Partir de Tina Seskis

couv65769843

Un excellent thriller qui n’aurait pas attiré mon attention si on ne m’en avait pas parlé avec autant d’enthousiasme. J’ai beaucoup apprécié en apprendre plus sur Emily, jusqu’à la révélation finale, que je n’ai vraiment pas venue venir ! Bref, une super intrigue, très bien écrite, je ne peux que conseiller ce roman !

Parfois, il faut savoir quitter sa vie… Un matin comme un autre à Manchester. Ben Coleman se réveille, sa femme Emily n’est pas près de lui. Elle n’est pas non plus dans la maison. Il commence à la chercher, sans trop d’inquiétudes… au début. Londres. Ce matin, Emily est arrivée en train de Manchester. Derrière elle, elle a laissé sa vie. Un mari charmant, un fils adorable, une maison ravissante. Sa nouvelle existence ? Une fausse identité, un appartement miteux, un travail sans avenir… Qu’est-ce qui peut ainsi pousser une femme à abandonner une vie en apparence équilibrée ? Que cherche-t-elle à fuir ?

C’est le genre de bouquin sur lequel je ne me serais pas arrêtée. Franchement, il n’aurait même pas attiré mon attention. D’ailleurs, même le résumé ne me tentait pas plus que ça. Bref, sans l’intervention et les conseils d’une amie, je serais passée à côté et ça aurait été bien dommage ! Mais cette personne était tellement enthousiaste, elle a tellement insisité (allant même jusqu’à me le prêter), que je n’ai pas pu résister. Je savais d’ailleurs, en la voyant en parler, que je risquais bien de me prende une belle claque. Et ce fût le cas !

On suit ici Emily, une jeune femme qui a quitté le confort de sa vie pour un appartement miteux, qui a remplacé son mari et son fils par des colocataires pas tous très agréables. Et on se demande pourquoi ! Alors évidemment, au fur et à mesure des chapitres, on en apprend plus sur son ancienne vie, sa famille qu’elle a abandonnée… mais l’auteure a si bien fait les choses qu’on ne voit rien venir avant la fin.

Etonnemment, les pages se sont tournées toute seule et très rapidement. Je dis étonnemment car, il faut bien avouer que pendant les 3 premiers quarts du livre, il ne se passe pas grand chose. On voit juste Emily se battre pour se faire une place dans sa nouvelle vie. C’est intéressant mais pas passionnant non plus. Et je pense que ce qui fait que j’ai à ce point accroché, c’est que je voulais savoir pourquoi ! Pourquoi a-t’elle tout quitté ?!

Et oui, j’avais tellement envie de savoir… mais envie de deviner aussi ! Et c’est là que je me suis pris une grosse claque. J’ai eu beau envisager un maximum de possibilités, aucune n’était la bonne, je n’ai absolument rien vu venir ! Et lorsque l’évidence m’a frappée, j’en ai frissonné de partout…

En bref, « Partir » est un excellent thriller que je ne peux que conseiller !!!

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Treize raisons de Jay Asher

couv11972806

Je ne m’attendais franchement pas à un roman aussi addictif ! Une fois plongée dedans, impossible de le fermer ! C’est touchant, émouvant et ça fait réfléchir… chaque personne perçoit les choses différemment et un geste qui paraît sans importance ne l’est pas pour tout le monde. Je ne peux que conseiller cette lecture, c’est un coup de coeur pour moi !

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Ca faisait un petit moment que je voulais lire ce livre, mais je ne sais pas pourquoi, j’en faisait toujours passer un autre devant. Et puis enfin, je me suis décidée et je ne l’ai pas regretté ! Cette lecture fût très addictive et je ne m’attendais vraiment pas à être à ce point dans l’histoire. A chaque fois que je m’y plongeait, le temps s’arrêtait autour de moi, j’ai rarement ressenti ça aussi fortement !

Cette lecture nous fait suivre Clay, qui reçoit un matin un colis contenant des cassettes audios numérotées de 1 à 13. Très vite, il y reconnaît la voix d’Hannah, une camarade de classe suicidée depuis peu. On alterne donc entre les pensées de Clay et la lecture des cassettes. J’ai parfois eu un peu de mal avec la succession de ces points de vue. Il m’est arrivé de penser lire Hannah alors que c’était Clay qui parlait (Enfin, c’est un détail).

