans mon estime. Mia se calme un peu et c’est assez agréable de ne plus la voir craquer pour chaque homme qu’elle croise. Je me demande comment l’histoire va évoluer.

Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl… Mia a toujours été très douée pour prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas, et cette faculté va bien lui servir pour sa prochaine mission.

Cette fois, c’est au Texas que Mia se retrouve, auprès d’un magnat du pétrole, Maxwell Cunningham. Son père est décédé récemment et a laissé une bombe dans son testament. Il a légué 49% de sa fortune à une jeune femme, la soeur de Maxwell, dont ce dernier n’a jamais entendu parler et qui répond au nom de… Mia Saunders. Il est précisé que Maxwell a un an pour retrouver cette sœur, ou il perdra son empire au profit d’un groupe d’investisseurs peu scrupuleux. Or, il a trouvé Mia… Mia arrive donc dans cette famille de cow-boys, prétendant être quelqu’un qu’elle n’est pas et roulant dans la farine tous les gros bonnets qui tournent autour de la fortune de Maxwell. Elle va s’attacher plus que de raison à cette famille sympathique, qui l’accueille à bras ouverts. Elle aura du mal à repartir… Un mois riche en rebondissement étonnants.

Enfin un Tome qui remonte un peu cette saga dans mon estime. Si vous me suivez, vous avez sans doute compris que si je continue, c’est que j’ai vraiment envie de savoir comment tout ça se termine. Je n’apprécie plus tellement Mia et ça me gave de la voir toujours en train de se pâmer devant chacun de ses clients.

Il faut bien avouer qu’elle s’est plutôt calmée ces derniers temps et c’est assez chouette de pouvoir passer à autre chose. Bon, on est encore est toujours dans le monde des Bisounours mais j’imagine qu’à ça, il faut vraiment que je m’y fasse, je n’ai pas l’impression que ça va changer.

Le client de ce mois d’août est plutôt intéressant même si j’ai vu venir l’intrigue à des kilomètres à la ronde. Disons que niveau histoire, ça change un peu de d’habitude. L’histoire est assez divertissante et j’ai enfin à nouveau passé un agréable moment. J’ai également été ravie de revoir la sœur de Mia, j’apprécie beaucoup ce personnage.

Curieuse de voir ce que l’avenir réserve à notre héroïne et vraiment hâte de voir comment l’année va finir !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Calendar girl Tome 7 – Juillet de Audrey Carlan

couv69536350

Un 7ème Tome pas très différent des précédents (hélas). Mia fond pour son client mais elle reste un peu (trop peu à mon goût) marquée par ce qu’elle a vécu en Juin. L’histoire évolue un peu, mais puisque la trame de fond reste la même, je continue à être déçue… J’apprécie de moins en moins l’héroïne, elle me tape sur le système.

Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable.

Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit.

Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées.

Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover.

Je pense que vous l’aurez compris, j’ai envie de savoir comment cette histoire va se finir, mais je trouve que ça tourne un peu toujours en rond. Et, à lire le résumé de ce 7ème volet, je n’ai pas eu l’impression que celui-ci allait être différent des autres.

Et oui, encore une fois, Mia est tombée sous le charme de son client (et on le sait en lisant le résumé)… dès la première seconde ! Il ne lui faut décidémment pas longtemps pour se mettre à baver et ça m’énerve !!! Au plus on passe du temps avec elle et au plus on se dit qu’en fait, elle n’a pas vraiment de genre de mec, tant que c’est un mec, ça suffit pour qu’elle tombe en pamoison. Ca devient pathétique à la longue de la voir s’extasier dès la première rencontre.

Bref, dans ce 7ème Tome, on sent toutefois que quelque chose à changé. Même si elle fond pour son client, elle garde des réserves (ce qu’elle ne fait absolument pas d’habitude). D’office, vu ce qu’elle a vécu dans le Tome précédent, on comprend qu’elle ne soit plus aussi frivole. Quoi qu’encore une fois, je ne trouve pas tout ça très réel. Les vraies femmes qui vivent ce genre de choses en restent beaucoup plus marquées me semble-t’il.

Et puis à nouveau, on se croirait dans le monde des bisounours ! Anton craque pour Mia mais il ne tente rien et respecte très facilement les réserves de la jeune femme. Vu comment elle l’allume, j’en reste étonnée. Oh et puis… encore un meilleur ami dans la poche ! Comme tous ses autres clients au final. Les bisounours, j’vous dit ! Dans un milieu pareil, moi ça me fait bizarre…

Enfin bon, vous l’aurez compris, je lirai jusqu’au bout mais j’espère vraiment que ça en vaut la peine car au plus j’avance et au moins je la supporte Mia !

