Calendar Girl Tome 3 – Mars d’Audrey Carlan

couv2948240

J’ai beaucoup apprécié ce 3ème Tome, Anthony, le client du mois est très sympathique et se trouve être plein de surprises. On rencontre ici des personnages très attachants (Hector est juste adorable) et j’ai beaucoup aimé le petit « bonus » que nous offre l’auteure (non, je ne dirais rien).

Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Un troisième Tome que j’ai trouvé aussi agréable à lire que les précédents, même si j’espère vraiment que Mia va se calmer; son côté nymphomane m’agace de plus en plus.

Cette fois-ci, elle va jouer les fiancées auprès d’Anthony. Et comme d’habitude, elle bave lorsqu’elle le voit pour la première fois. A croire que cette fille (qui insiste quand-même en disant qu’elle n’est pas une pute) a le feu au cul. J’avoue, c’est le gros point négatif que je trouve à cette saga. Elle est prête à écarter les jambes pour n’importe quel beau mec et je ne trouve pas ça très réaliste.

Bon, à part ce côté femme en chaleur, j’avoue que je ne peux pas décrocher de cette série, j’aime beaucoup les aventures de Mia et ce 3ème Tome fût, une fois encore très sympathique et addictif. J’ai beaucoup aimé Anthony ainsi qu’Hector (surtout Hector en fait, il est tout simplement adorable, le meilleur ami idéal).

J’ai également beaucoup apprécié de voir Mya avec sa famille, on creuse un peu plus sur le plan personnel et c’est pas plus mal. D’autant que sa soeur et sa meilleure amie sont assez attachantes et valent la peine qu’on les rencontre un peu plus souvent.

En bref, une très bonne suite !
Je suis déjà curieuse de voir ce qui va se passer avec Monsieur Avril, mais je n’ai déjà aucun doute qu’elle se laissera encore facilement tripoter…

Ma note : 4/5 (Très bien)

 

Calendar Girl Tome 2 – Février de Audrey Carlan

couv65697638

Si j’ai été tout à fait fascinée par Alec et sa façon de travailler, on peut dire que Mia a réussi à m’agacer un peu. Si elle dit qu’elle n’est pas une pute, elle est, en tout cas pour moi, une fille très facile. En bref, un chouette moment de lecture et de divertissement, en espérant que Mia calme ses ardeurs dans les suites car ça risque de me lasser si elle craque à chaque fois.

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

J’étais assez impatiente de suivre Mia dans son aventure d’Escort Girl et c’est donc avec beaucoup de joie que je me suis plongée dans ce second Tome. En plus, le mec du mois est un artiste alors je n’ai pas pu resister longtemps !

J’ai été assez impressionnée par Alec. Quel artiste ! Il prend des photos et ensuite, il peint à partir des portraits qu’il a prit. Et d’après ce que je comprends, c’est impressionnant de réalisme ! Le gros défaut de ce 2ème Tome, c’est qu’il parle d’art mais qu’on n’a pas les images. Certes, on peut imaginer comme on veut, mais je serai vraiment très curieuse de voir ces oeuvres en vrai !

Alors, pour parler de Mia, qui est quand-même notre héroïne, je dirais qu’elle m’a quand-même parfois un peu agacée dans ce 2ème volet. A un moment, elle pense à Wes et se dit qu’il lui manque et puis l’instant d’après, elle s’envoie en l’air avec Alec. J’avoue que ça me fait un peu peur pour la suite… Est-ce qu’elle va se faire tous les mecs de la série ?! Si c’est le cas, ça risque de devenir lassant. Alors ok ma jolie, t’es pas une pute, mais t’es quand-même un peu facile, voir très !

Si j’ai tout de même beaucoup apprécié ce mois-ci, c’est principalement pour le côté artistique. J’ai beaucoup aimé découvrir Alec et sa façon de travailler, j’ai été fascinée en fait.

En bref, j’ai hâte de découvrir la suite, en espérant que Mia se calme et qu’elle refuse enfin de coucher avec un de ses clients.

Ma note : 4/5 (Trè bien)

Damnés Tome 2 – Vertige de Lauren Kate

couv62772953

Un 2ème Tome que j’ai trouvé plutôt long, j’ai été obligée de l’arrêter quelques jours pour lire autre chose, je m’ennuyais trop. Finalement, passé les 3/4 du bouquin, j’ai retrouvé de l’intérêt pour l’histoire, l’action était de nouveau présente et j’ai apprécié ce dénouement. Bref, ravie de m’être accrochée !

