Damnés Tome 2 – Vertige de Lauren Kate

couv62772953

Un 2ème Tome que j’ai trouvé plutôt long, j’ai été obligée de l’arrêter quelques jours pour lire autre chose, je m’ennuyais trop. Finalement, passé les 3/4 du bouquin, j’ai retrouvé de l’intérêt pour l’histoire, l’action était de nouveau présente et j’ai apprécié ce dénouement. Bref, ravie de m’être accrochée !

Tout juste sortie du cauchemar de Sword & Cross où anges et démons se sont entre-déchirés, Luce a dû se séparer quelques jours de Daniel… Folle de joie à l’idée de le revoir, elle apprend avec désespoir que leurs retrouvailles seront brèves. Daniel doit en effet traquer les Bannis, des immortels, qui cherchent à la tuer. En attendant, il la place en sûreté à Shoreline, un lycée huppé près de San Francisco, d’où elle ne doit pas sortir. Elle entre dans la section des « Néphilim », des descendants d’anges aux pouvoirs particuliers, et fait la connaissance de Shelby, Dawn, Jasmine et Miles, un garçon charmant. Là, Luce apprend aussi que les « ombres » qui la terrorisaient, en réalité des Annonciateurs, pourraient l’aider à découvrir ses vies antérieures. Daniel s’entêtant à ne rien lui révéler de son passé, Luce veut comprendre ce qui l’empêche de vivre pleinement son amour et cherche corps et âme à déjouer la malédiction qui s’acharne sur elle.

Pour une fois, je n’ai pas envie de laisser trainer une saga. Je me rends compte que j’en ai beaucoup en cours et j’aimerais y remédier. Du coup, j’ai assez vite enchainé ce 2ème Tome. J’avais beaucoup apprécié le premier et c’est donc les yeux fermés (enfin façon de parler) que je me suis plongée dans cette suite.

Cette fois-ci, je dois dire que j’ai eu du mal, j’ai vraiment dû m’accrocher pour arriver jusqu’à la fin. Je l’ai même laissé de côté quelques jours, histoire de lire autre chose. Cette pause, c’est ce que j’avais besoin pour pouvoir m’y remettre à fond. Après ça, c’est passé tout seul !

Alors, pourquoi j’ai eu autant de difficultés avec ce tome-ci ?! Simplement parce que je l’ai trouvé trop long et répétitif. Pour tout vous dire, il m’a un peu fait penser à Twilight (« Je t’aime mais je suis dangereux » – « Je t’aime et je m’en fou du danger »). Ici, Daniel passe son temps on ne sait où, il revient une fois de temps en temps dire à Luce ce qu’elle ne doit pas faire pour rester à l’abrit, mais jamais il ne lui dit ce qu’il fait, il la laisse à l’écart. Et c’est assez chiant ! Honnêtement, je ne sais pas pourquoi Luce s’accroche autant à lui alors qu’ils se disputent quasi à chaque fois qu’ils se voient.

A côté de ça, il y a Miles qui devient son ami et qui se montre beaucoup plus attentionné que Daniel. Pour moi, pas d’hésitation, j’aurais déjà sauté sur Miles depuis longtemps, il semble être le petit ami idéal et en plus, c’est un humain tout ce qu’il y a de plus normal, aucune complication par rapport à une guerre entre ange, démon et autre créatures sombres et étranges.

Bref, je me suis souvent dit que j’allais abandonner cette saga. Ce que j’ai un peu fait en laissant le livre de côté quelques jours. Et puis, je ne sais pas pourquoi je l’ai repris mais je ne le regrette pas car le dernier 1/4 de lecture vaut la peine qu’on s’accroche. J’espère que ça va continuer dans ce sens par la suite et qu’on ne retombera pas dans le même genre de répétition qu’avec Twilight.

