Franck Sharko et Lucie Hennebelle Tome 9 – Pandémia de Franck Thilliez

couv14258492

Whaou, quelle claque ! Mr Thilliez n’épargne pas ses personnages, pour le plus grand bonheur des amateurs de suspense dont je fait partie. L’angoisse monte crescendo de Tome en Tome. « Pandémia » est quasi impossible à fermer. J’ai été happée par l’intrigue, je l’ai vécue de l’intérieur ! Un gros coup de coeur !!!

Comme chaque matin, Amandine a quitté sa maison de verre pour les locaux de l’Institut Pasteur. Mais ce matin-là est particulier. Appelée pour des prélèvements à la réserve ornithologique du Marquenterre, la microbiologiste est déconcertée : trois cadavres de cygnes gisent sur une étendue d’eau.
En forêt de Meudon, un homme et son chien ont été abattus. Dans l’étang tout proche, un sac de toile contenant des ossements : quatre corps en kit.
Et pendant ce temps, une grippe à la souche non identifiable vire à l’épidémie et fauche jusqu’aux plus robustes du quai des Orfèvres, mettant à l’épreuve Franck Sharko et Lucie Henebelle…

Je me suis jetée dans ce 9ème Tome de la série Sharko/Hennebelle sans savoir de quoi il allait parler. Cependant, la fin d’Angor m’avait laissé présager encore plus d’horreur à venir et je me demandais où Franck Thilliez allait bien pouvoir m’emmener. Je n’ai absolument pas été déçue par le voyage. Je dois même avouer que je me suis étonnée moi-même car il est ici question d’un sujet assez délicat que je fuie habituellement, que ça soit en lecture ou ailleurs. Et là, c’est passé tout seul et ça ne m’a pas empêché de dormir (même si je compte un ou deux cauchemars que j’attribue clairement à cette intrigue) !

Bref, habituellement, je ne suis pas tellement adepte d’enquêtes criminelles. Et pourtant, dès le départ (car je lis les Tome de la série Sharko/Hennebelle dans l’ordre), j’ai bien accroché. Thilliez met un « Je-ne-sais-quoi » dans ses histoires qui font que je suis vite happée et passionnée par l’intrigue.

Je dois avouer que dès le début, je prends un peu chaque Tome indépendamment des autres (gardant tout de même toujours un point d’honneur à les lire dans l’ordre, j’y tiens vraiment), ayant tout de même en tête que les personnages principaux sont les mêmes et qu’ils vont sans doute évoluer. Cela dit, chaque enquête est différente et mène à un criminel différent.

Et puis dernièrement (depuis « Atomka » il me semble), j’ai fini par tout rassembler. Et à chaque fois, je prends plaisir à suivre Franck et Lucie, à me demander ce qu’il va leur arriver, comment ils vont encore évoluer. J’aime beaucoup la façon dont l’auteur creuse les caractères. Les personnages sont vraiment complets et complexes. Depuis tout le temps, on a l’impression de bien les connaître et pour autant, impossible d’anticiper leurs réactions.

J’ai, de nouveau, beaucoup apprécié de voir Nicolas passer un peu sur le devant de la scène. Le chef de la police n’était encore récemment qu’un personnage secondaire plutôt effacé et depuis « Angor », on apprend à mieux le connaître.  Il devient aussi important que notre duo principal. Et je dois bien reconnaître qu’il me plait de plus en plus, le Bellanger.

A côté de tout ça, Mr Thilliez n’est pas du genre à épargner ses personnages ! On n’en n’est pas encore à du Stephen King ou n’importe qui peut mourir à n’importe quel moment, mais ça n’est pas loin… Disons qu’il vaut mieux ne pas s’attacher de trop près aux différents protagonistes, au risque de finir triste et déçu… et c’est ça qui fait le suspense aussi ! Se demander quel malheur va encore frapper nos héros et jusqu’où ils risquent d’être atteint. L’angoisse monte au fur et à mesure que les Tomes passent… et puis se dire que ce genre de choses pourrait réellement arriver… Brrr, ça fait froid dans le dos !

J’adore !

Bref, encore un excellent Thilliez à conseiller aux amateurs de thrillers !