Tout juste sortie du cauchemar de Sword & Cross où anges et démons se sont entre-déchirés, Luce a dû se séparer quelques jours de Daniel… Folle de joie à l’idée de le revoir, elle apprend avec désespoir que leurs retrouvailles seront brèves. Daniel doit en effet traquer les Bannis, des immortels, qui cherchent à la tuer. En attendant, il la place en sûreté à Shoreline, un lycée huppé près de San Francisco, d’où elle ne doit pas sortir. Elle entre dans la section des « Néphilim », des descendants d’anges aux pouvoirs particuliers, et fait la connaissance de Shelby, Dawn, Jasmine et Miles, un garçon charmant. Là, Luce apprend aussi que les « ombres » qui la terrorisaient, en réalité des Annonciateurs, pourraient l’aider à découvrir ses vies antérieures. Daniel s’entêtant à ne rien lui révéler de son passé, Luce veut comprendre ce qui l’empêche de vivre pleinement son amour et cherche corps et âme à déjouer la malédiction qui s’acharne sur elle.

Pour une fois, je n’ai pas envie de laisser trainer une saga. Je me rends compte que j’en ai beaucoup en cours et j’aimerais y remédier. Du coup, j’ai assez vite enchainé ce 2ème Tome. J’avais beaucoup apprécié le premier et c’est donc les yeux fermés (enfin façon de parler) que je me suis plongée dans cette suite.

Cette fois-ci, je dois dire que j’ai eu du mal, j’ai vraiment dû m’accrocher pour arriver jusqu’à la fin. Je l’ai même laissé de côté quelques jours, histoire de lire autre chose. Cette pause, c’est ce que j’avais besoin pour pouvoir m’y remettre à fond. Après ça, c’est passé tout seul !

Alors, pourquoi j’ai eu autant de difficultés avec ce tome-ci ?! Simplement parce que je l’ai trouvé trop long et répétitif. Pour tout vous dire, il m’a un peu fait penser à Twilight (« Je t’aime mais je suis dangereux » – « Je t’aime et je m’en fou du danger »). Ici, Daniel passe son temps on ne sait où, il revient une fois de temps en temps dire à Luce ce qu’elle ne doit pas faire pour rester à l’abrit, mais jamais il ne lui dit ce qu’il fait, il la laisse à l’écart. Et c’est assez chiant ! Honnêtement, je ne sais pas pourquoi Luce s’accroche autant à lui alors qu’ils se disputent quasi à chaque fois qu’ils se voient.

A côté de ça, il y a Miles qui devient son ami et qui se montre beaucoup plus attentionné que Daniel. Pour moi, pas d’hésitation, j’aurais déjà sauté sur Miles depuis longtemps, il semble être le petit ami idéal et en plus, c’est un humain tout ce qu’il y a de plus normal, aucune complication par rapport à une guerre entre ange, démon et autre créatures sombres et étranges.

Bref, je me suis souvent dit que j’allais abandonner cette saga. Ce que j’ai un peu fait en laissant le livre de côté quelques jours. Et puis, je ne sais pas pourquoi je l’ai repris mais je ne le regrette pas car le dernier 1/4 de lecture vaut la peine qu’on s’accroche. J’espère que ça va continuer dans ce sens par la suite et qu’on ne retombera pas dans le même genre de répétition qu’avec Twilight.

Et donc, une saga que je vais poursuivre !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Calendar girl Tome 1 – Janvier d’Audrey Carlant

couv60470624

J’ai été séduite par l’idée « Un mois, un homme » et j’ai passé un excellent moment avec Mia et son premier « client ». Ce premier Tome alie histoire de fond et érotisme sans aller trop dans les détails. Le parfait mélange pour qu’on ne voit pas le temps passer ! J’ai adoré et ai déjà hate de lire la suite !

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme…

Je ne pensais pas commencer cette saga aussi vite. En fait, j’avais mis ce 1er Tome dans ma WishList en me disant « Ca sera pour plus tard » et finalement, ma collègue était tellement à fond dedans qu’elle n’arrêtait pas d’en parler et ça m’a donné envie de m’y plonger aussi.