Ma note : 3/5 (Pas mal)

 

Calendar girl Tome 6 – Juin de Audrey Carlan

couv14547073

Un 6ème volet qui reste un peu dans la même trempe que les précédents, même si on y trouve un semblant d’action qu’il n’y avait pas avant. Espérons que l’auteur continue sur cette voie et qu’elle continue à faire bouger les choses car je trouve le schémas trop répétitif d’un tome à l’autre. J’ai du mal à être surprise et c’est dommage.

Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.

Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.

Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.

Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…

Un résumé qui, je l’avoue, je ne m’a pas vraiment donné envie de me plonger dans ce mois de juin. Si vous avez lu mes chroniques des Tomes précédents, vous devez savoir que je déplore le côté « Femme en chaleur » de Mia, cette capacité qu’elle a de baver devant tous les mecs qu’elle voit et de s’imaginer direct dans leur lit avant même de leur avoir adressé la parole.

Malgré ce résumé donc, qui annonce clairement qu’elle va flasher sur le fils de son client, je dois avouer que je reste curieuse de savoir comment va se finir cette saga. C’est pourquoi je me suis tout de même décidée à lire ce 6ème Tome. Et nous voilà à la moitié !

Finalement, j’ai été contente de le lire car je l’ai bien apprécié. Et j’avoue que j’ai presque jubilé lors de ces « bien tristes événements » annoncés. Si vous l’avez lu, vous allez peut-être me trouver mauvaise de dire ça. Mais bon, c’est un peu un juste retour des choses, non ?! A force de jouer avec le feu, on se brûle, c’est logique. Et puis, il faut avouer que depuis le début, tout se passe toujours affreusement bien… ça en devient lassant, vous ne trouvez pas ?! J’ai aimé qu’il y ait enfin un peu d’action.

Et à côté de ça, j’ai trouvé l’évolution des évènements un peu trop facile, un peu trop gentille. C’est un peu contradictoire en fait… D’un côté on a une salope qui écarte les cuisses dès qu’un beau mec lui sourit et puis de l’autre, on est dans un monde un peu trop « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ».

Alors rappelons quand-même qu’au départ, si Mia fait ce qu’elle fait, c’est quand-même pour rembourser les dettes de son père et lui éviter de se faire tabasser par celui à qui il doit du fric. C’est quand-même un peu sombre, non ?! On s’attendrait quand-même à ce que ça soit difficile pour elle de se vendre de la sorte. Mais non, c’est toujours trop facile, elle craque pour tous les mecs qu’elle croise ! Et puis on se retrouve toujours avec des clients trop gentil qui finissent toujours pas rester amis avec elle. On pourrait presque se croire chez les bisounours !

Bref, tout ça pour dire qu’un peu d’action, ça ne fait pas de mal et c’est donc pour ça que j’ai apprécié ce qui s’est passé dans cette 6ème histoire. J’ai été un peu déçue que ça se termine comme ça, ça aurait pu finir avec plus de niak, mais bon… Faut croire que ça ne va pas changer !

Je continuerai à lire les Tomes suivants mais j’espère vraiment que ça va bouger un peu plus par la suite parce que le schémas reste toujours un peu le même et je trouve ça dommage.

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Calendar girl Tome 5 – Mai de Audrey Carlan

couv73108454

Mia est toujours égale à elle-même, elle a toujours autant le feu au cul dès qu’elle croise un bel homme. Mais cette fois-ci, il y a quelque chose qui change dans l’histoire, à savoir qu’on apprend à mieux connaître sa petite soeur Maddy ainsi que sa meilleure amie Giselle. Deux personnages que j’apprécie beaucoup. J’espère les revoir encore au détour d’un prochain Tome.

Le mois de mai est chargé en émotion.

Avant de s’envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa soeur lors d’un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s’installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle.

C’est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette.

En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Tai Nikko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer.

Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa soeur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.

J’avoue que cette saga me lasse un peu. Le schéma est toujours un peu le même, de Tome en Tome, on retrouve une Mia toujours plus exitée qui saute sur le premier venu, que ça soit son client ou non. J’adore le concept d’un client par mois, mais voir Mia se pamer devant chaque bel homme qu’elle croise, ça devient fatiguant. N’a-t’elle donc aucune estime d’elle-même pour se donner aussi rapidement à tout le monde ?!

Heureusement, le mois de Mai est divertissant. Pour commencer, Mia rencontre le fiancé de Maddy, sa petite soeur. du coup, elle s’inquiète un peu et j’ai beaucoup apprécié ce petit tournant dans la relation Mia/Maddy. A côté de ça, Giselle et Maddy viennent rejoindre Mia à Hawaï pendant ses deux dernières semaines de contrat. Voir les 3 filles ensemble est rafraichissant.