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

 

 

Advertisements

Franck Sharko et Lucie Hennebelle Tome 8 – Angor de Franck Thilliez

couv22427655

On quitte le cerveau pour se concentrer sur le coeur et les greffes, et ce pour mon plus grand bonheur !!! Jusqu’à présent, j’ai toujours beaucoup aimé le aventures de Franck et Lucie, mais là, ça dépasse carrément toutes mes attentes ! D’un Tome à l’autre, on s’enfonce de plus en plus dans l’horreur… mais jusqu’où Thilliez va-t’il encore nous emmener ?! Est-ce possible d’aller encore plus loin ?!

Camille Thibaut est jeune gendarme dans le nord de la France à Villeneuve d’Ascq. Très appréciée dans son service, certains de ses collègues s’inquiètent pour elle. Depuis son opération. Depuis sa greffe du cœur. Et depuis qu’elle a des cauchemars chaque nuit. Une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir… celui de son donneur ? Alors qu’elle est en plein rejet de greffe et qu’elle sait qu’elle va mourir, Camille n’a plus qu’une obsession : savoir qui lui a donné son cœur et quel drame son donneur a vécu… Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité mise à jour par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris. C’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue du fond du trou lui agrippe les cheveux et tire de toutes ses forces. Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux âgés d’un mois quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire. Une femme semble avoir été victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir. Retrouvée… sous un arbre. Lucie est inquiète  » Plus jamais en première ligne  » lui a promis le père de ses enfants. Mais elle-même parviendra-t-elle à laisser son homme enquêter seul pendant qu’elle termine son congé maternité ? D’autant que l’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes il a été devancé : par une jeune femme, gendarme dans le nord…

Depuis ma découverte de la série Sharko/Hennebelle, on peut dire que j’ai apprécié chaque Tome de leurs aventures. J’aime que l’auteur n’épargne pas ses personnages, j’aime que les enquêtes me fassent apprendre des choses sur une partie du corps humains, j’aime voir nos héros se débattre pour arrêter les criminels, tous plus cruels les uns que les autres… J’aime voir jusqu’où cette cruauté peut mener, comment notre couple va être mis à mal…

Et encore une fois, je n’ai pas été déçue, bien au contraire !!! J’avoue, je me lassais un peu du cerveau (sujet tout à fait intéressant, mais je me perdais dans les termes plus techniques). Et découvrir ici que les sujets abordés seraient le coeur et les greffes d’organes, m’a enchantée ! J’ai trouvé cette intrigue passionnante au possible !!! L’action et le suspense ne manquent pas et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Je peux même dire que j’ai directement été happée par cette histoire.

Alors, il est vrai que chaque Tome de la série peut être lu indépendemment des autres, mais j’avoue que je suis bien contente de tous les lire dans l’ordre. En effet, ça permet de vraiment pouvoir se concentrer sur la psychologie des personnages, qui évolue d’enquête en enquête. De même, il arrive que des passages fassent référence à des choses qui se sont passées précédemment.

Si Franck et Lucie sont bien souvent au centre des intrigues, j’ai été ravie de découvrir Bellanger sous un autre jour. C’est habituellement un personnage plutôt effacé, on sait qu’il est là mais il ne participe pas beaucoup. Et bien cette fois-ci, il est au coeur (et c’est vraiment le cas de le dire) de l’enquête. Et ça m’a plu de le voir aussi impliqué, de le découvrir sous un autre jour. Un ptit clin d’oeil au Sharko que Franck a été plus jeune.

En bref, une enquête tout à fait palpitante qui me fait me demander jusqu’où Thilliez va nous emmener par la suite. D’autant que l’auteur n’a pas caché avoir « maltraité » son personnage principal dans le dernier roman sorti sous le nom de « Sharko ». Ca m’intrigue tout ça ! Je fais une petite pause (parce qu’autant d’horreur, ça doit se digérer quand-même) et je ne tarde pas à me plonger dans « Pandémia », j’ai déjà hâte !!!