Et donc, une saga que je vais poursuivre !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

La cité des ténèbres Tome 1 : La coupe mortelle de Cassandra Clare

couv18465039

Un premier Tome que j’ai beaucoup aimé découvrir ! Un univers intriguant, des personnages intéressants et au sujet desquels on découvre des choses inattendues et passionnantes, de l’action… Bref, on ne s’ennuie pas une seconde ! J’ai déjà hâte de découvrir la suite !

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d’un seul coup! Mais le pire reste à venir…Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Au départ, je n’étais pas du tout intéressée par cette saga, je ne savais pas de quoi ça parlait et je ne m’en souciais pas. Et puis, à force de voir passer la couverture un peu partout sur la blogosphère, j’ai fini par me renseigner un peu sur cette saga et j’ai craqué ! J’avoue, si je l’ai lu, c’est pour suivre « l’effet de masse », ce que je ne fais jamais d’habitude. Cela dit, je pense que j’accepterai encore de suivre le mouvement puisque je n’ai vraiment pas regretté ! J’ai adoré ma lecture !

J’ai beaucoup aimé l’univers mis en place par l’auteur. Et j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. A ce niveau, je trouve le résumé encore assez vague et c’est également un point que j’apprécie. J’aime les surprise et j’ai donc été bien servie avec ce premier Tome.

Clary est un personnage auquel j’ai eu facile à m’identifier. J’ai aimé découvrir avec elle le monde des chasseurs d’ombres. J’ai vraiment eu l’impression d’être à sa place et c’était agréable de me sentir à ce point immergée. J’ai également tout de suite trouvé Simon attachant. Leur amitié à tous les deux est toute mignone (même si parfois un peu compliquée). Quant à Jace… j’ai eu un peu de mal au début mais je ne me l’explique pas.

J’ai été pas mal surprise par les révélations de ce premier Tome (même si j’ai vu venir certaines choses) et j’ai déjà hâte d’en apprendre encore plus et de suivre nos héros dans leurs aventures. Je lirai très certainement les suites et je ne pense pas laisser trop d’espace entre deux Tomes ! Car plusieurs jours après avoir fermé ce livre, j’ai encore la tête dans cet univers particulier.

Bref, un début de saga que je ne peux que conseiller ! Et j’espère que la suite sera à la hauteur de mes attentes !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Damnés Tome 1 de Lauren Kate

couv13788367

Un premier Tome qui donne vraiment envie de découvrir les suites ! J’ai beaucoup apprécié accompagner Luce dès son arrivée à Sword & Cross. Les personnages sont tous intéressant et l’histoire passionnante. Bref, une belle découverte !

Lorsque Luce rentre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession.
Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance.
Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux

J’avais beaucoup entendu parler de cette saga sur la blogosphère et, du coup, je m’étais un peu renseignée sur ce premier Tome. A la base, il m’intéressait mais sans plus. Et puis, récemment, ma collègue m’en a parlé, elle a adoré, et je me suis alors décidée à me plonger dans cet univers.

Luce est une jeune fille à laquelle je me suis assez vite attachée. J’avoue qu’au départ, j’ai eu du mal avec Sword & Cross, je n’arrivais pas trop à comprendre ce qu’y faisait Luce, qui pour moi, est une jeune fille tout à fait banale et sans soucis particulier. Alors pourquoi l’envoyer dans un tel établissement ? Et puis, en apprenant à la connaître, j’ai fini par me rendre compte des raisons qui ont fait qu’elle a été envoyée dans ce lycée spécial.

Les ombres qui poursuivent Luce m’ont beaucoup intriguée, j’ai trouvé cette partie de l’histoire assez étrange, d’autant que, franchement, je n’ai pas l’impression d’avoir compris pourquoi elles sont là. J’espère en apprendre un peu plus à ce sujet dans les tomes suivants.

Les différents personnages sont tous assez intéressants et pas toujours faciles à cerner. J’ai tout d’abord été ravie de rencontrer Arriane, dont le sens de l’humour en fait une copine plutôt divertissante. Ensuite, j’ai été plutôt attendrie par Penn, qui est une jeune fille très attachante. Pour ce qui est des profs, j’ai eu un petit coup de cœur pour Mlle Sofia, je l’ai trouvée sympathique et dynamique !

