Lux Tome 1 – Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

Lux 1

Je ne sais pas si c’est voulu par l’auteur mais je me suis franchement attendue à tomber sur une histoire de vampires. Je n’en ai été que plus agréablement surprise de me rendre compte que ça n’était pas le cas, d’autant que j’ai trouvé les personnages tout à fait attachants et l’histoire plutôt passionnante. Bref, je recommande !

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Alors j’avoue, à la base, je n’ai été attirée par ce roman que par sa couverture. Le résumé ne m’intéressait vraiment pas plus que ça (Honnêtement, j’ai senti venir le coup du Vampire et j’suis pas une fan du genre). C’est d’ailleurs pour ça que j’ai mis autant de temps à me décider à le lire. Et puis, je l’ai beaucoup vu passer sur la blogo et je me suis finalement laissée avoir.

J’ai tout de suite accroché à l’histoire et aux différents personnages. Kathy est une jeune fille à laquelle il est facile de s’identifier, quand, comme moi, on lit et on aime partager nos avis lecture sur un blog. Et oui, même si je suis largement moins assidue qu’elle, je n’ai eu aucun mal à m’imaginer à sa place. Dee est juste adorable ! Je pense qu’on ne peut tout simplement pas ne pas vouloir être amie avec elle. Elle est dynamique, pétillante, authentique. Bref, je l’ai tout de suite adorée ! Quant à Daemon… à baffer, tout simplement… quoique ! Il a beau être souvent odieux, on ne peut que craquer et j’imagine que l’auteure savait ce qu’elle faisait quand elle l’a créé.

J’ai beaucoup aimé les relations Kathy/Dee et Kathy/Daemon. Avec la première, elle a trouvé une véritable amie sur qui compter et avec qui passer agréablement le temps. Avec le second, c’est un peu comme chien et chat. Je t’aime/Je te déteste. Leurs échanges de piques sont parfois franchement hilarant. Et même si ça en devient agaçant de les voir se tourner autour et se crier dessus la minute d’après, j’avoue que ça met de l’ambiance et j’ai bien apprécié !

Au niveau de l’histoire, c’est un peu long à démarrer. Après plus de 100 pages lues, on ne connaissait toujours pas le secret des Black. Perso, j’ai continué à sentir venir une histoire de vampire et/ou loup-garou. Autant j’ai l’habitude de ne pas vraiment aimer ce genre, autant j’ai tout de même continué à apprécier ce que je lisais.

J’avoue, qu’étant persuadée que Daemon et Dee étaient des vampires, j’ai été assez surprise de la révélation sur leur secret de famille. Je ne m’attendais pas du tout à ça et je dois dire que ça m’a franchement bien plu ! C’est la première fois que je suis confrontée à ce genre de créature dans un bouquin et… j’aime bien !

En bref, un début de saga que j’ai beaucoup apprécié et que je ne peux que vous conseiller. Et si, comme moi, vous n’êtes pas fan de « Twilight » et autres « La communauté du Sud », n’hésitez pas et foncez. Aucun vampire dans ce 1er Tome !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Animas Tome 2 – Le vrai roi de C.R. Grey

Animas T2

Un 2ème Tome tout aussi passionnant que son prédécesseur. J’ai beaucoup apprécié ma lecture malgré un petit élément décevant (le fait que Bailey et Taleth ne soient pas beaucoup ensemble) et je ne peux que conseiller cette saga aux amateurs du genre.

Les vacances d’hiver n’ont jamais semblé aussi longues à Bailey tant il est pressé de retrouver Taleth, son Animas, à l’Académie Montclair. Hélas, les Dominae cherchent par tous les moyens à capturer le beau tigre blanc. Bailey et ses amis vont devoir se lancer dans un dangereux voyage à travers le royaume pour les arrêter…

Un 2ème Tome qu’il me tardait de découvrir, surtout après la révélation finale du Tome précédent. J’ai de nouveau passé un très agréable moment de lecture, même si certaines de mes attentes n’ont pas vraiment été comblées.

