L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle (Audio)

couv64247715

Pas mon préféré de l’auteur, mais ça reste une lecture (ou plutôt écoute pour ma part) agréable et qui fait réfléchir. Je n’en attendais pas moins et j’ai donc été ravie de ce petit voyage à Bali ! Un roman que je recommande aux amateurs de développement personnel.

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…  Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux.  Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.  Avec L’homme qui voulait être heureux, c’est tout un monde de possibilités nouvelles qui s’ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l’on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d’être vraiment heureux.

Ma lecture de ce livre a plutôt mal commencé… En effet, je n’avais pas prêté attention au fait que les lectures audio sur mon gsm étaient en mode « Aléatoire ». De ce fait, je sautais d’un chapitre à l’autre, sans respecter l’ordre. Et le pire, c’est que je ne m’en suis pas rendu compte rapidement ! Du coup, je ne comprenais rien ! J’avais l’impression de passer du cocq à l’âne sans transition.

Finalement, lorsque je m’en suis aperçue, deux possibilités s’offraient à moi :
– Passer à autre chose
– Réécouter l’entièreté du livre, dans le bon ordre

J’ai choisi la seconde option et je ne le regrette pas. Ce fût une assez bonne lecture, même si j’ai sauté certains passages dont je me souvenais encore parfaitement.

J’avoue que les paroles de ce vieux sage font réfléchir ! Grace à lui, je me suis remise en questions sur certaines de mes réactions face à la plus grande de mes filles. Je ne me rendais pas compte que ma façon de parler pouvait l’affecter et jouer sur son évolution personnelle. Cette lecture (ou plutôt cette écoute), m’a ouvert les yeux.

Encore une fois, c’est un livre que je n’aurais (je pense), pas pris plaisir à lire. Par contre, j’en ai gagné tous les bénéfices en l’écoutant. J’aime marcher le matin en écoutant un roman qui me fait réfléchir. Et une fois de plus, Laurent Gounelle a réussi à rendre mes trajets à pieds utiles et agréables !

Ce n’est pas mon préféré de l’auteur, mais « L’homme qui voulait être heureux » gagne quand-même à être découvert et je ne peux que le conseiller aux amateurs de lectures qui bousculent au niveau développement personnel !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Le philosophe qui n’était pas sage de Laurent Gounelle (Audio)

couv67881894

Un roman qui m’a passionnée et je ne m’y attendais vraiment pas. Le sujet de fond est vraiment très intéressant et il pousse à la réfléxion sur notre société actuelle. J’ai oscillé entre dégoût, énervement et émerveillement. Un roman à mettre entre toutes les mains !

Deux destins qui s’affrontent, deux conceptions de la vie que tout oppose. La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Élianta tourna les yeux vers Sandro qui s avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions… Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? D’heure en heure, Élianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens. Un roman captivant, plein d’humour, de sens et de suspense. Une histoire surprenante qui cache une subtile remise en cause de notre société.

Au départ, le résumé ne me tentait pas plus que ça, mais je sais qu’en général, j’apprécie toujours d’écouter un roman de Laurent Gounelle. Il y a toujours, derrière l’histoire, de quoi offrir réflexion et j’adore ça. Encore une fois, je n’ai pas été déçue par les leçons données en douce par l’auteur.

Sandro est un homme brisé qui cherche vengeance. Il part donc au coeur de la forêt tropicale, là où se trouve la cause de son mal-être. Là où vit un peuple tranquille et heureux. Pour y parvenir, il paie une équipe de guides dont le chef Cracus comprend tout de suite à qui il a affaire et le bénéfice qu’il pourrait en tirer.