Au niveau des deux garçons qui font fondre le cœur de Luce, je dois avouer que j’ai pas mal flashé pour Cam. Il est certes un peu insistant et « collant », mais j’ai beaucoup aimé ses intentions. Pour ce qui est de Daniel, il m’a souvent énervée et je me suis plusieurs fois demandé ce que lui trouvait Luce. Et puis finalement, en apprenant à le connaître, j’ai fini par l’apprécier. Le triangle amoureux et les hésitations de Luce sont parfois assez agaçants, mais ça passe quand-même assez facilement puisque j’ai parfois ressenti les mêmes indécisions qu’elle.

J’ai été surprise par le dénouement, même si j’avais vu venir certaines révélations. Et je suis contente que ça ne ce soit pas passé comme je m’y attendais.

En bref, j’ai beaucoup aimé cette histoire ainsi que l’univers mis en place par l’auteur et j’ai déjà hâte de m’y plonger à nouveau pour découvrir le 2ème Tome !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Fille des cauchemars Tome 2 – L’ordre de la dague noire de Kendare Blake

Fille des cauchemars Tome 2 - L'ordre de la dague noire

J’ai bien apprécié ce second Tome, même si j’en ai préféré le 1er. J’ai beaucoup apprécié que la quête soit différente bien que liée à la précédente. L’action y est toujours présente, les personnages fidèles à eux-mêmes. Bref, une très agréable lecture.

Cas ne parvient pas à oublier Anna. « Anna à la robe de sang », l’esprit le plus puissant qu’il ait jamais rencontré. Anna, qui s’est sacrifiée pour le sauver.
A présent, Anna lui apparait même dans des rêves éveillés… ou plutôt, dans des cauchemars. L’esprit vengeur a laissé place à une jeune fille torturée.

Hallucinations ou véritables appels à l’aide ? La frontière entre illusion et réalité semble bien ténue. Anna a-t-elle définitivement quitté le monde des vivants ou est-elle revenue des enfers ? Cas ne sait plus. Il lui reste une seule certitude : quel qu’ait été son destin, il doit retrouver Anna.

J’avais tellement apprécié le 1er Tome que je ne voulais pas laisser passer trop de temps avant de me plonger dans le suivant et de clôturer cette petite saga (ha, ce que j’aime ces séries qui ne font que 2 ou 3 livres maximum). J’ai quand-même laissé filer 5 mois entre les deux, mais ça ne m’a pas perturbée dans ma lecture. J’ai pu facilement m’imprégner à nouveau de cet univers particulier créé par l’auteure.

J’adore Cas ! Je l’avais déjà beaucoup aimé dans le 1er Tome et ça n’a pas changé ! Il a toujours autant d’humour et reste toujours aussi sûr de lui. Il ne flanche pas, il sait ce qu’il veut et il fonce pour l’obtenir, aucun obstacle ne peut l’arrêter. J’aime cette force de caractère.

Cette fois-ci, Cas se met en tête de retrouver Anna (c’est clair qu’elle ne l’a vraiment pas laissé indifférent) et, à nouveau, il s’entoure de ses amis pour y parvenir. Thomas et Carmel font donc partie du voyage, et j’ai été ravie de les retrouver ! J’aime ce petit trio, ils se complètent, chaque personnage à quelque chose à apporter au groupe. Ils bravent les danger mais ils le font ensemble. A ce petit cercle d’amis se joint Jestine, dont on ne sait pas s’il faut se méfier ou non. Un nouveau personnage très intéressant que j’ai aimé découvrir.

Anna est toujours omniprésente dans l’histoire. Dans le Tome 1, la quête était de la « libérer », à savoir la tuer pour de bon. Et cette fois-ci, il s’agit encore de la « libérer » mais un peu différemment car la pauvre se retrouve coincée dans un monde qu’on pourrait qualifier d’enfer. Et Cas ne supporte pas de la savoir ainsi torturée et souffrante (d’où son entêtement à la chercher).