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

D.I.M.I.L.Y. Tome 1 – Did I mention I love you ? de Estelle Maskame

couv4012485

Une romance addictive au possible, je ne m’attendais pas à ça ! J’ai tout adoré dans cette lecture : le cadre, l’histoire, les personnages, tout !!! Moi qui n’attendais rien de ce premier Tome qu’un peu de divertissement, je me suis pris une véritable claque ! Un beau coup de cœur que je ne peux que conseiller à tous !

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie… Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent…

Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

Cette saga, ça fait un moment que je la vois passer sur la blogosphère et, au départ, elle ne m’intéressait vraiment pas. Et puis, un jour, cette couverture m’a fait envie (Allez savoir pourquoi, après avoir résisté aussi longtemps, il a fallu que je craque) ! Je n’ai pas relu le résumé avant de me plonger dans la lecture de ce premier Tome et j’en suis ravie. Car franchement, je pense que si je l’avais lu, je serai passée à une autre lecture et j’aurais loupé quelque chose. Encore maintenant, je ne le trouve pas des plus intrigants.

Et pourtant, c’est un véritable coup de cœur que j’ai eu pour ce premier Tome ! Et j’étais loin de m’y attendre ! En fait, je pensais plutôt que j’allais passer un bon petit moment de divertissement sans prise de tête et… et puis c’est tout ! Je me suis bien trompée car cette lecture a dépassé mes attentes et de bien loin !

Je ne m’attendais pas à apprécier autant les personnages, je ne m’attendais pas à être aussi passionnée par cette histoire, je ne m’attendais pas à une romance aussi addictive, je ne m’attendais tout simplement pas à ça !

Honnêtement, ce premier Tome possède un schéma tout à fait classique : Deux jeunes gens se rencontrent, au départ ils se détestent, ils se rendent finalement compte qu’ils ne savent pas se passer l’un de l’autre et pourtant, quelque chose fait qu’ils ne peuvent pas être ensemble et ils sont alors torturés par cet « Amour impossible ». (C’est d’ailleurs ce que nous promet le résumé, et c’est d’ailleurs ça qui, à la base, ne m’intéressait pas).

Et pourtant, cette romance est addictive au possible (Franchement, je n’aurais pas cru ça) ! Eden est une jeune fille tout à fait attachante, même si parfois elle peut être un peu énervante (pas trop souvent heureusement). Tyler est un jeune homme très intriguant. Au départ détestable et ensuite, au fur et à mesure qu’on apprend à le connaître, il devient tout à fait irrésistible. J’ai beaucoup aimé apprendre à connaître ces deux personnages ainsi que tout leur entourage (famille et amis).

La fin est tout à fait satisfaisante (même si elle peut comporter un côté un peu frustrant) et donne vraiment envie de découvrir la suite ! Ce n’est pourtant pas une saga à suspense, mais je suis impatiente de retrouver Eden et Tyler, alors que je viens à peine de les quitter !

Bref, un premier Tome que je conseille vivement, un beau coup de cœur pour moi !!!

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

La faucheuse Tome 1 de Neal Shusterman

La faucheuse Tome 1

Un premier Tome que j’ai beaucoup apprécié ! L’univers, les personnages, le thème… J’ai vraiment accroché et, même si la fin se suffit un peu à elle-même, j’ai déjà hate de découvrir la suite ! J’espère que l’auteur ne nous fera pas attendre trop longtemps !

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

« MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux… »

Dès la seconde où j’ai croisé cette magnifique couverture sur la blogosphère, j’ai sû que je ne tarderai pas à me procurer ce premier Tome et à le lire ! Cette certitude n’a fait que se renforcer lorsque j’ai découvert cette 4ème de couverture. Si ces quelques lignes ne donnent pas envie à tout le monde de se jeter sur ce roman, je ne sais pas ce qu’il faut de plus ! Personnellement, je me suis tout de suite sentie très intriguée !

Je n’avais encore jamais rien lu de cet auteur (bien que j’ai le premier Tome des « Fragmentés » dans ma PAL) et je peux dire que ce fût une bonne découverte ! Sa plume est addictive au possible ! Il a su ici créer un univers tout à fait passionnant et je me suis souvent prise à vouloir y vivre (et ça m’arrive rarement de me projeter à ce point dans une lecture).