Par contre, j’ai trouvé dommage que le contrat de Mia soit mis à ce point de côté. Elle pause quoi ? Deux fois sur tous le livre ! En fait, elle passe la plupart de son temps à écarter les jambes pour Tao! Ok, il est bien foutu, mais il n’y a vraiment que le sexe qui compte pour elle ?! Je n’ai rien contre le sexe sans sentiment et les histoires style « Sex Friends », mais là, c’est abusé ! On sait déjà que chaque mois, elle partagera son lit avec un nouvel homme. Et si son client ne lui plait pas, elle s’arrangera pour trouver un autre mec dès le premier jour.

Comment apprécier l’héroïne d’un bouquin si je n’arrête pas de la traiter de « Salope » ?

Je continuerai quand-même à suivre cette saga car j’ai vraiment envie de savoir comment ça va finir et j’espère au moins que si Mia ne se calme pas, Maddy et Giselle vont être un peu plus présente… Ca permettrait d’alléger un peu son côté facile.

Ma note : 4/5 (Bien)

Calendar girl Tome 4 – Avril de Audrey Carlan

couv21916859

Un 4ème mois très chouette, avec un gars un peu différent des autres. J’ai bien apprécié cette petite aventure vécue par Mya (qui m’a moins agacée que précédemment). Mason, tout d’abord détestable finit par être attachant et j’ai adoré le personnage de Rachel. Bref, divertissant comme toujours ! J’ai hâte de lire Mai !

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.

Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

Dernièrement, Mya m’avait un peu agacée par son côté chaudasse qui ne pense qu’au sexe et j’ai donc préféré laisser passer un peu plus de temps avant de continuer la saga. Pour autant, je n’ai aucune envie d’abandonner cette série et j’ai donc été contente de m’y replonger le temps d’un week-end.

Cette fois-ci, je n’ai plus été exaspérée par notre héroïne. J’ai même réussi à la comprendre un peu mieux et presque à me mettre à sa place.

C’est vrai que l’histoire ne commence pas vraiment comme les autres mois. D’habitude, Mya bave directement devant ses clients. Cette fois-ci, on se demande comment ça va se passer tellement le premier contact est… mal parti ! Effectivement, Mason est plutôt goujat, c’est le genre à ramener des filles sans même connaître leur prénom, un mec qui aurait presque tendance à manquer de respects aux femmes. Un gros con quoi !

Heureusement, Mya a du caractère et elle ne se laisse donc pas faire en posant les limites directement. Ce qui est super car ça lui laisse le recul pour comprendre que finalement, cet homme possède une certaine sensibilité (certes bien cachée).

On découvre également un autre personnage important, Rachel. Une femme que j’ai trouvée très attachante et j’ai été ravie de la rencontrer !

Concernant la mauvaise nouvelle, je m’attendais franchement à pire. Pour moi, il s’agit plutôt d’un détail et, franchement, j’aurais presque pu passer à côté. Mais bon, c’est vrai que Mya en fait tout un plat. A voir à quoi ça tourne par la suite…

Bref, encore une belle petite aventure. Et j’ai bien apprécié de revoir Alec. C’est chouette de voir que les histoires sont imbriquées les unes dans les autres. Il y a un lien et ça me plait beaucoup !

Vivement de lire Mai, le résumé me plait tente bien !!!

Ma note : 4/5

Calendar Girl Tome 3 – Mars d’Audrey Carlan

couv2948240

J’ai beaucoup apprécié ce 3ème Tome, Anthony, le client du mois est très sympathique et se trouve être plein de surprises. On rencontre ici des personnages très attachants (Hector est juste adorable) et j’ai beaucoup aimé le petit « bonus » que nous offre l’auteure (non, je ne dirais rien).

Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Un troisième Tome que j’ai trouvé aussi agréable à lire que les précédents, même si j’espère vraiment que Mia va se calmer; son côté nymphomane m’agace de plus en plus.

Cette fois-ci, elle va jouer les fiancées auprès d’Anthony. Et comme d’habitude, elle bave lorsqu’elle le voit pour la première fois. A croire que cette fille (qui insiste quand-même en disant qu’elle n’est pas une pute) a le feu au cul. J’avoue, c’est le gros point négatif que je trouve à cette saga. Elle est prête à écarter les jambes pour n’importe quel beau mec et je ne trouve pas ça très réaliste.

Bon, à part ce côté femme en chaleur, j’avoue que je ne peux pas décrocher de cette série, j’aime beaucoup les aventures de Mia et ce 3ème Tome fût, une fois encore très sympathique et addictif. J’ai beaucoup aimé Anthony ainsi qu’Hector (surtout Hector en fait, il est tout simplement adorable, le meilleur ami idéal).