A nouveau on retrouve de l’action, du suspense et beaucoup d’humour. C’est une lecture facile et ce second Tome clôture à merveille cette duologie. Je ne peux que conseiller cette petite série très divertissante.

Ma note : 4/5 (Très bien)

La Sirène de Kiera Cass

la-sirene

Un roman que j’ai trouvé très agréable à lire malgré qu’il m’a fallut un peu de temps pour m’adapter à certaines choses. L’emprise qu’à l’Océan sur les Sirènes est vraiment impressionnant et j’ai aimé découvrir une histoire comme celle-ci. J’ai passé un très bon moment avec Kahlen et j’ai trouvé Akinli trop adorable ! En bref, je ne peux que conseiller cette bonne lecture !

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l’entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Dans ce livre, c’est tout d’abord la couverture qui m’a charmée, je la trouve tout simplement sublime ! Ensuite, j’ai remarqué le nom de l’auteure… Ayant adoré la saga « La Sélection », je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de « La Sirène ». Et puis, pour terminer, j’ai lu le résumé… Il m’a intriguée… De cet univers, je ne connais que « La petite Sirène » et j’avais très envie de découvrir autre chose.

Par contre, comme on approchait des fêtes de fin d’année, j’ai résisté et j’ai attendu. C’est donc pleine de joie que j’ai découvert ce roman sous le sapin !!! Et comme vous pouvez le constater, il n’est pas resté longtemps dans ma PAL !

Je dois dire que j’ai été un peu perturbée par le début de cette lecture. J’ai tout d’abord eu du mal avec le fait que « L’Océan » soit décrit au féminin. Vu que le mot est au masculin, ça m’a choqué et j’ai eu du mal à m’y faire. A côté de ça, il y a le fait que les Sirènes sont encore humaines. Je m’attendais à ce qu’elles vivent dans l’eau (comme  Arielle) et ça m’a fait bizarre de voir qu’au final, elles n’allaient dans l’eau que pour quelques missions. Une fois les quelques premiers chapitres passés, je m’y suis faite et j’ai pu apprécier pleinement l’histoire.

Kahlen est une jeune fille que j’ai trouvée très sympathique et il ne m’a pas été difficile de m’attacher à elle. C’est vrai qu’elle hésites beaucoup entre sa loyauté pour l’Océan et son amour pour Akinli, mais franchement, vu les conséquences qui peuvent découler de sa désobéissance, je me mets à sa place et je comprends ses réactions. Ce que j’ai eu un peu plus de mal à comprendre,c ‘est comment elle a pu développer des sentiments aussi forts envers Akinli alors qu’elle n’a pas passer beaucoup de temps avec lui, mais bon, passons !

Akinli est un garçon vraiment adorable ! J’ai adoré sa rencontre avec Kahlen et j’ai trouvé dommage qu’on ne le croise pas plus souvent dans le livre. Selon moi, l’histoire d’amour entre eux est assez présente, mais c’est principalement via Kahleen qu’on le resent : Elle pense à lui sans arrêt.

J’ai eu un peu de mal à cerner l’Océan, qui selon moi est un personnage à part entière. Je l’ai ressentie tour à tour comme un tyran, une mère et une confidente. Elle est en fait assez égoïste et j’ai l’impression que son amour est tellement fort qu’elle ne supporte pas que celui-ci ne lui soit pas retourné de la même manière. Et en même temps, elle aime les Sirènes comme ses propres filles mais on dirait que ça ne lui fait rien que celles-ci souffrent. On dirait un peu que le monde tourne autour d’elle et que rien d’autre ne compte. C’est un personnage que j’ai trouvé très complexe au final.

L’histoire est tout à fait agréable à lire, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et je ne pensais qu’à m’y replonger pour savoir ce qui allait arriver aux différents personnages. Je n’ai pas l’habitude des histoires de Sirènes, je ne connais pas grand chose à leur mythe et j’ai trouvé vraiment très chouette de pouvoir le découvrir à travers cette lecture.