Dans un monde où la mort n’existe plus, les faucheurs sont les seuls à pouvoir mettre fin à l’existence des humains. Les « glanages » sont aléatoires et les gens ne craignent donc plus de mourir d’un accident, d’une maladie où d’un meurtre. Moi qui redoute la mort au plus haut point, je vous dit pas comme ça me fait rêver de ne plus devoir m’en inquiéter ! Je me suis souvent prise à rêver d’être débarrassée de cette angoisse.

Je me suis tout de suite accrochée à Citra est Rowan, je les ai trouvé très attachants et j’ai aimé les suivre dans cet apprentissage pour devenir faucheurs. Ils sont tout les deux contre le fait de prendre des vies et ont cependant tous les deux une façon différente d’aborder la chose. J’ai apprécié leur relation, même si je m’attendais à ce qu’ils soient un peu plus proche.

Au niveau des personnages (en dehors du couple principal), j’ai beaucoup aimé Maitre Faraday et Dame Currie. Je pense que j’aurais aimé être leur apprentie à tous les deux, j’aime leur façon de penser et d’envisager le glanage.

En bref, un premier Tome qui m’a vraiment plu, je me suis sentie passionnée par cette histoire ! Au point même d’avoir l’esprit encore un peu dans cet univers alors que j’ai déjà commencé une autre lecture. Ca me fait bizarre d’encore penser à un livre et à ses personnages alors que je suis passée à autre chose…

Et donc, vous vous en doutez, je ne peux que vous conseiller ce 1er Tome !!!

Citation(s) :
– Je ne donne pas cher de l’avenir de notre espèce si jamais les faucheurs se mettent à aimer ce qu’ils font.
– Le monde a le chic pour récompenser les mauvais comportements par la notoriété […]. La célébrité a un prix […]

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

 

 

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano (Audio)

ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-nen-as-quune

Quel bonheur que cette lecture ! J’ai pris beaucoup de plaisir à l’écouter en Audiolib chaque matin avant de me rendre au boulot. Ce livre, c’est une révélation. J’ai adoré le mélange roman-développement personnel. J’ai appris beaucoup de choses en suivant Camille sur le chemin vers une nouvelle vie et je ne peux qu’en remercier l’auteure !!!

Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

En ce moment, je suis à la recherche d’un moyen de mieux vivre ma vie, d’en profiter plus. Et c’est un peu par hasard que je suis tombée sur ce roman. Je l’ai également au format numérique, mais j’ai eu envie de revivre l’expérience du livre audio. De plus, je me suis dit qu’une histoire comme celle-là serait sans doute agréable à écouter.

Et j’avais raison !!! J’ai adoré cette écoute ! J’ai accroché dès les premières lignes ! L’histoire de Camille est juste magnifique ! Souvent, je me suis surprise à sourire bêtement sur la route vers le boulot. Il me mettait même carrément de bonne humeur.

A la base, même s’ils peuvent être intéressants, je ne suis pas fan des livres de développement personnel, je les trouve trop techniques, trop dans la théorie, pas spécialement agréable à lire. Raphaëlle Giordano a eu l’excellente idée de mettre tout ça sous forme de roman, d’une histoire agréable à suivre. J’ai trouvé que j’avais appris plus de cette façon qu’en lisant un bête livre sur le « mieux vivre ».

Camille est ce qu’on peut appeler une « Madame tout le monde » (elle a une vie normale, entre le boulot, son mari et son fils, elle vivote et perd petit à petit sa joie de vivre), ce qui fait que je n’ai eu aucun mal à m’identifier à elle. De plus, elle est sympathique et plutôt ouverte d’esprit (cela dit, si elle ne l’avait pas été, elle n’aurait pas recontacté Claude), elle est donc très agréable à côtoyer. Sa rencontre avec Claude est juste magnifique. Et ce qu’il lui fait découvrir fait savoureusement réfléchir.

A chaque étape de son apprentissage, j’apprenais avec elle… Les enseignements de Claude se sont encrés au fond de moi pour m’offrir moult matières à réflexion. Grâce à cette lecture, j’ai mis en place quelques techniques intéressantes, notamment pour la « pensée positive ». Je me sens également plus souriante depuis que j’ai commencé cette lecture.