Je n’ai pas regretté ! J’ai vraiment adoré cette ambiance et l’originalité de cette histoire. Un Tome par mois, une mission par mois, un homme par mois… de quoi tenir les lectrices (et lecteurs, s’il y en a) en haleine !

Alors donc, pour commencer, Mia est payée pour accompagner Wes dans moultes soirées mondaines. Elle habite chez lui et doit être disponible 24h sur 24, selon le bon vouloir du beau surfeur qui l’a choisie sur internet. Bien évidemment, un mois c’est court, mais c’est également assez long pour s’accrocher aux gens. Aussi sa première mission n’aura pas été trop compliquée pour elle puisque Wes est adorable avec elle (en plus d’être canon, si non c’est pas drôle).

Ce que j’ai apprécié dans cette histoire, c’est que ce n’est pas du sexe pour du sexe. Il y a une histoire de fond. A savoir que Mia a besoin d’argent pour sauver son père et sa soeur. Et ça, ça donne envie de lire les suites (en plus de vouloir découvrir les autres hommes avec qui Mia sera amenée à travailler). J’espère d’ailleurs que l’auteure aura sû exploiter jusqu’au bout les problèmes familiaux de notre héroïne.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai passé un très agréable moment de lecture auprès de Mia et Wes et j’ai hâte de découvrir le mec suivant, même si ça m’a fait de la peine de la voir partir, tant Wes est formidable.

Ma note : 4/5 (Très bien)

 

Everything Everything de Nicola Yoon

couv26760331

Une très jolie petite romance que j’ai beaucoup appréciée, ainsi que son dénouement (auquel je ne m’attendais pas vraiment). Une jolie histoire très bien écrite, pleine de poésie. En bref, une lecture agréable que je ne peux que conseiller.

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Ce livre, je l’ai ajouté dans ma PAL sans même vraiment savoir de quoi il allait parler. J’ai flashé pour la couverture et je n’ai pas résisté ! Et puis récemment, j’ai lu la 4ème de couverture et je me suis dit qu’il était temps de m’y plonger.

Je me suis tout de suite accrochée à Madeline, c’est une jeune fille très touchante, qui reste positive malgré sa maladie. Elle a toujours vécu chez elle, dans un environnement adapté à son état et elle ne connaît donc de l’extérieur que ce qu’elle en voit à travers la fenêtre. Elle ne semble pas avoir la curiosité de découvrir le monde de dehors, jusqu’au jour où elle voit ses nouveaux voisins emménager…

Et là, tout change ! Elle sait d’emblée qu’elle va tomber amoureuse de son voisin et elle ne s’y est pas trompée. Bientôt les coucous à la fenêtre ne lui suffiront plus, bientôt elle aura envie de plus et de plus encore. Et bientôt, elle va se rendre compte du handicap dans lequel la met sa maladie…

J’ai adoré la plume de l’auteur, ce roman est vraiment très facile à lire, j’aime les petites notes d’humour et de poésie. J’aime comment s’exprime Madeline. J’aime sa relation avec Olly (personnage tout aussi attachant et émouvant qu’elle), l’évolution de leurs sentiments, de leur situation. C’est une romance toute mignonne que j’ai trouvée très agréable à lire. J’ai également beaucoup apprécié Carla, l’infirmière qui prend soin quotidiennement de Maddy.

Cette histoire est magnifique et j’ai été un peu surprise par son dénouement. J’avoue, cette fin m’avait traversé l’esprit mais je m’étais vite dit « Non, c’est pas possible, je fabule ». Au final, non, je ne fabulais pas et j’en ai été la première étonnée !

En bref, une lecture très agréable que je ne peux que conseiller à tout le monde !

Citation(s) :
– Infini : adj. Sens 1 : Etat de celui qui ne sait pas où finit son corps et où commence cleui de l’autre.

Ma note : 4/5 (Très bien)

Un grand amour peut en cacher un autre de Kristan Higgins

Un grand amour peut en cacher un autre

Une chouette petite romance, plutôt sympathique et divertissante mais qui pour autant n’a pas réussi à me passionner autant que je l’aurais espéré. J’ai vu la fin arriver bien trop vite à mon goût et j’aurais apprécié être un peu plus surprise. Reste que cette lecture fait agréablement passer le temps, sans prise de tête !