Dans mon article précédent, je vous parlais de quelques similitudes avec la très connue saga Harry Potter. J’aurais pensé qu’il ne s’agissait que d’un « hasard » et que ça s’atténuerait avec les suites, mais ça n’est pas le cas. Cette fois-ci encore, on pourrait comparer Bailey et Hal à Harry et Ron. Inséparables et toujours à fouiller partout où des étudiants de leur âges ne devraient pas. Bon, en même temps, ça n’est pas si dérangeant que ça, on n’en n’aurait pas fait une histoire si non. Et puis il y a aussi ce côté « aidé par un prof ». Le duo (ou plutôt quatuor, quand on ajoute Phi et Tory) se trouve être dans les petits papiers de Tremelo, celui-ci n’hésitant pas à organiser des cours privés afin qu’ils puissent comploter tous les 5.

Dans le Tome précédent, quasi toute l’intrigue tournait autour du fait que Bailey n’avait pas de collié. Cette fois, on sait qu’il est finalement lié à un animas, qu’on a pu rencontrer précédemment, mais celui-ci est en danger. Et pour le protéger, il ne faut pas que les Dominae découvre leur lien, ce qui fait qu’ils restent séparés. Du coup, j’avoue avoir été frustrée de ne pas avoir pu profiter plus d’un duo Bailey/Taleth. J’aurais voulu voir évoluer leur lien, les voir s’apprivoiser. Mais bon, ça n’a tout de même pas enlevé grand chose à mon plaisir de lecture car l’intrigue est assez passionnante.

Les méchants de l’histoire ont vraiment des idées très intéressantes (même si exécrablement détestables, je l’admet) et ça en fait des ennemis assez puissants, il faut le dire. Ce qui augmente les difficultés et le suspense. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde tant l’intrigue était passionnante.

En bref, un 2ème Tome dans la lignée du précédent. Je ne peux que le conseiller aux amateurs du genre.

Ma note : 4/5 (Très bien)

Clash Tome 3 – Passion dévorante de Jay Crownover

couv48183931

J’ai beaucoup apprécié le côté « Road Trip » de ce 3ème Tome, ça change un peu et ça permet de découvrir les personnages différemment. J’ai adoré apprendre à mieux connaître Dixie et surtout Church, que son passé à rendu encore plus attachant à mes yeux. Un 3ème Tome que je ne peux que conseiller !

Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir.

La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis…

Un 3ème Tome qu’il me tardait de lire tant j’avais hâte d’en apprendre plus sur Dixie et Church. Ces deux-là sont assez discret dans les autres tomes et c’est ce qui me les as rendu franchement intriguant. D’autant qu’ils m’avaient l’air tout à fait sympathique tous les deux, j’étais donc assez impatiente de découvrir leur histoire.

Et je n’ai pas du tout été déçue. Après autant de romans du genre, on pourrait penser que l’auteur risque de se répéter et de tourner en rond dans les histoires d’amour qu’elle offre. Et pourtant, ça n’est absolument pas le cas ! Je me demande comment elle parvient à se renouveler alors que, dans le fond, il s’agit toujours d’un homme et d’une femme que tout oppose et qui finissent pourtant ensemble.

Ce 3ème Tome ne fait pas exception : rien (à part leur forte attirance physique) ne destinait Dixie et Church à partager autant de temps ensemble et pourtant… L’auteur nous entraine avec ses deux personnages principaux dans un road trip en moto plutôt passionnant. J’ai beaucoup apprécié le voyage ainsi que le fait que Dixie et Church se désirent mais essaient l’un et l’autre de se battre contre cette attirance (Voir Dixie au supplice de devoir être collée contre l’objet de son désir sans pouvoir assouvir ses envies, c’était plutôt… cocasse). Oui, j’aurais pu trouver ça agaçant, mais je ne sais pas pourquoi, c’est plutôt bien passé au final.

Une fois arrivés à destination, j’ai trouvé que Dixie s’était super bien intégrée à la famille de Church, c’est un peu comme si elle avait toujours vécu là-bas elle aussi. Je n’aurais pas pu être aussi à l’aise qu’elle l’a été. Et même si tout le monde ne leur a pas offert le plus chaleureux des accueil, j’ai beaucoup aimé l’ambiance et les retrouvailles.

Nos deux personnages sont passionnants et j’ai vraiment beaucoup aimé en apprendre plus sur eux. Je n’aurais jamais deviné cette facette de Church et je ne l’en ai trouvé que plus attachant.