J’ai trouvé ça dingue de découvrir Hannah, au travers de ces cassettes, raconter toutes ces choses qui l’ont amenée à se suicider. Et c’est un long cheminement qui lui a pris du temps, car comme elle le dit; c’est l’effet boule de neige qui a ici agit. Il se passe un petit quelque chose, qui lui même provoque autre chose, puis encore autre chose, etc… Et ce qui se passe est de plus en plus gros, jusqu’à emmener Hannah à un point de non retour. Ce qui est fou, c’est que je suis certaine que les personnes en cause n’ont absolument pas agit dans le but de la blesser (du moins pas à chaque fois). Comme quoi chacun perçoit les choses à sa manière et on peut faire mal aux gens sans s’en render compte.

C’est une lecture que je ne peux que conseiller à tous. Personnellement, elle m’a fait prendre conscience qu’il y a des signes avant-coureur très faciles à ignorer. Et j’espère que ça me permettra d’ouvrir les yeux afin de ne rien laisser passer. Car en tant que maman, je ne peux pas nier que le suicide de plus en plus fréquent chez les ados et les enfants est quelque chose qui m’effraie au plus haut point…

Bref, un coup de coeur !!!

Ma note : 5/5 (Coup de coeur)

Calendar girl Tome 4 – Avril de Audrey Carlan

couv21916859

Un 4ème mois très chouette, avec un gars un peu différent des autres. J’ai bien apprécié cette petite aventure vécue par Mya (qui m’a moins agacée que précédemment). Mason, tout d’abord détestable finit par être attachant et j’ai adoré le personnage de Rachel. Bref, divertissant comme toujours ! J’ai hâte de lire Mai !

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.

Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

Dernièrement, Mya m’avait un peu agacée par son côté chaudasse qui ne pense qu’au sexe et j’ai donc préféré laisser passer un peu plus de temps avant de continuer la saga. Pour autant, je n’ai aucune envie d’abandonner cette série et j’ai donc été contente de m’y replonger le temps d’un week-end.

Cette fois-ci, je n’ai plus été exaspérée par notre héroïne. J’ai même réussi à la comprendre un peu mieux et presque à me mettre à sa place.

C’est vrai que l’histoire ne commence pas vraiment comme les autres mois. D’habitude, Mya bave directement devant ses clients. Cette fois-ci, on se demande comment ça va se passer tellement le premier contact est… mal parti ! Effectivement, Mason est plutôt goujat, c’est le genre à ramener des filles sans même connaître leur prénom, un mec qui aurait presque tendance à manquer de respects aux femmes. Un gros con quoi !

Heureusement, Mya a du caractère et elle ne se laisse donc pas faire en posant les limites directement. Ce qui est super car ça lui laisse le recul pour comprendre que finalement, cet homme possède une certaine sensibilité (certes bien cachée).

On découvre également un autre personnage important, Rachel. Une femme que j’ai trouvée très attachante et j’ai été ravie de la rencontrer !

Concernant la mauvaise nouvelle, je m’attendais franchement à pire. Pour moi, il s’agit plutôt d’un détail et, franchement, j’aurais presque pu passer à côté. Mais bon, c’est vrai que Mya en fait tout un plat. A voir à quoi ça tourne par la suite…

Bref, encore une belle petite aventure. Et j’ai bien apprécié de revoir Alec. C’est chouette de voir que les histoires sont imbriquées les unes dans les autres. Il y a un lien et ça me plait beaucoup !

Vivement de lire Mai, le résumé me plait tente bien !!!

Ma note : 4/5

Damnés Tome 3 – Passion de Lauren Kate

couv12228131

Un 3ème Tome que j’ai trouvé très sympathique à lire, même si j’ai parfois l’impression que ça tourne en rond. Les voyages dans le temps sont divertissants et offrent un peu de diversité dans l’histoire, j’ai apprécié ! Vivement lire la suite !