« Pour attirer le regard d’un homme incarnant la perfection masculine, je savais qu’il allait me falloir exploiter mon potentiel au maximum. Bien entendu, je n’imaginais pas une seule seconde réussir à me métamorphoser en cygne, toutefois j’étais bien décidée à me transformer au moins en… je ne sais pas, moi… en oie du Canada ! »

Depuis qu’elle a quatorze ans, Millie flashe (sans succès mais avec une persévérance sans faille) sur le beau, le sublime, le parfait Joe Carpenter. Ses études de médecine terminées, elle retourne s’installer dans sa petite ville d’Eastham au bord de l’océan, dans la région de Cape Cod, bien décidée cette fois à conquérir celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie, et la perfection incarnée sur la terre. Après beaucoup d’efforts (jogging à la limite de l’hyperventilation, régime sans pitié, séances chez un coiffeur à la pointe de la mode capillaire, révision intégrale de sa garde-robe…), Millie parvient — enfin ! — à allumer une étincelle de convoitise dans le regard de Joe. Sauf que rien, mais alors rien du tout, ne se passe comme elle l’avait rêvé…

J’avais envie d’un bon divertissement, et, en général, je ne suis jamais déçue par les romances de Kristan Higgins. Une fois n’est pas coutume, j’ai passé un agréable moment avec ses personnages et leurs histoires.

Millie est une jeune femme à laquelle il est facile de s’identifier (en dehors du fait qu’elle est médecin), elle a quelques kilos en trop et flashes sur le mec le plus beau de la ville, à savoir Joe. Et elle n’est pas la seule à le trouver beau puisque toutes les femmes se retournent sur son passage. Bref, on pourrait se dire que c’est foutu d’avance ! Sauf que Millie n’abandonne pas, elle veut attirer son attention et est prête à tout pour ça (du sport, des régimes, des relooking, etc…).

Alors c’est clair, ce livre est rempli d’humour, Millie m’a beaucoup fait rire (épique sa longue séance de jogging), sa transformation ne se fait pas sans efforts, ni sans ridicule, un vrai régal !

Contre toute attente, elle parvient à éveiller la curiosité de l’homme convoité (et après autant d’effort, ça fait plaisir) ! Malheureusement, ça ne se passe pas comme elle l’aurait cru et elle en est la première surprise. Hélas, de mon côté, je n’ai pas eu le même étonnement. J’ai très vite senti venir ce qui allait se passer et j’en ai été déçue (pas du dénouement, juste du fait que je l’avais deviné bien trop tôt).

En dehors de cette déception, j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture avec les différents personnages. J’ai notamment beaucoup aimé Sam et Danny (mes deux crush pour cette romance). Le père et le fils sont juste trop adorables ! Danny est un adolescent comme on rêve d’en avoir dans une famille. Un jeune homme prévenant et super gentil. J’ai beaucoup aimé le voir avec Millie (qui est en fait sa tante), leur relation est vraiment mignonne ! Et quand on voit Sam, c’est pas étonnant que Danny soit aussi attentionné. Non mais quel homme charmant ! J’ai flashé direct !

En bref, un très bon divertissement malgré le manque de surprise ! Je ne peux que le conseiller à tous (comme tous les Kristan Higgins que j’ai déjà lus) !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Breathing Tome 3 – Ma raison de respirer de Rebecca Donovan

couv4697409

Bon, je ne vais pas mentir, autant j’avais apprécié les deux tomes précédents, autant je me suis royalement ennuyée lors de la lecture de ce dernier. Non seulement il ne s’y passe rien, mais en plus, Emma devient franchement difficile à supporter ! J’ai dû me forcer pour ne pas abandonner car je voulais savoir comment la saga allait finir. Je suis maintenant soulagée de l’avoir terminée.

Deux ans après avoir brisé le cœur d’Evan, Emma ne parvient pas à l’effacer de sa mémoire. Quand un carton plein de souvenirs ressurgit, l’armure d’Emma se fissure. Toutes ses émotions passées reviennent l’assaillir. Pour oublier, elle devient accro à l’adrénaline. Soirées, alcool, garçons : rien ne semble pouvoir combler ce vide qui la consume. Jusqu’à une rencontre décisive,
qui bouleversera toutes ses certitudes…

Étant donné que j’avais bien apprécié les Tomes précédents, je n’ai eu aucun mal à me décider à lire ce 3ème et dernier Tome (en plus, j’avoue, j’ai tellement de sagas en cours que ça me fait toujours hyper plaisir de pouvoir en clôturer une). Bref, c’est avec plaisir que j’avais décidé de rejoindre Emma et… je l’ai vite regretté !