Bref, encore un super Tome et il me tarde maintenant de découvrir Poppy et Wheeler ! Il y a déjà du potentiel avec ces deux-là et j’ai hâte de voir ce que l’auteur nous a réservé !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Helen Grace Tome 5 – Oxygène de M.J. Arlidge

Oxygène

J’ai aimé chacun des Tomes précédents… mais là, c’était encore mieux ! Un véritable coup de cœur pour ma part ! La révélation finale fût grandiose, une énorme claque que je me suis prise en pleine figure avec grand plaisir ! Je n’attends plus qu’une chose maintenant : Pouvoir découvrir ce que l’auteur nous réserve pour la suite (en espérant qu’il y en aura) !

Lorsque le commandant Helen Grace est appelée dans une boîte de nuit SM de Southampton, elle ne s’attend pas à ce que ce corps ligoté, retrouvé sans vie, soit celui d’une vieille connaissance tout droit sortie de la double vie qu’elle cache à ses supérieurs : Jake, son dominateur. Helen Grace se lance à la poursuite du meurtrier tout en dissimulant cette relation.
Mais lorsque l’assassin fait une deuxième victime, Helen se trouve face à un dilemme : doit-elle confesser ses zones d’ombre et se voir retirer l’enquête ou continuer à mentir et risquer de se perdre dans ce jeu dangereux ?

Dès le 1er Tome, j’ai tout de suite accroché à Helen Grace et aux enquêtes imaginées par l’auteur. M.J. Arlidge fait maintenant partie de mes auteurs de Thrillers favoris, juste après Franck Thilliez. J’aime beaucoup sa façon d’écrire. De ce fait, j’étais assez impatiente de découvrir ce qu’il réservait à son enquêtrice Helen Grace, pour ce dernier Tome en date.

! Attention, si vous ne lisez pas les 4ème de couverture avant de commencer un roman, passez au dessus du paragraphe suivant car j’y fait une révélation qui se trouve dans le résumé, mais qui, du coup, pourrait vous spoiler !
En lisant le résumé, j’ai tout d’abord senti une petite pointe de déception en découvrant que Jake allait être retrouvé mort. En effet, c’est peut-être un personnage plus que secondaire dans les Tomes précédents, mais je l’aimais bien et j’espérais autre chose le concernant. A côté de ça, j’ai également ressenti de l’excitation : cette enquête allait sans aucun doute empiéter sur la vie « cachée » d’Helen et risquer de mettre ses secrets en lumière.

Oh là là, je ne sais vraiment pas comment écrire mon avis sans vous spoiler un peu, c’est vraiment compliqué ! Si je vous révèle des choses dans cet article, j’en suis vraiment désolée, je vous assure que je fais de mon mieux. N’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, je tenterai de modifier tout ça.

Je vais commencer par parler un peu des personnages… Helen reste assez égale à elle-même et je continue à l’adorer sincèrement. J’ai beaucoup aimé le suivre dans cette enquête particulière ! Si sa relation avec Charlie avait récemment évoluée, elle stagne un peu ici puisque son amie décide de plonger dans une petite rivalité avec une autre collègue de même rang hiérarchique qu’elle. Cette partie m’a d’ailleurs un peu agacée, pour moi ces petites guéguerres de territoire n’avaient pas lieu d’être… mais bon, ça n’enlève rien à mon avis très positif ! Dans le tome précédent, je sentais que Gardam avait son lot de surprises à offrir et je ne m’étais pas trompée… je ne m’attendais toutefois pas à ça et j’ai été ravie que l’auteur ne m’emmène pas là où je ne pensais pas aller. J’aime ce genre de surprise !

Pour parler un peu de la vie secrète d’Helen, si vous avez, comme moi, lu les tomes précédents, vous devez savoir qu’elle a déjà plusieurs fois failli être révélée au grand jour. J’avoue avoir déjà souvent eu peur pour elle. Et c’est là que mes émotions se sont un peu divisées… D’un côté, je stressais et je ne voulais pas qu’elle ai d’ennui et d’un autre, j’avais envie que quelque chose lui arrive, histoire d’augmenter l’adrénaline, vous comprenez ?