Bien avant qu’ils se soient rencontrés à Sword & Cross, avant même qu’ils aient à lutter contre les Bannis, Luce et Daniel avaient déjà vécu mille vies. C’est pourquoi Luce, cherchant désespérément à trouver comment déjouer la malédiction qui condamne son amour, doit à tout prix revisiter ses différentes réincarnations. Et lorsqu’elle plonge à l’aveugle dans un Annonciateur, elle n’a aucune idée d’où cela la conduira. Sa seule certitude est qu’elle doit le faire. La jeune fille part donc sur les traces de ses vies passées, traversant cinq mille ans d’histoire et autant de lieux différents, afin de comprendre ce qui préside à son destin. Au fil de ses pérégrinations, elle parvient à recueillir des éléments qui pourraient enfin l’aider à modifier le cours de sa vie. Mais Daniel la poursuit et l’empêche à chaque fois de réécrire son histoire. Combien de fois devra-t-elle mourir sans mettre cette passion à l’épreuve ? Lancé dans une course-poursuite flamboyante et romantique, le couple réussira-t-il à trouver dans le passé les clés qui lui permettront de modifier son avenir ?

J’avoue que j’avais un peu d’appréhension en me plongeant dans ce 3ème Tome. Le 2ème m’ayant donné un arrière goût de « déjà lu » genre Twilight. J’avais peur d’être lassée par cette histoire et de ne plus y trouver ma place. Et puis, en me souvenant de la fin du Tome précédent, je me suis dit que celui-ci pourrait bien être différent.

Et ce fût le cas. Bon, au départ, j’ai cru que je n’allais pas pouvoir continuer à le lire car Luce se trouvait dans des pays en guerre et moi, les lectures de ce genre, je n’aime pas ! La guerre est une chose que je ne veux pas retrouver dans mes lectures, il y en a assez dans les infos ! Bref, j’ai tenu bon en me disant que ça n’allait pas durer et j’ai bien fait de m’accrocher car notre héroïne bouge beaucoup.

Comme dit dans le résumé, elle a décidé de partir sur les traces des ses vies passées. On la voit donc, d’un pays à l’autre, d’une époque à l’autre, observer l’ancienne Luce se consummer d’amour. Parfois elle entre en contact avec elle-même ou avec l’ancien Daniel. Durant ses voyages dans le temps à travers des annonciateurs, elle a également rencontré Bill, qui lui servira en quelque sorte de guide, lui disant quelles actions elle peut faire ou non pour éviter de chambouler le cours des choses. J’ai été ravie de la voir accompagnée, leurs échanges étaient souvent très intéressants.

Et bien évidemment, Daniel la suit également dans le passé, arrivant toujours peu après son départ. Il essaie de la rattraper mais Luce a toujours une longueur d’avance sur lui.

Alors, même si ces sauts en arrière sont très intéressants et assez passionnants, il n’aurait pas fallu que le livre soit plus long car ça commençait à devenir répétitif : Luce attérit dans une ancienne époque, elle retrouve l’ancienne Luce et l’ancien Daniel, elle les observe, elle est témoin de sa propre mort et puis elle repart vers une autre époque où le schéma se répète. Heureusement, elle découvre des choses au cours de ces différentes visites et ça fait du bien de comprendre un peu ce qui se passe avec cette malédiction.

La fin est plutôt surprenante, je ne m’attendais pas à un dénouement pareil. Je pense que ça promet encore de belles découvertes dans les Tomes à suivre !

Ma note : 4/5 (Très bien)

 

 

 

D.I.M.I.L.Y. Tome 1 – Did I mention I love you ? de Estelle Maskame

couv4012485

Une romance addictive au possible, je ne m’attendais pas à ça ! J’ai tout adoré dans cette lecture : le cadre, l’histoire, les personnages, tout !!! Moi qui n’attendais rien de ce premier Tome qu’un peu de divertissement, je me suis pris une véritable claque ! Un beau coup de cœur que je ne peux que conseiller à tous !

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie… Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent…

Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

Cette saga, ça fait un moment que je la vois passer sur la blogosphère et, au départ, elle ne m’intéressait vraiment pas. Et puis, un jour, cette couverture m’a fait envie (Allez savoir pourquoi, après avoir résisté aussi longtemps, il a fallu que je craque) ! Je n’ai pas relu le résumé avant de me plonger dans la lecture de ce premier Tome et j’en suis ravie. Car franchement, je pense que si je l’avais lu, je serai passée à une autre lecture et j’aurais loupé quelque chose. Encore maintenant, je ne le trouve pas des plus intrigants.

Et pourtant, c’est un véritable coup de cœur que j’ai eu pour ce premier Tome ! Et j’étais loin de m’y attendre ! En fait, je pensais plutôt que j’allais passer un bon petit moment de divertissement sans prise de tête et… et puis c’est tout ! Je me suis bien trompée car cette lecture a dépassé mes attentes et de bien loin !