Elianta (dont on parle dans le résumé) est une jeune femme qui vit avec sa tribu au coeur de cette fameuse forêt tropicale. Petit à petit, elle va voir l’influence de Cracus et des siens sur son peuple et elle va vite comprendre que ce que leur apporte ces étrangers n’est pas quelque chose de positif, bien au contraire. Elle est la seule à ne jamais vraiment se laisser influencer, à remettre en questions tous les dires de Cracus.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à ça du tout !!! Au plus j’avançais dans le récit et au plus je me rendais compte de ce qui se passait et au plus je faisais le rapprochement avec notre société. Et au plus je me disais « Oh non, c’est pas possible, laissez-les tranquille, ils ont compris le vrai sens de la vie, ils sont vraiment heureux ! ». Et j’ai assisté impuissante à la création d’une société comme la nôtre, où les biens matériaux et l’individualité remplacent les biens sociaux et les échangent. Une société dans laquelle il est difficile de faire marche-arrière…

Franchement, j’ai presque été choquée de voir s’opérer ces changements. Ca se fait petit à petit, de façon quasi invisible. Et quand on s’en rend compte, il est très compliqué de faire demi-tour.

Et la révélation finale… Arf ! Je ne vais pas dire que je ne l’ai pas vue venir mais j’en ai tout de même été surprise et énervée. Certains personnages (un en particulier) sont détestables au possible et apprendre ce que j’ai appris n’a fait que renforcer ma haine pour eux.

Petit clin d’oeil à François Hatt, qui lit le livre en audiolib. Franchement, chapeau à lui, il a réussi à prendre des voix différentes pour chaque personnage, se les appropriant avec brio. J’ai beaucoup apprécié l’écouter !

Bref, un roman à mettre entre le plus de mains possible !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle (Audio)

le-jour-ou-j-ai-appris-a-vivre

Mon premier de l’auteur et sans doute pas le dernier. J’apprécie beaucoup ce genre de roman où l’histoire fait réfléchir sur le sens de la vie. « Le jour où j’ai appris à vivre » m’a aidé dans mon envie de me remettre en question, il a changé ma façon d’aborder certaines choses. La tante Margie est un personnage que j’aurais aimé de connaître et Jonathan est sympathique à suivre. Bref, une lecture à découvrir sans hésiter !

Et si tout commençait aujourd’hui ?

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.

C’est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.

En ce moment, je suis très lecture Audio (en plus de mes lectures papier/liseuse, pas en remplacement) et je ne sais pas pourquoi, mais lors de mon trajet à pied vers le boulot, j’aime écouter des histoires qui font réfléchir. Je traverse une période de remise en question et j’imagine que ça m’aide à aborder les choses autrement.

Je ne sais plus comment j’ai entendu parler de l’auteur mais toujours est-il que j’ai compris que concernant la philosophie et la réflexion, c’était une référence. Niveau résumé, c’est celui-ci qui me tentait le plus pour l’instant et c’est comme ça que cet Audiolib s’est retrouvé dans ma piste de lecture.

Bon, à la base, l’histoire n’est pas super intrigante. Jonathan (notre personnage central) croise une diseuse de bonne aventure qui, sans lui demander son avis, se met à lui lire les lignes de la main et à lui faire une prédiction qui va le changer à jamais. A partir de là, Jonathan file discuter avec sa tante (Une personne très Sage) qui va lui faire découvrir la vie autrement. Et donc notre héro fait des expériences de plus en plus profonde. Et il m’a donné envie d’en faire moi aussi. Oh des bêtes trucs, mais j’ai envie de changer un peu ma façon d’être avec moi-même et avec les autres.

Je ne sais pas l’expliquer, mais écouter ce genre d’histoire me plonge vraiment dans la réflexion, le message passe bien et ça me donne envie de tenter certaines expériences (sourire plus aux autres, dire bonjour aux gens dans la rue, etc…).

Ce que j’ai apprécié dans ce récit, c’est qu’on ne suit pas uniquement Jonathan. Il y a des personnages qui gravitent autour de lui et pour qui il se passe aussi des choses. J’ai notamment beaucoup apprécié l’évolution de Gary, il me faisait rire celui-là. La tante Marggie reste ma favorite de part les pensées qu’elle apporte.

En bref, une histoire que j’ai beaucoup aimé d’écouter et que je ne peux que conseiller à celles et ceux qui, comme moi, on envie de mieux vivre leur vie, que ce soit avec eux-même ou avec les autres.

Ma note : 4/5 (Très bien)