Le philosophe qui n’était pas sage de Laurent Gounelle (Audio)

couv67881894

Un roman qui m’a passionnée et je ne m’y attendais vraiment pas. Le sujet de fond est vraiment très intéressant et il pousse à la réfléxion sur notre société actuelle. J’ai oscillé entre dégoût, énervement et émerveillement. Un roman à mettre entre toutes les mains !

Deux destins qui s’affrontent, deux conceptions de la vie que tout oppose. La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Élianta tourna les yeux vers Sandro qui s avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions… Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? D’heure en heure, Élianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens. Un roman captivant, plein d’humour, de sens et de suspense. Une histoire surprenante qui cache une subtile remise en cause de notre société.

Au départ, le résumé ne me tentait pas plus que ça, mais je sais qu’en général, j’apprécie toujours d’écouter un roman de Laurent Gounelle. Il y a toujours, derrière l’histoire, de quoi offrir réflexion et j’adore ça. Encore une fois, je n’ai pas été déçue par les leçons données en douce par l’auteur.

Sandro est un homme brisé qui cherche vengeance. Il part donc au coeur de la forêt tropicale, là où se trouve la cause de son mal-être. Là où vit un peuple tranquille et heureux. Pour y parvenir, il paie une équipe de guides dont le chef Cracus comprend tout de suite à qui il a affaire et le bénéfice qu’il pourrait en tirer.

Elianta (dont on parle dans le résumé) est une jeune femme qui vit avec sa tribu au coeur de cette fameuse forêt tropicale. Petit à petit, elle va voir l’influence de Cracus et des siens sur son peuple et elle va vite comprendre que ce que leur apporte ces étrangers n’est pas quelque chose de positif, bien au contraire. Elle est la seule à ne jamais vraiment se laisser influencer, à remettre en questions tous les dires de Cracus.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à ça du tout !!! Au plus j’avançais dans le récit et au plus je me rendais compte de ce qui se passait et au plus je faisais le rapprochement avec notre société. Et au plus je me disais « Oh non, c’est pas possible, laissez-les tranquille, ils ont compris le vrai sens de la vie, ils sont vraiment heureux ! ». Et j’ai assisté impuissante à la création d’une société comme la nôtre, où les biens matériaux et l’individualité remplacent les biens sociaux et les échangent. Une société dans laquelle il est difficile de faire marche-arrière…

Franchement, j’ai presque été choquée de voir s’opérer ces changements. Ca se fait petit à petit, de façon quasi invisible. Et quand on s’en rend compte, il est très compliqué de faire demi-tour.

Et la révélation finale… Arf ! Je ne vais pas dire que je ne l’ai pas vue venir mais j’en ai tout de même été surprise et énervée. Certains personnages (un en particulier) sont détestables au possible et apprendre ce que j’ai appris n’a fait que renforcer ma haine pour eux.

Petit clin d’oeil à François Hatt, qui lit le livre en audiolib. Franchement, chapeau à lui, il a réussi à prendre des voix différentes pour chaque personnage, se les appropriant avec brio. J’ai beaucoup apprécié l’écouter !

Bref, un roman à mettre entre le plus de mains possible !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Advertisements

Le petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry (Livre audio)

Le petit prince

J’aime beaucoup cette histoire, cette poésie, ces tournures de phrases. C’est le genre duquel je ne me lasse pas. Cette fois-ci, j’ai choisi la lecture audio et je ne le regrette pas car ce fût un plaisir que de l’écouter. Les voix sont très bien choisies et l’ambiance qui m’a entourée ce matin dans mon lit était vraiment très apaisante. Je le recommande !

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé.
Elle disait : … « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! »
– Hein!
– Dessine-moi un mouton…
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

J’avais déjà entendu parler de la lecture audio mais jamais je ne m’y était intéressée. Je me suis souvent dit que je n’avais pas le temps pour ça. Je préfère être active en fait. Et puis, récemment, j’ai été curieuse de me laisser aller à écouter un livre. Je ne savais pas par quoi commencer. En feuilletant un catalogue en ligne, je suis tombée sur « Le Petit Prince » et je me suis dit que ça serait une super idée de me rappeler cette histoire de cette façon. Et puis, ça ne serait pas perdu puisque mes filles pourraient elles aussi en profiter plus tard.

C’est donc ce matin, tranquille dans mon lit, que j’ai lancé la lecture. Et, comme j’avais le temps, j’ai pu profiter du livre en entier !!! C’est chouette de pouvoir écouter tranquillement sans avoir rien d’autre à faire. J’ai pu visualiser chaque image et m’imaginer le périple de ce petit bonhomme blond.

Bien sûr, comme tout le monde, j’ai lu cette histoire lorsque j’étais à l’école. A l’époque, je l’avais emprunté. Je dois malheureusement avouer que, depuis, toute cette magie m’est sortie de la tête. Et, puisque je ne l’ai pas dans ma bibliothèque, « Le Petit Prince » ne me fait pas de l’œil et je n’ai donc pas eu l’occasion de le relire depuis que je suis adulte. Je sais qu’ado, j’avais bien apprécié. Mais souvent, en vieillissant, le regard sur les choses change et j’avais peur de m’ennuyer.

Ce ne fût pas le cas. « Le Petit Prince » est une jolie petite histoire, pleine de poésie, de magie et de philosophie, on ne peut qu’être charmé par ce petit blondinet. Et un gros point positif : Ce livre est intemporel ! Il ne vieillit pas ! Je pense que des générations et des générations pourront encore l’apprécier bien après nous !
Concernant ma première expérience de livre audio : J’ai tout simplement adoré ! Les voix étaient très bien choisies, ainsi que les petites musiques accompagnatrices. Le rythme de lecture n’était ni trop lent, ni trop rapide et, ce livre là en particulier, fût vraiment agréable à écouter.

En bref, un livre audio que je recommande, même si pour l’instant, je débute dans le genre.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)