Je ne m’attendais pas à apprécier autant les personnages, je ne m’attendais pas à être aussi passionnée par cette histoire, je ne m’attendais pas à une romance aussi addictive, je ne m’attendais tout simplement pas à ça !

Honnêtement, ce premier Tome possède un schéma tout à fait classique : Deux jeunes gens se rencontrent, au départ ils se détestent, ils se rendent finalement compte qu’ils ne savent pas se passer l’un de l’autre et pourtant, quelque chose fait qu’ils ne peuvent pas être ensemble et ils sont alors torturés par cet « Amour impossible ». (C’est d’ailleurs ce que nous promet le résumé, et c’est d’ailleurs ça qui, à la base, ne m’intéressait pas).

Et pourtant, cette romance est addictive au possible (Franchement, je n’aurais pas cru ça) ! Eden est une jeune fille tout à fait attachante, même si parfois elle peut être un peu énervante (pas trop souvent heureusement). Tyler est un jeune homme très intriguant. Au départ détestable et ensuite, au fur et à mesure qu’on apprend à le connaître, il devient tout à fait irrésistible. J’ai beaucoup aimé apprendre à connaître ces deux personnages ainsi que tout leur entourage (famille et amis).

La fin est tout à fait satisfaisante (même si elle peut comporter un côté un peu frustrant) et donne vraiment envie de découvrir la suite ! Ce n’est pourtant pas une saga à suspense, mais je suis impatiente de retrouver Eden et Tyler, alors que je viens à peine de les quitter !

Bref, un premier Tome que je conseille vivement, un beau coup de cœur pour moi !!!

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)

Caraval Tome 1 de Stephanie Garber

couv18301861

Un très bon premier Tome. Même si je me suis souvent demandé pourquoi toute cette mise en scène, je n’ai pu qu’être fascinée par cet univers. J’ai également bien apprécié les personnages principaux ainsi que leurs histoires. Un premier tome qui, selon moi, se suffit à lui-même mais je ne peux que le recommander et je lirais bien sûr la ou les suites !

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

A la base, quand je me suis intéressée à ce roman, je ne savais pas encore qu’il s’agissait d’un premier Tome, je pensais que c’était un one-shot et j’avoue que, vu le nombre de sagas que j’ai en cours, c’est une des choses qui m’ont séduite et donné envie de le lire.

J’étais d’ailleurs tellement impatiente de le lire que je l’ai commencé en mai, en anglais. Malheureusement, au plus j’avançais dans ma lecture et au moins je comprenais ! J’ai donc été obligée d’abandonner en attendant de me procurer la version française.

Je suis en tout cas ravie d’avoir pu le lire en français, c’est un très bon premier Tome, j’ai beaucoup apprécié de partager cette petite aventure avec Scarlet et Julian. Je dois avouer que j’ai tout de suite accroché à Scarlet, ce qu’elle partage avec sa sœur est assez terrible et, de ce fait, je n’ai eu aucun mal à les apprécier très vite toutes les deux. Concernant Julian, j’ai mis plus de temps à m’y attacher, mais au plus on avançait dans l’histoire et au plus je l’aimait ! Au final, je pense pouvoir dire que j’ai eu un petit crush pour lui !

Dès le départ, on sait qu’on ne doit se fier à rien ni personne mais j’avoue que, même si ça me restait en tête, j’avais du mal à imaginer que tout n’était qu’illusion (Vous serez d’accord avec moi que je n’ai rien spoilé puisque c’est dans le résumé). Effectivement, tout ce qui se passe à Caraval paraît bel et bien réel et je me suis souvent demandé pourquoi tout ce « cirque ». Mais il faut bien reconnaître que, même si je n’ai pas compris la raison d’être d’une telle mise en scène, c’est super divertissant !

Cette histoire est tout simplement passionnante et j’ai eu beaucoup de mal à décrocher. Je voulais tellement savoir comment ça allait finir pour Scarlet et Tela que les pages tournaient toutes seules sans que je ne m’en rende compte !

Alors, même si c’est un premier Tome, je trouve qu’il se suffit à lui-même. Cependant, je n’hésiterais pas une seconde à me plonger dans la ou les suites tant cet univers m’a plu et fascinée. Je ne peux que conseiller cette chouette découverte !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Momo Tome 1 de Jonathan Garnier et Rony Hotin

couv2881043

Une petite histoire toute mignonne, des personnages intéressants et attachants, de jolis dessins et même une partie « journal intime » à la fin. Bref, un très bon petit divertissement que je ne peux que conseiller malgré la fin un peu triste.