Alors effectivement, ce Tome 5 la concerne personnellement et elle s’en rend assez vite compte. Et c’est là que le dilemme s’installe… Comme dit dans le résumé : Dois-t’elle en parler à son supérieur ou se taire et risquer d’avoir des ennuis ? En tant que lecteur on a tous notre avis, mais l’auteur savait déjà quoi en faire et où nous emmener.

Avec le recul (j’écris cette chronique avec pas mal de retard, hélas), je me dis que j’aurais pu anticiper et deviner qui était le meurtrier. Mais j’ai été ravie de m’être innocemment laissée balader par l’auteur, la révélation finale n’en a été que plus grandiose. Sérieux, j’en suis restée scotchée, je n’ai rien vu venir !

Quand j’ai découvert cette série, il y avait déjà 4 tomes de sortis, ce qui fait que j’ai pu les enchaîner sans laisser passer trop de temps entre eux. Ici que ça se corse, je suis vraiment très impatiente de lire la ou les suites, mais rien n’est encore sorti et je ne sais pas ce que l’auteur nous réserve, ni quand le prochain sera disponible… J’en suis assez frustrée je dois dire… mais j’attendrai patiemment, je pense que ça en vaut la peine !

En bref, une série que je conseille vivement aux amateurs de thrillers ! Mais commencez par le début (« Am Stram Gram »), ça vous permettra de mieux suivre l’évolution des personnages).

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

Le faiseur de rêves Tome 2 – La muse des cauchemars de Laini Taylor

muse

Personnellement, j’ai préféré cette suite au premier Tome. J’ai enfin réussi à m’intégrer parfaitement à cet univers et j’ai beaucoup apprécié en apprendre d’avantage sur les différents personnages. Ce livre m’a fait m’évader et j’ai beaucoup aimé le voyage. Si ce n’est pas un coup de cœur, ça n’en n’est pas loin et je ne peux que recommander cette merveilleuse lecture.

Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde

Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l’Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l’espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu’après tant d’années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu’à un fil, celui que manipule par la seule force de son esprit une enfant cruelle et meurtrie. À la fois plus puissant et plus vulnérable que jamais, le jeune homme va devoir choisir : sauver celle qu’il aime ou bien tous les habitants de la ville interdite jusqu’au dernier.

Sans compter qu’un danger plus grave encore menace… Car l’oiseau blanc qui surveille la citadelle depuis toujours veille, et il est grand temps pour lui de passer enfin à l’action. Dieux, monstres, fantômes, mondes étranges et guerre totale, La Muse des cauchemars clôt avec maestria une série aussi poétique que haletante. Qu’on se le tienne pour dit : l’univers de Laini Taylor n’a pas fini de hanter nos rêves…

Un 2ème Tome que j’ai encore plus apprécié que le 1er. Vu la fin du précédent, j’étais plutôt impatiente de voir ce que l’auteure nous réservait pour la suite. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue du tout, au contraire même. Je ne pensais pas qu’il y aurait encore autant à raconter dans cet univers en sachant comment ça s’était terminé précédemment…

Et pourtant, il y en avait encore des choses à dire ! Et l’autrice ne s’en est pas privée, pour ma plus grande satisfaction. Si j’ai eu du mal à me lancer dans l’histoire dans le 1er Tome, je dois avouer que je n’ai eu aucune difficulté à me plonger entièrement dans cette suite. Une fois bien imprégnée de l’univers mis en place par l’auteur, j’étais à fond dedans et franchement, je n’aurais jamais penser accrocher autant au vu de mon démarrage difficile. Comme quoi parfois, ça paie de persévérer !

Alors j’avoue, la fin du Tome précédent m’avait peut-être un peu refroidie. Je me suis dit « Bon ben maintenant, je ne vois pas où l’autrice va bien pouvoir nous mener ». Je vais tâcher de ne pas en dire de trop afin de ne rien vous révéler mais je pensais bien que cette fin était… un peu trop définitive. Et au final, pas tant que ça ! Et j’ai adoré la façon dont les choses se sont enchaînées et dont certaines histoires pouvant paraître indépendantes étaient, en fin de compte assez liées.

Laslo et Sarai sont deux personnages que j’ai beaucoup apprécié et j’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de leur duo. Mina qui avait tendance à me rendre plus ou moins indifférente précédemment m’a pas mal énervée, j’en suis même arrivée à la détester. Rubis, Fauve et Mésange font des amis très sympathique et j’ai apprécié les retrouver. Dans ce 2ème Tome, on découvre de nouveaux personnages très intéressants, comme Nova et Kora. Je les ai tout de suite trouvées sympathiques et j’ai très vite accroché à leur histoire. J’ai également beaucoup aimé comment celle-ci rejoint celle des « rejetons des dieux ».