En bref, une claque qui fait du bien. Je ne peux que conseiller ce roman merveilleux, qu’il fasse du bien au plus de monde possible ! Et en Audiolib, c’est juste le pied : Valérie Muzzi sait parfaitement bien donner vie au personnage de Camille, ce qui rend l’écoute captivante !

Vous l’aurez compris, ce fût un coup de cœur pour moi !

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

couv9469683

Une histoire magnifique, très émouvante. Je pense bien que je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre. L’amour qui lie Poppy et Rune est pure et magique. Ces deux personnages sont tellement vrais, tellement attachants… Et la façon dont réagit Poppy est si belle, j’admire sa force, elle m’a fait réfléchir et me remettre en question. Merci à l’auteure pour se tourbillon d’émotions !

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu’ils ont cinq ans.Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s’embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l’autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu’elle aime plus que tout.C’est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle.Mais Rune, toujours amoureux, s’est juré de rendre Poppy heureuse, même s’il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser…

C’est tout d’abord la couverture de ce livre qui m’a attirée. Ensuite, le résumé m’a plu et j’ai eu envie de me plonger rapidement dans cette histoire tant ce bocal et ce titre me faisaient de l’œil. J’avoue ne pas en avoir relu la 4ème de couverture avant de m’être jetée dans cette histoire. Je ne savais donc plus à quoi m’attendre.

J’ai tout de suite été séduite par la plume de l’auteure. Elle est simple, légère, poétique et addictive. En bref, une écriture efficace. Une fois commencée, cette romance reste en tête. Peu importe ce que je faisais, mon esprit était toujours auprès de Poppy et de Rune. Si j’avais pu, je crois que j’aurais réussi à lire ce livre en une fois tant cette histoire est belle.

Rune et Poppy sont deux jeunes adolescents amoureux… je n’ai jamais lu, ou même vu dans un film, un amour pareil. Il est tellement fort, tellement pur, qu’on ne peut qu’être charmé par ces personnages. Ils sont adorables et attachants au possible.

Malheureusement, Poppy tombe gravement malade et c’est là qu’on mesure toute la grandeur de l’amour que lui voue Rune. Il veut à tout prix la rendre heureuse, quoi que ça lui en coûte. Il souffre mais met sa douleur de côté pour éviter à Poppy de culpabiliser ou d’être triste. Et elle, de son côté, continue de voir le positif partout et d’offrir sa bonne humeur à tout le monde autour d’elle.

La façon dont elle réagit à sa maladie est une véritable leçon de vie. Tout ce que Poppy dit est tellement vrai. J’ai aimé cette façon de voir les choses et je l’en ai admirée pour ça.

Je ne suis, en général, pas du genre très sensible et je pleure rarement lors de mes lectures. Mais ici, je ne pouvais pas retenir mes larmes. J’ai d’ailleurs dû abréger un repas (oui, il m’arrive de lire en mangeant) pour aller m’isoler dans un endroit moins fréquenté afin de terminer ma lecture à l’abri des regards, et laisser quartier libre à mes émotions.

Cette histoire est tellement belle, je ne peux que la conseiller à toutes et tous. Sérieusement, lisez-le si ce n’est déjà fait ! De mon côté, j’en ferais certainement une relecture un jour ! Cette romance m’a marquée positivement et je ne peux qu’en remercier l’auteure !

Citation(s) :
– Pourquoi être triste quand on peut être heureux ?
– La vie est belle, Rune ! J’aimerais que tout le monde s’en rende compte. Pourquoi faut-il frôler la mort pour en prendre conscience ? Pourquoi attendons-nous de manquer de temps pour accomplir nos rêves ? Pourquoi ne regarde-t-on pas celui qu’on aime comme si c’était la dernière fois qu’on le voyait ? Si c’était le cas, notre vie serait tellement plus belle, tellement plus intense !

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

Les filles au chocolat Tome 5 – Coeur Vanille de Cathy Cassidy

les-filles-au-chocolat-tome-5-coeur-vanille

Honey n’est pas ma préférée des soeurs Tanberry, mais je dois bien dire que depuis le début de la saga, elle m’intrigue. De ce fait, je suis ravie d’avoir enfin pu lire ce Tome qui lui est consacré. Il m’a permis de mieux la comprendre, de pouvoir enfin la cerner et d’avoir plus de sympathie pour elle.