« Hey le bon dieu ! Dis à mon papa qu’il faut qu’il rentre vite ! Et dis-lui que je lui fais des gros bécots ! Et mamy aussi, elle lui fait des bécots ! … Même si elle pique un peu… »

Avec Momo, Jonathan Garnier et Rony Hotin recomposent le parfum inoubliable de l’enfance. Le temps des copains, des découvertes, des petite bêtises, des grands bonheurs et des gros chagrins. Le temps aussi d’un émerveillement constant que contrarient parfois les réalités du monde adulte.

Je n’avais jamais entendu parler de Momo avant de tomber sur ce premier Tome lors de ma petite visite plus ou moins régulière à ma bibliothèque communale. Il était là, bien mis en évidence en tête de rayon. Je l’ai pris, je l’ai feuilleté vite fait, j’en ai lu le résumé et je me suis installée sur place pour le lire.

Au départ, je croyais que Momo était un garçon (le nom et le look portent à confusion). Malgré tout, j’ai très vite compris qu’il s’agit d’une fille et j’en ai été plutôt étonnée. Bref, aucune importance, passons à autre chose ! Momo est donc une petite fille qui habite chez sa grand-mère avec son père. On ne rencontre cependant pas ce dernier car il est parti en mer, il me semble que naviguer, c’est son métier.

Vu son jeune âge, notre petite Momo aime faire des découvertes et elle n’a donc pas peur de s’aventurer seule hors du cocon familial. C’est ainsi qu’elle rencontre une petite bande de gamins qui jouent dans le coin. Elle fait également la connaissance d’une jeune fille qui semble la fasciner et avec qui elle aime passer du temps, et d’un groupe de jeunes hommes qui trainent dans le quartier.

J’ai beaucoup aimé suivre cette petite fille dans ces différentes rencontres, l’histoire est mignonne et très sympa à lire. Les dessins sont beaux et bien réalisés. Une fin un peu triste mais qui donne tout de même envie de découvrir la suite.

Bref, une chouette découverte que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre.

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Franck Sharko & Lucie Hennebelle Tome 7 – Atomka de Franck Thilliez

Atom[ka]

Quel régal de retrouver une fois de plus Franck et Lucie dans une enquête aussi passionnante. J’ai trouvé le sujet abordé très intéressant même si j’ai parfois eu du mal à me concentrer. L’auteur que j’aime appeler « Le roi du Thriller » signe une fois de plus un roman bourré d’action, de suspense et de recherches scientifiques captivantes. Bref, j’ai adoré  et je recommande !

Lucie Henebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, Quai des Orfèvres, tentent de se remettre d’un drame qui a failli les séparer. Ils essaient de faire un enfant, en vain. Et à quelques jours de Noël, ce qui les attend est loin d’être l’annonce d’un heureux événement. À l’heure où tout le monde rentre se réchauffer, le froid, la mort et les souvenirs maudits guettent.
Une affaire d’envergure démarre alors. Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un gros dossier dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier, détenue par un enfant errant, très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis par des coups de fil mystérieux à la police.

Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse, et semblant particulièrement lui en vouloir. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu.

Mon dernier Franck Thilliez remonte à assez loin et la sortie récente de « Sharko » m’a donné envie de me replonger dans les enquêtes de Franck et Lucie. Par contre, le moment n’était peut-être pas tout à fait bien choisi car je n’ai pas réussi à réellement m’immerger dans l’atmosphère mise en place par l’auteur.

Bien sûr, la lecture m’a plue, rien à dire là-dessus ! J’aime toujours autant les enquêtes écrites par Franck Thilliez. Le truc, c’est que comme je n’étais pas spécialement d’humeur à me concentrer à fond dans une lecture, j’ai eu du mal pendant les descriptions plus compliquées d’ordre scientifique.

C’est clair que c’était super intéressant, mais j’ai parfois (un peu trop souvent même) eu l’impression de survoler les pages plutôt que de vraiment les lires. Et ça, ce n’est aucunement un reproche que je fais au roman, c’est entièrement moi la fautive. C’est sûr que ce n’est pas le genre de livre à lire n’importe où, n’importe quand. Du moins pour moi. J’attendrais d’être vraiment d’humeur Thriller avant de me plonger dans « Angor ».