L’auteur a une plume tout à fait magnifique et une façon d’amener les choses de façon tellement naturelle. Tout s’imbrique parfaitement pour apporter aux lecteurs toutes les explications nécessaires. Personnellement, aucune de mes questions n’est restée sans réponse. Et cet univers est tellement beau ! Je ne sais pas d’où ces idées lui sont venues, mais franchement chapeau ! Il en faut de l’imagination pour donner vie à un monde pareil et elle a réussi avec brio !

Honnêtement, j’ai beaucoup de mal à écrire cet avis tant les mots me manquent…

En bref, cette lecture m’a fait m’évader et j’ai adoré le voyage ! Je ne peux que recommander cette lecture aux amateurs du genre !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Animas Tome 1 – L’héritier de C.R. Grey

Animas

Un premier Tome que j’ai trouvé passionnant et qui me donne déjà envie de me plonger dans les suites. L’auteur met en place un univers très intéressant et j’ai adoré découvrir les liens unissant humains et animaux. Les personnages sont sympathique, l’histoire intrigante, bref que du positif ! A suivre ! 

Bailey Walker, un jeune garçon de 12 ans, intègre l’école de ses rêves, la prestigieuse Académie Montclair. Il réalise qu’il est le seul élève à ne pas avoir d’Animas, un lien particulier unissant un homme et un animal. Il tente de dissimuler sa différence.

J’avoue, ce qui m’a fait craquer sur ce livre, c’est sa couverture ! Une fois que je l’ai vue, le résumé et même l’histoire sont devenus secondaires pour moi ! D’ailleurs, j’ai ajouté ce livre à ma WishList sans même en lire la 4ème de couverture. Et c’est en gardant le mystère que j’ai décidé de le sortir de ma PAL (qu’il avait très vite intégré) et de m’y plonger en espérant ne pas être déçue.

Et je ne l’ai pas été ! Alors oui, j’ai mis un petit temps à réussir à m’y mettre à fond, j’ai l’impression que j’avais tendance à survoler sans vraiment intégrer ce que je lisais. Il me semble que je n’avais pas l’esprit à la lecture, j’étais toujours distraite par autre chose. Mais au final l’intrigue a réussi à me rattraper et j’ai tout de même pu profiter du développement de l’histoire et de ses révélations passionnantes.

Bailey est un garçon qu’il m’a été facile d’apprécier, ainsi que Hal qui m’a tout de suite plu. Ces deux-là sont tout de suite devenus inséparables et, même si cette amitié est arrivée très vite, j’ai trouvé qu’ils formaient un chouette duo. Tory et Phi sont aussi assez vite entrée dans le groupe, même si je ne m’attendais pas à ce que Tory passe du temps avec Bailey et Hal. Leur première rencontre n’annonçait pas un quelconque intérêt de la jeune fille envers les deux garçons. Mais finalement, elle s’est montrée surprenante et j’ai apprécié ! Quant à Tremelo, je l’ai trouvé assez spécial mais plutôt attachant malgré tout.

J’ai trouvé l’histoire plutôt intéressante, même si à certains moments, elle me faisait un peu penser à Harry Potter… C’est surtout la partie voyage vers Montclair qui m’a rappelé le voyage d’Harry, Ron et Hermione en train vers Poudlard. J’ai parfois eu l’impression d’être dans le même genre d’univers, mais ça ne m’a pas dérangée outre mesure.

L’intrigue devient vite passionnante, même si aucun doute n’est laissé quant à l’animal qui sera colié à Bailey. Pendant toute ma lecture, je me disais que je me trompais peut-être, mais non, j’avais vu juste et j’imagine qu’on ne peut pas se tromper à ce sujet. En dehors de ça, j’ai trouvé les révélations de la fin inattendues, j’en ai été surprise et j’ai apprécié la tournure qu’ont pris les événements.

Bref, un premier Tome que j’ai bien apprécié et que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre. J’ai déjà hâte de découvrir les suites !