En bref, un roman que je ne peux que conseiller !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Fille des cauchemars Tome 1 – Anna de Kendare Blake

couv48043236

Une très bonne surprise que ce premier Tome ! Je m’attendais à une histoire effrayante et au final ça ne l’est pas tant que ça, même si certains passages m’ont offert ma dose de suspense et de frissons ! Les personnages sont attachants et l’intrigue assez passionnante, j’ai adoré et ce fût une première pour moi dans l’univers des fantômes !

Cas Lowood a hérité de son père une charge bien étrange : il tue les morts. Armé d’un poignard que lui seul peut maîtriser, Cas parcourt le monde accompagné de sa sorcière de mère et de son chat, véritable radar à fantôme.  Sa prochaine mission : anéantir Anna Korlov, dite « Anna vêtue de sang » . Encore vêtue de la robe qu’elle portait le soir de sa mort, l’esprit de la jeune fille hante la maison où elle a été assassinée. Malheur à quiconque ose s’aventurer dans sa demeure : on n’en sort pas vivant. Ce qui devait être un travail de routine se solde par un désastre. De chasseur, il devient la proie. Anna, la fascinante Anna, est bien plus puissante qu’il ne le pensait. Pourtant, elle a choisi de l’épargner… Pourquoi ? Qu’est-ce qui la rend si différente des autres fantômes ? Et qu’est-ce qui le pousse à remettre sa vie en jeu pour tenter de la tuer – ou de lui parler à nouveau?

Ça fait un moment que j’ai envie de me lancer dans des lectures concernant les fantômes et autres zombies et morts vivants. La couverture de « Fille des cauchemars » m’a beaucoup plue et je pense que c’est ce qui a orienté mon choix en cette période d’Halloween et de fête des morts.

J’avoue qu’avant d’ouvrir ce roman, je m’attendais à tomber sur une histoire bien effrayante. J’ai cependant très vite compris que « Fille des cauchemars » n’irait pas dans ce sens. L’humour de Cas se révèle dès les premières pages. Pour autant je n’ai pas été déçue car je me suis laissée porter par l’intrigue dès le premier chapitre. Et si cette histoire de fantôme ne fait pas vraiment peur, elle comporte son petit lot de passages remplis de suspense.

Cas est un jeune homme pas comme les autres. Depuis tout jeune, il sait que son destin est de tuer les morts et de les empêcher de faire du mal aux vivants. Il suit les traces de son père, chasseur de fantômes avant lui. Dès le départ, j’ai accroché à ce personnage. J’ai tout de suite apprécié son humour, son côté confiant et sur de lui. Il sait ce qu’il fait et il n’échoue jamais ! Pourtant, lorsqu’il se retrouve face à Anna, il sait que cette mission ne sera pas comme les autres…

Anna est une jeune fille au passé plutôt lourd et, sans savoir pourquoi, Cas se sent tout de suite intéressé (voir attiré) par elle. La tuer se révèle plus difficile qu’il ne le pensait, autant à cause de la force inattendue de cette nouvelle adversaire que de l’attrait qu’éprouve Cas pour elle. Il veut savoir ce qui lui est arrivé, il apprécie de passer du temps à discuter avec elle…

Du coup, pour cette mission délicate, notre héros s’entoure d’amis afin d’obtenir l’aide nécessaire à mettre Anna hors d’état de nuire. Cas a toujours agit seul et il a toujours préféré ça. Pour autant on ne se trouve pas face à un personnage asocial, au contraire. Il a plutôt bien réussi à créer des relations et celles-ci s’avèrent être tout à fait intéressantes et attachantes.

En bref : Des personnages attachants, un histoire passionnante, du suspense juste là où il en faut, de l’humour, des références à d’autres ouvrages… Un mélange qui donne très bien et j’en ai adoré le résultat !

Citation(s) :
– C’est tellement vrai, les gens préfèrent enterrer ce qui leur fait trop peur.