Autant dans les précédents, il y avait du suspense, quelque chose à quoi se raccrocher, autant ici, il n’y a rien. Non franchement, il ne se passe rien ! Et en plus de manquer d’intrigue, Emma change et devient carrément insupportable. Pour vous dire, je l’ai souvent comparée à Bella de « Twilight » (et si vous me connaissez un minimum, vous devez savoir combien je déteste ce personnage). Elle passe son temps à faire des conneries pour espérer ressentir quelque chose. Et c’est lassant au final !

Et puis elle déprime tout le temps. Bon, je comprends qu’elle a traversé des choses pas très sympas (voir les deux tomes précédents), mais quand-même ! C’est épuisant de suivre un personnage pareil.

Pour tout vous dire, je me suis un peu forcée à continuer ma lecture. J’ai souvent voulu abandonner quand je voyais qu’il ne se passait rien. Et finalement, je me suis dit que ça serait dommage de ne pas aller jusqu’au bout de la saga et de laisser tomber au dernier Tome. J’espérais une fin passionnante… mais à nouveau, rien de bien captivant, je l’avais sentie venir.

En bref, une belle saga qui se serait passé d’une fin aussi plate….

Ma note : 2,5/5 (Moyen)

Cinquante nuance de Grey Tome 1 de E.L. James (Audio)

964849cinquantenuancesdegreytome1audio

C’est plus par curiosité que par envie que je me suis ENFIN plongée dans cette saga trop médiatisée à mon goût (en audio). J’avoue, ça ne m’intéressait pas et, en l’ayant lu, j’ai l’impression d’avoir accompli ma petite corvée. Ana est tellement chiante que je n’ai pas réussi à l’apprécier. Quant à Christian, trop adulé pour être intéressant !

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

A la base, quand ce premier Tome est sorti, je ne me suis pas du tout sentie intéressée. Déjà, l’histoire ne m’attirait pas plus que ça et puis la médiatisation faite autour de ces « Cinquante nuances de Grey » m’a complètement refroidie. Lorsque le premier film est sorti au cinéma, j’ai fait pareil que pour le bouquin : je l’ai ignoré. Je me suis toujours dit qu’il faudrait que je le lise un jour, juste pour voir pourquoi ça fait autant de bruit, mais je n’en n’ai jamais eu le courage.

Et puis récemment, j’ai eu l’occasion de télécharger gratuitement un livre audio, pour tester et, après quelques hésitations, j’ai fini par prendre celui-ci en me disant qu’il serait moins pénible de l’écouter que de le lire.

Je n’en suis plus aussi certaine…

Séverine Cayron (qui lit le livre) a su tellement bien s’imprégner du personnage, qu’Ana (déjà agaçante à la lecture, paraît-il) en devient carrément insupportable ! Elle est toujours en train de se dénigrer « Comment un homme comme lui peut-il s’intéresser à une femme comme moi ? », de jurer « Bordel de merde, je n’ai quand-même pas dit ça tout haut ?! » ou de parler de sa déesse intérieure et de sa conscience… Et lorsqu’elle est en présence de Christian, c’est encore pire. Elle devient une jeune adolescente puérile (j’avais envie de la baffer à chaque fois qu’elle parlait de « Ms Robinson ») et naïve. Bref, un personnage que j’ai trouvé plutôt difficile à supporter (j’ai d’ailleurs rarement été autant énervée par une « héroïne ») !

Christian quant à lui est tellement adulé par Ana « Rho, qu’est-ce qu’il est beau », « Je ne me lasse pas de le regarder », « Il est parfait », etc… que je n’ai pas réussi à l’apprécié non plus. Je l’ai détesté moins qu’Ana, c’est clair, mais je n’ai tout de même pas pu accrocher au personnage.

En plus des personnages qui ne sont pas attachants, je n’ai pas trouvé l’histoire très passionnante ! Ça me semble un peu classique l’homme d’affaire riche et « beau comme un Dieu » qui se tape une petite jeune sans expérience. Et cette histoire de contrat m’a franchement gavée… J’ai bien cru qu’Ana n’en finirait jamais la lecture, c’était trop long. Et le pire, c’est qu’elle en relit quelques pages plus tard… C’est bon, on a compris, pas besoin de répéter !!!