Et vous, vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 4/5 (Très bien)

Clash Tome 2 – Passion coupable de Jay Crownover

clash2

Un 2ème Tome que j’ai trouvé tout à fait passionnant, même si je l’ai un tout petit peu moins aimé que le premier. L’histoire est vraiment très intéressante et les personnages attachants. On reste dans un univers que j’apprécie énormément et j’ai hâte de lire la suite et de découvrir les personnages qui en seront en premier plan.

Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

Je dois dire que j’étais assez curieuse de découvrir ce 2ème tome, sachant qu’il allait parler d’Avett. Cette jeune femme m’a intriguée quand je l’ai croisée dans la série « Marqued Men » et j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur elle. Alors j’avoue, j’avais un peu peur que cette lecture ne ressemble à celle d’Asa, lui aussi un personnage ayant eu des problèmes avec la justice… Au final, l’auteure s’en sort très bien à ce niveau-là. Même si Avett et Asa ont des similitudes, ils sont tous deux très différents, tout comme leur histoire respective.

J’ai tout de suite accroché à Avett, ainsi qu’à Quaid (que j’avais pourtant détesté dans le Tome précédent). Ensemble, ils forment un duo assez sympa, même si, tout comme le brigand et la flic, leur couple peu sembler un peu cliché. La jeune délinquante et l’avocat, ça fait un peu gros, mais ça passe super bien.

Et puis, étonnement, j’ai trouvé Quaid transformé à côté d’Avett. Avant elle, c’était le gars « m’as-tu vu », du genre à étaler ses richesses pour qu’on voit bien qu’il a un place importante qui fait de lui quelqu’un. Bref, un mec très superficiel et c’est pour ça que je ne l’ai pas du tout aimé dans le Tome précédent. Et puis là, il change complètement… ça m’a fait bizarre de le voir s’inquiéter pour quelque chose d’autre que sa réputation. Il déboule à pas d’heure quand Avett l’appelle et il est près à tout pour la protéger. Bref, le changement radical qui aide à le voir différemment.

Quand à Avett, elle n’est pas aussi rebelle qu’on pourrait le croire de prime abord. Alors oui, elle a fait des conneries, mais elle a tout de même la force de caractère de s’en rendre compte et de vouloir s’en sortir, même si c’est dur et qu’elle ne pense pas mériter une vie normale. Au final, c’est une chouette fille et j’ai apprécié être témoin de son évolution.

L’intrigue est assez intéressante et elle offre son lot de suspense, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. En bref, un deuxième Tome tout à fait passionnant (même si j’ai un tout petit peu moins apprécié que le premier) que je ne peux que conseiller aux amateurs(rices) du genre.

Ma note : 4/5 (Très bien)

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

bonheur

Une lecture comme j’en avais besoin, à savoir légère, drôle et pleine de bons sentiments. L’histoire m’a plu, les personnages aussi. J’ai passé un moment très agréable et je vais continuer à suivre l’auteure tant ses histoires me touchent.

Pauline, quittée par son mari Ben, se retrouve obligée de vivre chez ses parents avec son fils de quatre ans. D’abord abattue, elle décide de ranimer ce qui avait fait tenir sa relation avec Ben jusque là. En lui envoyant, chaque jour, le souvenir d’une histoire liée à leur rencontre, elle tente de rappeler à Ben, qui l’a peut-être oublié, qu’ils se sont aimés.

J’avais besoin d’une lecture légère, sans prise de tête… Je réfléchissais à ma prochaine lecture et je me suis souvenue que j’avais pas mal ri en lisant « Il est grand temps de rallumer les étoiles » de Virginie Grimaldi. Du coup, je suis allée jeter un coup d’œil dans ma bibliothèque, à la recherche d’un autre roman de cette auteure. J’avais envie de vérifier si l’humour faisait partie de sa façon d’écrire ou si ma lecture précédente était une exception… En lisant le résumé, rien de comique en perspective… Par contre, ça sent la jolie petite histoire pleine d’amour et de bons sentiments.

J’ai pas mal apprécié cette histoire, Pauline est plutôt attachante même si j’ai trouvé que sa phase déprime après rupture durait plutôt longtemps. Son obstination à croire coûte que coûte que Ben va revenir alors que tout pousse à croire le contraire, c’était plutôt agaçant. Heureusement, l’intrigue évolue et nous fait un peu oublier tout ça.