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

Demain les chats de Bernard Werber

couv55452713

Après avoir été déçue de voir le sujet du terrorisme abordé, j’ai finalement pu apprécier ma lecture en compagnie de Bastet et Pythagore. Ces deux chats sont non seulement attachants, mais leurs dialogues poussent à la réflexion. C’est quelque chose que j’aime chez l’auteur, il me pousse toujours à me remettre en question. Une fois n’est pas coutume, j’ai beaucoup pensé et réfléchis durant cette agréable lecture !

A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.

C’est la première fois que je pré-commande un roman et je dois avouer que dès que j’ai entendu parler de celui-ci, j’ai été impatiente de m’y plonger ! Pourtant, je ne savais pas spécialement de quoi ça allait parler. Enfin de toute façon, je suis une inconditionnelle de Bernard Werber alors je ne pouvais certainement pas passer à côté !

J’ai été plutôt déçue au début de ma lecture : Je dois avouer qu’en ce moment, le dernier sujet que j’ai envie de voir aborder dans un roman, c’est le terrorisme. Avec les actualités et les faits qui se produisent ces derniers temps, j’ai développé comme une sorte de phobie de ce genre d’acte. En entendre parler dans les infos, c’est une choses, mais en retrouver dans mes lectures, qui à la base, sont là pour me divertir et me faire penser à autre chose…. euh non merci !

Heureusement, on ne peut pas dire que l’auteur ai abordé le sujet en profondeur, le terrorisme est présent, mais en toile de fond et j’ai réussi à l’oublier pour me concentrer sur le reste, beaucoup plus intéressant que la guerre des humains.

J’ai aimé me retrouver plongée dans la tête d’un animal. Bastet est une chatte très attachante et elle a de l’ambition. Elle rêve de pouvoir communiquer avec d’autres espèces et elle ne cesse d’essayer, même si ça ne se passe pas toujours comme elle l’espère. Sa rencontre avec Pythagore (ce chat très instruit) ne fera que la conforter dans son envie d’en apprendre toujours plus et de persévérer encore et encore dans son envie d’atteindre d’autres animaux avec ses ronronnements.

Clairement, on reconnaît la patte de Bernard Werber dans ce roman, on ressent les recherches derrière la fiction. J’aime qu’il me pousse à réfléchir, j’ai toujours ce besoin de me remettre en question lorsque je termine un de ses bouquins. Et cette fois-ci, ça fonctionne encore mieux que d’habitude puisque les sujets abordés sont exactement les mêmes que ceux qui me trottaient dans la tête avant de commencer « Demain les chats ». Cette lecture est donc tombée pile au bon moment !

En bref, une lecture très plaisante, un agréable moment passé en compagnie de sympathiques félins. J’aurais peut-être aimé que ça soit un peu plus long mais on se contente toutefois des quelques 300 pages de ce roman. Je recommande, comme toujours cet auteur merveilleux qu’est Bernard Werber !

Citation(s) :
– C’est le drame de toute ma vie. Quand je réussi personne n’est là  pour le voir, quand j’échoue il y a toujours des témoins.
– Quand on s’est habitué aux mensonges, la vérité à l’air suspecte.
– Etre heureux c’est apprécier ce que l’on a. Etre malheureux c’est vouloir ce que l’on n’a pas. Moi j’ai tout ce que je veux.
– Celui qui ne possède rien n’a rien à perdre. Je n’ai qu’une peur, c’est d’être possédé. Donc je me prive de tout et je survis sans dépendre de rien ni de personne.
– Il faut faire du bien à son corps pour que son âme ait envie d’y rester.

Ma note : 4/5 (Très bien)

 

Hex Hall Tome 2 – Le maléfice de Rachel Hawkins

hex-hall-tome-2-le-malefice

Un 2ème Tome que j’ai trouvé aussi passionnant que le 1er, si pas plus ! Le premier plantait le décor, ici on est un peu plus dans l’action et ça n’en est que plus captivant encore ! Les personnages sont décris plus en profondeur, ce qui les rend encore plus attachants. Bref, une saga à recommander !