Honey, 15 ans, est l’aînée des soeurs Tanberry. Elle accepte mal le divorce de ses parents et ne supporte pas le nouveau compagnon de sa mère. Elle décide de rejoindre son père en Australie. Lui aussi a une nouvelle vie. Le lycée que fréquente Honey est strict et des photos compromettantes apparaissent sur sa page personnelle du réseau social Spiderweb.

J’avoue qu’il me tardait de découvrir ce Tome consacré à Honey. Elle n’est pas la plus sympathique des soeurs Tanberry et j’avais vraiment envie de comprendre pourquoi elle est commme elle est. Il faut bien dire que Charlotte et Paddy n’ont pas facile avec elle et je voulais savoir ce qui se cachait derrière cette adolescente rebelle.

J’ai été ravie par cette chouette petite lecture  et j’ai beaucoup aimé les sujets traités. Le harcèlement via réseau social, notamment, est fort présent, et j’ai trouvé qu’il avait été bien abordé. C’est une matière qu’il est intéressant de traiter, surtout en lecture jeunesse. C’est ce que j’aime dans cette saga, que chaque Tome aborde un sujet délicat et intéressant dont il est important de parler aux plus jeunes.

En Australie, Honey retrouve enfin son père qu’elle idôlatre. Ca m’a fait plaisir de voir qu’elle vivait avec lui. Elle en parle tellement tout le temps que je me demandais quand est-ce qu’on allait le rencontrer celui-là ! Honey est bien la seule à ne pas avoir cerné le personnage plus tôt et j’ai été contente de la voir se réveiller et se rendre compte que son père n’est pas un Dieu, mais un humain comme les autres, avec ses défauts !

J’ai été agréablement surprise de voir notre petite rebelle préférée évoluer et grandir. Certes, ce qu’elle vit n’est pas facile, mais c’est souvent dans les épreuves qu’on se révèle. Et sur ce coup-là, elle a eu beaucoup de chance d’être bien entourée. Elle a réussi à se faire de bons amis qui croient en elle et qui ne l’abandonnent pas dans les difficultés.

Et parmis ses fameux amis, il y a un garcon : Ash. Un chouette petit gars qui n’a pas la vie facile non plus. Forcément, ça les rapproche. Je l’ai trouvé adorable ! Lui non plus n’abandonne pas Honey et il n’a pas peur de s’imposer à elle quand elle a tendance à le repousser.

Et malgré qu’elles soient loin, ses soeurs sont tout de même fort présentes dans cette lecture puisqu’elles communiquent régulièrement. Et j’ai l’impression que l’adage « Loin des yeux, près du coeur » n’a jamais été aussi vrai qu’ici ! Autant elles ne se cotoyaient pas vraiment quand elles vivaient ensemble, autant on ressent que ses soeurs manquent à Honey.

En bref, encore un tout bon Tome et il me tarde de découvrir la suite, qui parlera cette fois-ci de Jake ! Vivement le rencontrer !!!

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

Tout plaquer et aller prendre un bain de Mathou Chou

tout-plaquer-et-aller-prendre-un-bain

Un excellent divertissement très rapidement lu ! Un lecture et des images qui font du bien au moral et qui mettent de bonne humeur ! Je ne peux que conseiller cet album à tout le monde ! Une bonne façon de se rappeler que la vie est belle !

Je vous propose un livre poétique, pour faire sourire, pour faire rire, pour se dire “ah oui tiens, c’est vrai, j’avais oublié tout ça, comme c’était chouette”. J’aime glaner des petits moments. Mettre de côté dans un coin de ma tête des petits plaisirs, des petits bonbons de bonne humeur ou de joie simple qui me permettent d’avancer et de positiver – parfois. Ce livre est une succession de mes petits moments à moi, vécus ou fantasmés, bien réels ou rêvés, aperçus, à peine entrevus, passés trop vite …. Le temps file et nos souvenirs avec, ce livre est là pour que je me souvienne de ces moments, pour qu’ils m’aident à voir la vie du côté le plus joli possible. J’espère qu’il vous permettra d’en faire tout pareil. Je vous souhaite mille et un petits moments qui rendront votre vie jolie !