J’ai trouvé chouette que Pauline se batte pour essayer de récupérer Ben. Cette idée de lui envoyer des lettres remplies de souvenirs est plutôt sympa. Bon après, je dois avouer que j’ai été globalement un peu déçue du contenu de ces lettres… Certaines sont superbes, d’autres par contre racontent des moments, qui selon moi, n’apportent rien. Et puis n’oublions pas que ces lettres racontent les souvenirs tels que vécus par Pauline. Ben n’aurait peut-être pas choisi ceux-là. Et je trouve dommage que Pauline n’ai pas essayé de vraiment toucher Ben au travers de ces courriers. En dehors de ça, on y apprend pas mal de choses assez intéressantes sur leur couple.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup apprécié la famille de Pauline, surtout son frère. J’ai eu un peu plus de mal avec sa sœur pendant une bonne partie du bouquin, jusqu’à ce qu’une certaine révélation me la fasse voir différemment. Je dois avouer que j’aime me tromper sur des personnages et finalement changer d’avis sur eux en apprenant à mieux les connaître.

Même si le sujet n’est pas vraiment joyeux (le mot rupture n’est pas le plus drôle du monde), l’auteure sait amener les choses avec humour et j’ai encore bien ri, même si moins souvent que pour « Il est grand temps de rallumer les étoiles ». Mais je n’ai pas que ri, j’ai également un peu pleuré. Je ne m’attendais pas à de telles révélations et j’en ai été émue aux larmes. Et j’adore passer des rires aux larmes pendant une lecture !

En bref, une lecture comme je l’attendais, pas de prise de tête mais un bon moment partagé avec les différents personnages. Je vais continuer à faire connaissance avec l’auteure à travers ses romans et je ne peux que vous conseiller de faire de même !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Helen Grace Tome 4 – Au feu les pompiers de M.J. Arlidge

feu

Un roman qui donne chaud et qui m’a plutôt fascinée. N’ayant jamais lu d’intrigue mettant les incendies en avant, je dois dire que je trouve que ça change des enquêtes que j’ai pu lire jusque là. Encore une très bonne investigation menée de main de maître par une Hélène au top de sa forme, j’ai adoré !

Six incendies en vingt-quatre heures, deux morts, plusieurs blessés. Helen Grace n’a jamais vu ça. Comme si quelqu’un tentait de réduire la ville en cendres… Accompagnée de son équipe et bien décidée à arrêter le pyromane acharné, Helen sait qu’elle ne peut se permettre le moindre faux pas : non seulement cela aurait de lourdes conséquences sur la survie des habitants, mais sa carrière serait également finie.

Pourtant, alors que Southampton s’embrase et que de plus en plus d’immeubles partent en fumée, les sombres penchants de la détective prennent le pas sur sa raison…

Je n’ai jamais lu de roman mettant en scène des incendies et je dois dire que le résumé de celui-ci m’a tout de suite plu et a éveillé ma curiosité. De ce fait, et sachant qu’il s’agissait d’Helen Grace, ce 4ème Tome n’est pas resté bien longtemps dans ma PAL.

C’est toujours un réel plaisir de retrouver cette enquêtrice et de traquer les criminels avec elle. J’aime beaucoup Helen Grace, je me suis prise d’affection pour elle et Charlie et j’aime beaucoup voir qu’elles continuent à entretenir une relation amicale en dehors du boulot.

Helen est un personnage un peu complexe. C’est une enquêtrice qui ne faillit jamais et réussi toujours à appréhender le coupable, mais à côté de ça, sa vie personnelle est plutôt difficile à comprendre. Et j’aime bien voir ce côté du personnage évoluer et le rendre plus humain au final. J’avoue que je m’attendais à ce qu’elle soit plus malmenée que ça dans ce Tome-ci, mais j’imagine qu’elle sera encore mise à l’épreuve plus tard.

Charlie quant à elle est moins fragile que je ne la perçoit. J’avoue, suite à « Am Stram Gram », j’ai tendance à l’imaginer moins forte, plus hésitante et plus réfléchie. Au contraire, elle fonctionne à l’instinct et agit parfois avant de penser aux conséquence, fonçant tête baissée si elle est persuadée d’être dans le bon. A côté de ça, elle garde une belle sensibilité. J’aime bien ce mélange, ça la rend attachante.