Bien plus puissante qu’une simple sorcière, Sophie a appris qu’elle est en réalité un démon, comme son père et sa grand-mère. Pour supprimer ce maléfice, elle décide de subir le Rituel. Son père essaie de l’en dissuader et la persuade de passer l’été à Londres, à Thorne Abbey, magnifique résidence d’où il dirige le Conseil. Sophie y rencontre d’autres adolescents mi-humains mi-démons, comme elle. La présence d’Archer, détenu au Conseil, complique la situation : même s’il l’a trahie, elle l’aime toujours. Lorsqu’il la sauve de la menace de L’Occhio di Dio, la secte qui poursuit les siens depuis des siècles, Sophie est déchirée entre la loyauté envers son père et le Conseil et son amour pour Archer, leur ennemi absolu…

J’avais bien accroché au premier Tome, qui plantait le décor d’un univers que j’ai trouvé passionnant. J’appréhendais un peu d’entamer « Le maléfice » car les suites sont souvent moins bonnes que les premiers Tomes, mais là, ce ne fut pas le cas. Je n’ai donc pas été déçue par mon choix puisque me replonger dans Hex Hall fût un véritable plaisir.

Pour commencer, je trouve la couverture plus jolie que celle du prédécesseur (bien que dans le même genre, mais j’adore le orange). Ensuite, alors que le Tome 1 posait les bases et nous présentait les personnages dans une lecture un peu trop courte, ce Tome 2 nous entraîne un peu dans une aventure captivante dont j’ai eu du mal à décoller. J’ai vraiment apprécié toute cette action, on ne s’ennuie pas une seconde en compagnie de Sophie.

J’ai également beaucoup aimé de pouvoir enfin découvrir le père de notre héroïne et de pouvoir passer du temps avec lui. C’était sympa d’apprendre à le connaître et de se rendre compte qu’il n’est pas l’homme froid qu’on dépeint dans le Tome 1. Etonnamment, j’ai aussi adoré le trio formé par Sophie, Archer et Cal. Je trouve que ça mettait un peu d’ambiance, d’autant qu’on comprend vite que le choix de Sophie est fait. Par contre, j’ai un peu regretté que Jenna soit moins présente, c’est un personnage que j’aime beaucoup.

En bref, une suite qui dépasse le premier (que j’avais pourtant déjà adoré) et dont la fin insoutenable me rend impatiente de découvrir la suite ! Je ne peux que recommander cette chouette saga !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Miss Peregrine et les enfants particuliers Tome 3 – La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs

miss-peregrine-tome-3-la-bibliotheque-des-ames

Un dernier Tome que j’ai trouvé tout aussi passionnant que ses prédécesseurs. L’univers mis en place par l’auteur est merveilleux, les personnages tous plus intéressants les uns que les autres, les superbes photos sont un plaisir à regarder. Bref, une saga que je recommande !

Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Au départ, j’étais plutôt impatiente de le lire et puis je ne sais pas pourquoi, mais cette impatience a diminué. Bon, je l’ai quand-même précommandé avant sa sortie mais je ne me suis pas jetée dessus une fois reçu. J’ai même laissé mon homme le lire avant moi, c’est pour dire ! Il faut avouer aussi que c’est une jolie petite briquette et qu’il n’est pas des plus confortables à transporter.

J’ai été ravie de retrouver Jacob et ses amis particuliers pour la fin de cette saga ! J’aime toujours autant cet univers et j’avoue que voir notre jeune héro prendre de l’assurance et maîtriser enfin ses pouvoirs m’a fait très plaisir ! De plus, j’ai l’impression d’avoir été prise d’un élan de sympathie pour les creux, que je détestais lors des tomes précédents. J’ai apprécié de pouvoir les voir différemment.