Je me baladais tranquillement parmi les allées de BD de chez Filigranes lorsque la couverture de cet album a attiré ma curiosité… J’ai lu le résumé, il m’a plu… J’ai feuilleté l’ouvrage et j’ai été charmée…

Et c’est là, dans les rayons de la librairie que j’ai commencé ma lecture… J’en ai vite eu le sourire et vite oublié mon mal de crâne naissant ! Tout ces petits bonheurs sont tellement beaux et tellement vrais ! On s’identifie facilement à ce personnage, la plupart de ses moments à elles sont aussi des moments que j’ai vécu et qui m’ont apporté de la joie.

Malheureusement, nos vies trop stressantes nous font oublier tout ça, que c’est dans de petits riens qu’on peut vivre le bonheur ! Et j’ai trouvé génial d’y repenser en lisant cette jolie petite BD…

Pour moi ce fût un coup de cœur et je n’ai pas pu résister à le mettre dans mon panier ! J’espère y revenir régulièrement et le lire encore et encore. J’espère surtout penser à le sortir de ma bibliothèque à chaque fois que j’ai un petit coup de mou, à chaque petite déprime… Pour me rappeler que, même si je traverse une période difficile, il y a beaucoup de petites choses auxquelles me raccrocher !

Merci à l’auteure d’avoir partagé tout ces moments au travers ce magnifique album !

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

Le froid modifie la trajectoire des poissons de Pierre Szalowski

le-froid-modifie-la-trajectoire-des-poissons

J’ai tout de suite accroché, que ce soit au style de l’auteur ou à l’histoire. C’est une lecture toute simple et qui fait pourtant tellement de bien ! C’est mignon, poétique et parfois même un peu naïf. Un coup de cœur pour moi, je ne peux que recommander ce roman au titre si étrange !

4 janvier 1998, Montréal Un garçon de dix ans apprend que ses parents vont se séparer. Désespéré, il demande au ciel de l’aider. Le lendemain débute la plus grande tempête de verglas que le pays ait jamais connue. Ce déluge de glace n’empêche pas son père de quitter la maison. Mais des événements incroyables ou anodins vont faire peu à peu basculer la vie du voisinage. Julie, danseuse en mal d’amour, accueille chez elle Boris, scientifique égocentrique, qui ne vit que pour ses expériences sur les poissons; Michel et Simon, les deux « frères » si discrets, qu’on ne voit jamais ensemble, ouvrent leur porte à Alexis, leur voisin homophobe. Le grand gel va progressivement changer la vie de tous les habitants de cette rue… pour le meilleur.

Alors ce livre, ce n’est ni le titre, ni la couverture qui m’ont donnés envie de le lire. J’ai peut-être été intriguée par le titre (il faut avouer qu’on n’en voit pas beaucoup des comme celui-là), mais c’est le résumé qui a tout fait. J’adore les histoires de « destins croisés » et je me suis dit que je risquais d’apprécier ce roman.

Effectivement, ce fût le cas ! Je ne sais pas me l’expliquer, mais j’ai vraiment aimé le style de l’auteur. Il a une plume très addictive ! Ce roman se lit facilement et assez vite. Personnellement, je l’ai lu en vacances et je n’avais pas spécialement beaucoup de temps pour lire alors c’était chouette d’avoir quelque chose dans lequel il est facile de se plonger n’importe où, n’importe quand.

Les personnages sont assez sympathiques, même si parfois certains peuvent être un peu plus agaçants. Boris, le russe qui s’inquiète pour ses poissons – Julie, la danseuse qui craque pour le seul homme à ne pas la regarder – Alexis, le père indifférent et bourru qu’on découvre finalement moins insensible qu’on ne l’aurait cru – Alex, le meilleur ami qui n’attend qu’un peu d’affection de la part de son père – Michel et Simon, tellement attachants – Les parents qui se séparent – Et puis notre petit narrateur dont on ne connaît pas le prénom, qui veut tellement que ses parents se remettent ensemble qu’il en vient à demander de l’aide au ciel…

J’ai trouvé cette histoire toute mignonne, pleine de bons sentiments. Qu’un déluge de glace puisse à ce point changer (en bien) la vie d’une poignée de personnes, j’ai trouvé ça beau. C’est comique comme avant, tous ses gens se croisaient régulièrement (voisins oblige) mais ne se connaissaient pas. Et puis un évènement arrive et tout change, ils se rencontrent et se découvrent des affinités.