On découvre un nouveau personnage avec le commissaire Gardam qui a, je pense, son lot de surprises à nous offrir et je suis bien curieuse de voir comment il va évoluer dans le Tome suivant, surtout sachant comment ça s’est fini de son côté de l’histoire. En tout cas, une chose est sûre, il est mon commissaire favoris pour l’instant !

Concernant l’histoire, je m’attendais à des descriptions un peu hard de personnages prisonniers des flammes (quand on a lu « Am Stram Gram », on sait à quoi s’attendre de la part de l’auteur) mais finalement, c’était plus que supportable même si assez réaliste il me semble. J’ignore pourquoi, mais durant toute ma lecture, je me suis retrouvée fascinée par le feu. Je ne serai pas étonnée de me prendre à observer les flammes avec un nouvel œil la prochaine fois que j’allumerai une bougie ou un feu dans la cheminée.

A nouveau, c’est un véritable casse tête de deviner qui est l’auteur de tous ces incendies. J’ai plusieurs fois cru avoir trouvé le ou la coupable mais je me suis à chaque fois trompée et j’ai été bien étonnée lors des révélations finales. L’auteur est doué pour nous balader d’un endroit à l’autre, nous laissant croire qu’on a tout deviné.

L’action et le suspense ne manquent pas, c’est un super bon thriller et je ne peux que le conseiller aux amateurs du genre.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Le faiseur de rêves Tome 1 de Laini Taylor

Faiseur de rêve

Après un début un peu compliqué pour moi (j’ai failli abandonner ma lecture plusieurs fois tant j’avais du mal à me plonger réellement dans l’histoire, trop de descriptions et de longueurs à mon goût), je suis ravie de m’être accrochée et d’avoir pu faire une aussi jolie découverte. Cet univers vaut clairement la peine de s’y attarder !

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…
Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

J’ai beaucoup vu passer ce livre sur la blogsphère et j’avoue que j’ai tout de suite flashé sur sa jolie couverture. Honnêtement, rien que ça et j’avais déjà envie de l’ajouter à ma PAL. Et ça n’a pas tardé. Et puis, j’ai eu envie de m’y plonger, non sans jeter un œil au résumé. J’avoue par contre que la 4ème de couverture me faisait moins envie que la couverture mais la curiosité l’a emporté et il n’est pas resté très longtemps dans ma PAL.

J’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à m’y plonger à fond. L’histoire est intéressante et elle le devient de plus en plus au fur et à mesure qu’on avance dans l’intrigue. Mais j’avais trop tendance à laisser aller mes pensées à autre chose pendant mes moments de lecture. En y réfléchissant, je pense que c’est dû à la narration et aux trop nombreuses descriptions. En même temps, ce sont elles qui apportent toute sa dimension à ce merveilleux univers, mais c’est comme ça, j’ai toujours eu du mal avec ça, ça me fait trouver le temps long.

A côté de ça, l’histoire est passionnante, même si elle met du temps à démarrer (et qu’il m’a fallu longtemps avant de comprendre réellement ce que je découvrais). J’ai trouvé Lazlo plutôt attachant et j’ai apprécié passer du temps avec lui. Et j’ai encore plus accroché à Sarai, je ne sais pas pourquoi, je l’ai tout de suite beaucoup appréciée. Et c’est bien pour ces deux personnages que je me suis accrochée (car oui, les longueurs et descriptions ont bien failli me faire abandonner ma lecture).

Et je ne regrette vraiment pas mon acharnement sur ce coup-là, car cette lecture en vaut vraiment la peine. Je n’ai clairement pas du tout l’habitude le lire ce genre de chose, mais ce fût une très belle découverte. Et cette fin et juste… super intrigante ! Je vais me laisser le temps de lire d’autres livres entre deux mais je reviendrait très vite vers ce bel univers tant j’ai hâte de me plonger dans la suite.

Bref, après quelques difficultés, je suis ravie de m’être accrochée et je ne peux que vous conseiller de faire de même ! Ce ne fût pas un coup de cœur mais j’ai tout de même beaucoup apprécié ma lecture et je vous la recommande !

Ma note : 4/5 (Très bien)