Ha oui et leurs échanges d’e-mail… Non mais attendez, c’est vraiment un homme d’affaire le Christian ou quoi ?! Il n’a rien d’autre à faire que d’envoyer des mails à Ana pour lui dire des conneries du genre « Arrêtez de m’écrire et allez vous documenter sur mon contrat. » Et l’autre cruche qui répond « Mais c’est vous qui m’embêtez avec vos mails »… Rho, au secours !

Bref, je ne vous dit pas le nombre de fois où j’ai levé les yeux aux ciel !!! Et, puisque j’écoutais la lecture de ce livre le matin en marchant de la gare à mon boulot (environ 20 min) et que j’étais souvent très agacée par les réactions d’Ana, je ne cessais de dire tout haut « Mais quelle bécasse, qu’est-ce que t’es conne ! »… Les gens qui me croisaient ont du se demander quoi…

Avec le recul, je suis contente de ne pas l’avoir lu mais de l’avoir écouté, je pense que si j’avais dût le lire, je n’aurais pas tenu le coup et j’aurais abandonné ! Je ne lirais certainement pas les suites… En audio, c’est à voir. Mais pas tout de suite en tout cas !

Ma note : 0/5 (Nul)

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

couv9469683

Une histoire magnifique, très émouvante. Je pense bien que je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre. L’amour qui lie Poppy et Rune est pure et magique. Ces deux personnages sont tellement vrais, tellement attachants… Et la façon dont réagit Poppy est si belle, j’admire sa force, elle m’a fait réfléchir et me remettre en question. Merci à l’auteure pour se tourbillon d’émotions !

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu’ils ont cinq ans.Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s’embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l’autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu’elle aime plus que tout.C’est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle.Mais Rune, toujours amoureux, s’est juré de rendre Poppy heureuse, même s’il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser…

C’est tout d’abord la couverture de ce livre qui m’a attirée. Ensuite, le résumé m’a plu et j’ai eu envie de me plonger rapidement dans cette histoire tant ce bocal et ce titre me faisaient de l’œil. J’avoue ne pas en avoir relu la 4ème de couverture avant de m’être jetée dans cette histoire. Je ne savais donc plus à quoi m’attendre.

J’ai tout de suite été séduite par la plume de l’auteure. Elle est simple, légère, poétique et addictive. En bref, une écriture efficace. Une fois commencée, cette romance reste en tête. Peu importe ce que je faisais, mon esprit était toujours auprès de Poppy et de Rune. Si j’avais pu, je crois que j’aurais réussi à lire ce livre en une fois tant cette histoire est belle.

Rune et Poppy sont deux jeunes adolescents amoureux… je n’ai jamais lu, ou même vu dans un film, un amour pareil. Il est tellement fort, tellement pur, qu’on ne peut qu’être charmé par ces personnages. Ils sont adorables et attachants au possible.

Malheureusement, Poppy tombe gravement malade et c’est là qu’on mesure toute la grandeur de l’amour que lui voue Rune. Il veut à tout prix la rendre heureuse, quoi que ça lui en coûte. Il souffre mais met sa douleur de côté pour éviter à Poppy de culpabiliser ou d’être triste. Et elle, de son côté, continue de voir le positif partout et d’offrir sa bonne humeur à tout le monde autour d’elle.

La façon dont elle réagit à sa maladie est une véritable leçon de vie. Tout ce que Poppy dit est tellement vrai. J’ai aimé cette façon de voir les choses et je l’en ai admirée pour ça.

Je ne suis, en général, pas du genre très sensible et je pleure rarement lors de mes lectures. Mais ici, je ne pouvais pas retenir mes larmes. J’ai d’ailleurs dû abréger un repas (oui, il m’arrive de lire en mangeant) pour aller m’isoler dans un endroit moins fréquenté afin de terminer ma lecture à l’abri des regards, et laisser quartier libre à mes émotions.

Cette histoire est tellement belle, je ne peux que la conseiller à toutes et tous. Sérieusement, lisez-le si ce n’est déjà fait ! De mon côté, j’en ferais certainement une relecture un jour ! Cette romance m’a marquée positivement et je ne peux qu’en remercier l’auteure !