Concernant les personnages en général, je ne pense pas avoir quoi que ce soit à ajouter de plus que ce que j’ai déjà dit dans mes chroniques des deux Tomes précédents. J’aime beaucoup le duo Jacob-Emma. J’ai d’ailleurs souvent eu l’impression de me trouver face à un couple de jeunes adultes et non d’adolescents. Ils sont fort mûrs pour leur age. Bon, pour Emma, c’est un peu normal en fait, mais on dirait qu’à son contact, Jacob a muri plus vite qu’il n’aurait dû. Quelque part je trouve ça dommage, mais en même temps, c’est tout à fait compréhensible. Je me suis également très facilement attachée à Addison, j’adore ce chien!

Alors, pour ce qui est des photos… je les trouve très intéressantes pour se mettre dans l’ambiance, elles aident à visualiser certains paysages et personnages. Par contre, leur présence est (selon moi), de moins en moins justifiée. Dans le 1er Tome, Jacob tombe sur des boîtes de photos et je trouve donc normal (et très sympathique) qu’on puisse les visualiser. Dans le Tome 2 et beaucoup plus dans le Tome 3, les photos arrivent sans que des personnages ne les montrent et, du coup, ça s’éloigne de ce que c’était. Certes, c’est chouette de pouvoir les regarder mais… je ne sais pas, je n’arrive pas à justifier leur présence et ça me dérange un peu.

En bref, un tome final que j’ai trouvé tout à fait à la hauteur de ces prédécesseurs, l’univers créé par Ransom Riggs est merveilleux et j’ai pris beaucoup de plaisir à partager les aventures de Jacob. Je ne peux que recommander cette chouette petite saga et j’ai hate de voir ce que ça va donner à l’écran !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

 

Hex Hall Tome 1 de Rachel Hawkins

hex-hall-tome-1

Un très chouette premier Tome, j’ai passé un très agréable moment de lecture, bien que je l’ai trouvé trop court ! Certes, c’est léger mais c’est surtout un très bon divertissement sans prise de tête. J’ai beaucoup aimé cet univers et j’ai hâte de découvrir la suite !

Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre d’un puissant magicien, qui n’est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s’y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d’ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu’elle juge digne d’intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l’heure n’est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves. Et, Sophie, fille de l’un des enchanteurs les plus puissants au monde, et directeur de Hex Hall, est une cible idéale…

Je dois dire que je suis tombée sur ce livre un peu par hasard. La couverture (que je trouve très jolie) m’a interpellée, j’en ai lu le résumé et ça m’a tout de suite intéressée… J’aime assez ce genre d’univers et j’ai vu là l’occasion de passer un agréable moment de lecture avec une histoire divertissante. Je ne me suis pas trompée ! J’ai beaucoup apprécié ce premier Tome, bien que je l’ai trouvé trop court !

J’ai trouvé Sophie tout à fait attachante, de même que Jenna, sa colocataire et j’ai pris plaisir à passer un moment avec elles dans cette école tout à fait intéressante. J’ai aimé que différentes créatures s’y cotoient. Aussi, il n’y a pas que des sorciers, on y croise également des fées, des métamorphes, des loups-garou, des vampires… et même… des fantomes ! J’aime cette diversité et ce que ça engendre (déjà entre humains on ne peut pas tous s’entendre alors imaginez un peu comment ça se peut se passer entre un métamorphe et un loup-garou par exemple !).

Personnellement, contrairement à ce que j’ai lu sur la blogo, je n’ai trouvé aucun rapprochement avec Harry Potter. A aucun moment le nom du sorcier à lunette ne m’est venu à l’esprit.

C’est sûr, l’intrigue ne casse pas trois pattes à un canard (un prédateur s’attaque aux élèves, c’est du déjà vu), mais je lai trouvée assez captivante pour me garder en haleine du début à la fin. Il y a quelques rebondissements et retournements de situation et il faut dire que ça entretien le suspense.

Bref, un roman qui se lit très vite et qui offre un très bon divertissement et j’ai déjà hâte de découvrir la suite ! Je ne peux que conseiller cet univers !

Ma  note : 4/5 (Très bien)