Une magnifique histoire d’humanité qui fait du bien au cœur et au moral, j’ai beaucoup apprécié ! Je ne peux que recommander ce roman qui fût pour moi un très joli coup de cœur.

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

 

Les filles au chocolat Tome 4 – Coeur Coco de Cathy Cassidy

les-filles-au-chocolat-tome-4-coeur-coco

Je suis toujours aussi fan de cette saga que je trouve toute mignonne. J’ai adoré découvrir Coco dans ce Tome qui lui est dédié. La petite soeur un peu effacée se dévoile sous un autre jour et j’ai aimé apprendre à mieux la connaître. Sa passion pour les animaux l’entraine dans de chouettes aventures et c’était sympa de les vivre avec elle.

Coco est la plus jeune des sœurs Tanberry, mais elle a déjà un caractère bien à elle. Sa passion : la nature et les animaux. Et elle adore par-dessus tout ses cours d’équitation. Ainsi, quand Coconut, son cheval préféré, est vendu, Coco enquête aussitôt sur son nouveau propriétaire. Malheureusement, ce qu’elle apprend ne la rassure pas du tout… Mais, entre sa grande sœur Honey qui est en pleine crise et Summer qui se remet tout juste de son trouble alimentaire, Coco ne peut compter sur le soutien de sa famille. Pourra-t-elle sauver Coconut toute seule ? Ou… avec l’aide d’un nouvel ami ?

Cette saga reste une de mes sagas chouchou et je sais toujours que je vais passer un agréable moment de lecture lorsque je sors un Tome des « Filles au chocolat » de ma PAL. Cette fois-ci, on parle de Coco, la plus jeune des soeurs Tanberry et il me tardait d’apprendre à mieux la connaître ! Et je suis ravie de ce que j’ai découvert !

Il est vrai que précédemment, Coco était plutôt effacée. On n’en parlait pas beaucoup et je ne connaissait d’elle que son amour pour les animaux et sa bonne humeur. J’ai été très contente de la découvrir sous un autre jour. Comme toutes les plus jeunes d’une grande fratrie (enfin j’imagine), elle ne se sent pas prise au sérieux, elle à l’impression que ses problèmes ne sont pas assez importants pour être partagés avec les adultes, ni avec ses grandes soeurs. Du coup, toute jeune qu’elle est, elle veut se débrouiller toute seule…

Et c’est là que ça se complique car la bêtise qu’elle fait en voulant résoudre ses soucis n’est pas anodine, ni sans risque. Heureusement, elle n’est pas complètement seule et elle peut compter sur un ami inattendu pour lui venir en aide. Et en parlant d’ami justement, j’ai beaucoup aimé la relation qu’elle a avec Steevie et lui aussi, j’ai apprécié le découvrir. Derrière son masque se cache un jeune garcon tout à fait sympathique.

J’ai trouvé ça étonnant qu’une jeune fille de son âge puisse avoir d’autres centres d’intérêt que ses copines. J’avais l’impression qu’à cette période de la vie, on avait tendance à suivre le mouvement pour se faire accepter (c’est du moins comme ça que ça se passait à mon époque). Ca m’a vraiment fait du bien de voir Coco persévérer dans son combat pour sauver les animaux, alors que ses copines parlent maquillage et garcons. Comme quoi une seule personne peut faire la difference !

Bref, encore une soeur Tanberry qui a sû m’attendrir, me reste maintenant à voir si je vais autant accrocher avec Honey qu’avec les autres. A priori, c’est moins bien parti mais je lui laisse quand-même le bénéfice du doute et j’ai hâte de me plonger dans « Coeur Vanille » !

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)