Alors, si j’ai eu plus de mal au niveau de l’enquête elle-même, j’ai toujours autant apprécié de creuser les personnages de Franck et Lucie. J’adore ce duo, leur passé torturé, leur présent bancal et leur avenir incertain et j’ai été ravie de les voir évoluer ensemble dans cette histoire. Mr Thilliez n’épargne pas toujours ses personnages et les voir se démener dans l’enfer de leurs investigations est un vrai régal !

Bref, encore un tout bon thriller que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre, ainsi qu’aux fans de Thilliez, et à ceux qui ne le sont pas encore !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Bilan Mensuel : Juin 2017

bilan-mensuel-general

Aucun coup de cœur mais des lectures globalement plaisantes. J’ai été agréablement surprise par le 3ème Tome de « Ten tiny Breaths » et j’ai beaucoup aimé le 2ème Tome de « La cité des ténèbres ». Pour le reste, rien d’exceptionnel mais de bons moments tout de même. Bref, un mois satisfaisant !

* Lecture en cours *
Atom[ka]
* Lecture suivante *
Calendar girl Tome 4 - Avril

* Mes lectures du mois *
06-Bilan-Juin2017
* Les petits nouveaux dans ma PAL *
06-PAL-Juin2017

* Les petits nouveaux dans ma WishList *
06-Wish-Juin2017
* Mes moments forts *

Un auteur : K.A. Tucker (« Ten tiny breaths Tome 3 »)
Un coup de cœur : Aucun ce mois-ci.
Une déception : « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle
Un univers : « Ten tiny breaths Tome 3 »
Une histoire : « La cité des ténèbres Tome 2 »
Un personnage féminin : Charlie (« Ten tiny breaths Tome 3 »)
Un personnage masculin : Cain (« Ten tiny breaths Tome 3 »)
Un couple/duo : Anthony et Hector (« Calendar girl Tome 3 »)
Une émotion : Le dégoût (« Billy Brouillard », les deux HS)
Un crush : Simon (« La cité des Ténèbres Tome 2 »)

L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle (Audio)

couv64247715

Pas mon préféré de l’auteur, mais ça reste une lecture (ou plutôt écoute pour ma part) agréable et qui fait réfléchir. Je n’en attendais pas moins et j’ai donc été ravie de ce petit voyage à Bali ! Un roman que je recommande aux amateurs de développement personnel.

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…  Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux.  Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.  Avec L’homme qui voulait être heureux, c’est tout un monde de possibilités nouvelles qui s’ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l’on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d’être vraiment heureux.

Ma lecture de ce livre a plutôt mal commencé… En effet, je n’avais pas prêté attention au fait que les lectures audio sur mon gsm étaient en mode « Aléatoire ». De ce fait, je sautais d’un chapitre à l’autre, sans respecter l’ordre. Et le pire, c’est que je ne m’en suis pas rendu compte rapidement ! Du coup, je ne comprenais rien ! J’avais l’impression de passer du cocq à l’âne sans transition.

Finalement, lorsque je m’en suis aperçue, deux possibilités s’offraient à moi :
– Passer à autre chose
– Réécouter l’entièreté du livre, dans le bon ordre

J’ai choisi la seconde option et je ne le regrette pas. Ce fût une assez bonne lecture, même si j’ai sauté certains passages dont je me souvenais encore parfaitement.

J’avoue que les paroles de ce vieux sage font réfléchir ! Grace à lui, je me suis remise en questions sur certaines de mes réactions face à la plus grande de mes filles. Je ne me rendais pas compte que ma façon de parler pouvait l’affecter et jouer sur son évolution personnelle. Cette lecture (ou plutôt cette écoute), m’a ouvert les yeux.

Encore une fois, c’est un livre que je n’aurais (je pense), pas pris plaisir à lire. Par contre, j’en ai gagné tous les bénéfices en l’écoutant. J’aime marcher le matin en écoutant un roman qui me fait réfléchir. Et une fois de plus, Laurent Gounelle a réussi à rendre mes trajets à pieds utiles et agréables !

Ce n’est pas mon préféré de l’auteur, mais « L’homme qui voulait être heureux » gagne quand-même à être découvert et je ne peux que le conseiller aux amateurs de lectures qui bousculent au niveau développement personnel !

Ma note : 3,5/5 (Bien)