J’ai également beaucoup apprécié de voir Mya avec sa famille, on creuse un peu plus sur le plan personnel et c’est pas plus mal. D’autant que sa soeur et sa meilleure amie sont assez attachantes et valent la peine qu’on les rencontre un peu plus souvent.

En bref, une très bonne suite !
Je suis déjà curieuse de voir ce qui va se passer avec Monsieur Avril, mais je n’ai déjà aucun doute qu’elle se laissera encore facilement tripoter…

Ma note : 4/5 (Très bien)

 

Calendar Girl Tome 2 – Février de Audrey Carlan

couv65697638

Si j’ai été tout à fait fascinée par Alec et sa façon de travailler, on peut dire que Mia a réussi à m’agacer un peu. Si elle dit qu’elle n’est pas une pute, elle est, en tout cas pour moi, une fille très facile. En bref, un chouette moment de lecture et de divertissement, en espérant que Mia calme ses ardeurs dans les suites car ça risque de me lasser si elle craque à chaque fois.

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

J’étais assez impatiente de suivre Mia dans son aventure d’Escort Girl et c’est donc avec beaucoup de joie que je me suis plongée dans ce second Tome. En plus, le mec du mois est un artiste alors je n’ai pas pu resister longtemps !

J’ai été assez impressionnée par Alec. Quel artiste ! Il prend des photos et ensuite, il peint à partir des portraits qu’il a prit. Et d’après ce que je comprends, c’est impressionnant de réalisme ! Le gros défaut de ce 2ème Tome, c’est qu’il parle d’art mais qu’on n’a pas les images. Certes, on peut imaginer comme on veut, mais je serai vraiment très curieuse de voir ces oeuvres en vrai !

Alors, pour parler de Mia, qui est quand-même notre héroïne, je dirais qu’elle m’a quand-même parfois un peu agacée dans ce 2ème volet. A un moment, elle pense à Wes et se dit qu’il lui manque et puis l’instant d’après, elle s’envoie en l’air avec Alec. J’avoue que ça me fait un peu peur pour la suite… Est-ce qu’elle va se faire tous les mecs de la série ?! Si c’est le cas, ça risque de devenir lassant. Alors ok ma jolie, t’es pas une pute, mais t’es quand-même un peu facile, voir très !

Si j’ai tout de même beaucoup apprécié ce mois-ci, c’est principalement pour le côté artistique. J’ai beaucoup aimé découvrir Alec et sa façon de travailler, j’ai été fascinée en fait.

En bref, j’ai hâte de découvrir la suite, en espérant que Mia se calme et qu’elle refuse enfin de coucher avec un de ses clients.

Ma note : 4/5 (Trè bien)

Calendar girl Tome 1 – Janvier d’Audrey Carlant

couv60470624

J’ai été séduite par l’idée « Un mois, un homme » et j’ai passé un excellent moment avec Mia et son premier « client ». Ce premier Tome alie histoire de fond et érotisme sans aller trop dans les détails. Le parfait mélange pour qu’on ne voit pas le temps passer ! J’ai adoré et ai déjà hate de lire la suite !

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme…

Je ne pensais pas commencer cette saga aussi vite. En fait, j’avais mis ce 1er Tome dans ma WishList en me disant « Ca sera pour plus tard » et finalement, ma collègue était tellement à fond dedans qu’elle n’arrêtait pas d’en parler et ça m’a donné envie de m’y plonger aussi.

Je n’ai pas regretté ! J’ai vraiment adoré cette ambiance et l’originalité de cette histoire. Un Tome par mois, une mission par mois, un homme par mois… de quoi tenir les lectrices (et lecteurs, s’il y en a) en haleine !

Alors donc, pour commencer, Mia est payée pour accompagner Wes dans moultes soirées mondaines. Elle habite chez lui et doit être disponible 24h sur 24, selon le bon vouloir du beau surfeur qui l’a choisie sur internet. Bien évidemment, un mois c’est court, mais c’est également assez long pour s’accrocher aux gens. Aussi sa première mission n’aura pas été trop compliquée pour elle puisque Wes est adorable avec elle (en plus d’être canon, si non c’est pas drôle).

Ce que j’ai apprécié dans cette histoire, c’est que ce n’est pas du sexe pour du sexe. Il y a une histoire de fond. A savoir que Mia a besoin d’argent pour sauver son père et sa soeur. Et ça, ça donne envie de lire les suites (en plus de vouloir découvrir les autres hommes avec qui Mia sera amenée à travailler). J’espère d’ailleurs que l’auteure aura sû exploiter jusqu’au bout les problèmes familiaux de notre héroïne.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai passé un très agréable moment de lecture auprès de Mia et Wes et j’ai hâte de découvrir le mec suivant, même si ça m’a fait de la peine de la voir partir, tant Wes est formidable.

Ma note : 4/5 (Très bien)