Citation(s) :
– Pourquoi être triste quand on peut être heureux ?
– La vie est belle, Rune ! J’aimerais que tout le monde s’en rende compte. Pourquoi faut-il frôler la mort pour en prendre conscience ? Pourquoi attendons-nous de manquer de temps pour accomplir nos rêves ? Pourquoi ne regarde-t-on pas celui qu’on aime comme si c’était la dernière fois qu’on le voyait ? Si c’était le cas, notre vie serait tellement plus belle, tellement plus intense !

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

Fille des cauchemars Tome 1 – Anna de Kendare Blake

couv48043236

Une très bonne surprise que ce premier Tome ! Je m’attendais à une histoire effrayante et au final ça ne l’est pas tant que ça, même si certains passages m’ont offert ma dose de suspense et de frissons ! Les personnages sont attachants et l’intrigue assez passionnante, j’ai adoré et ce fût une première pour moi dans l’univers des fantômes !

Cas Lowood a hérité de son père une charge bien étrange : il tue les morts. Armé d’un poignard que lui seul peut maîtriser, Cas parcourt le monde accompagné de sa sorcière de mère et de son chat, véritable radar à fantôme.  Sa prochaine mission : anéantir Anna Korlov, dite « Anna vêtue de sang » . Encore vêtue de la robe qu’elle portait le soir de sa mort, l’esprit de la jeune fille hante la maison où elle a été assassinée. Malheur à quiconque ose s’aventurer dans sa demeure : on n’en sort pas vivant. Ce qui devait être un travail de routine se solde par un désastre. De chasseur, il devient la proie. Anna, la fascinante Anna, est bien plus puissante qu’il ne le pensait. Pourtant, elle a choisi de l’épargner… Pourquoi ? Qu’est-ce qui la rend si différente des autres fantômes ? Et qu’est-ce qui le pousse à remettre sa vie en jeu pour tenter de la tuer – ou de lui parler à nouveau?

Ça fait un moment que j’ai envie de me lancer dans des lectures concernant les fantômes et autres zombies et morts vivants. La couverture de « Fille des cauchemars » m’a beaucoup plue et je pense que c’est ce qui a orienté mon choix en cette période d’Halloween et de fête des morts.

J’avoue qu’avant d’ouvrir ce roman, je m’attendais à tomber sur une histoire bien effrayante. J’ai cependant très vite compris que « Fille des cauchemars » n’irait pas dans ce sens. L’humour de Cas se révèle dès les premières pages. Pour autant je n’ai pas été déçue car je me suis laissée porter par l’intrigue dès le premier chapitre. Et si cette histoire de fantôme ne fait pas vraiment peur, elle comporte son petit lot de passages remplis de suspense.

Cas est un jeune homme pas comme les autres. Depuis tout jeune, il sait que son destin est de tuer les morts et de les empêcher de faire du mal aux vivants. Il suit les traces de son père, chasseur de fantômes avant lui. Dès le départ, j’ai accroché à ce personnage. J’ai tout de suite apprécié son humour, son côté confiant et sur de lui. Il sait ce qu’il fait et il n’échoue jamais ! Pourtant, lorsqu’il se retrouve face à Anna, il sait que cette mission ne sera pas comme les autres…

Anna est une jeune fille au passé plutôt lourd et, sans savoir pourquoi, Cas se sent tout de suite intéressé (voir attiré) par elle. La tuer se révèle plus difficile qu’il ne le pensait, autant à cause de la force inattendue de cette nouvelle adversaire que de l’attrait qu’éprouve Cas pour elle. Il veut savoir ce qui lui est arrivé, il apprécie de passer du temps à discuter avec elle…

Du coup, pour cette mission délicate, notre héros s’entoure d’amis afin d’obtenir l’aide nécessaire à mettre Anna hors d’état de nuire. Cas a toujours agit seul et il a toujours préféré ça. Pour autant on ne se trouve pas face à un personnage asocial, au contraire. Il a plutôt bien réussi à créer des relations et celles-ci s’avèrent être tout à fait intéressantes et attachantes.

En bref : Des personnages attachants, un histoire passionnante, du suspense juste là où il en faut, de l’humour, des références à d’autres ouvrages… Un mélange qui donne très bien et j’en ai adoré le résultat !

Citation(s) :
– C’est tellement vrai, les gens préfèrent enterrer ce qui leur fait trop peur.

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)