Caraval Tome 1 de Stephanie Garber

couv18301861

Un très bon premier Tome. Même si je me suis souvent demandé pourquoi toute cette mise en scène, je n’ai pu qu’être fascinée par cet univers. J’ai également bien apprécié les personnages principaux ainsi que leurs histoires. Un premier tome qui, selon moi, se suffit à lui-même mais je ne peux que le recommander et je lirais bien sûr la ou les suites !

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

A la base, quand je me suis intéressée à ce roman, je ne savais pas encore qu’il s’agissait d’un premier Tome, je pensais que c’était un one-shot et j’avoue que, vu le nombre de sagas que j’ai en cours, c’est une des choses qui m’ont séduite et donné envie de le lire.

J’étais d’ailleurs tellement impatiente de le lire que je l’ai commencé en mai, en anglais. Malheureusement, au plus j’avançais dans ma lecture et au moins je comprenais ! J’ai donc été obligée d’abandonner en attendant de me procurer la version française.

Je suis en tout cas ravie d’avoir pu le lire en français, c’est un très bon premier Tome, j’ai beaucoup apprécié de partager cette petite aventure avec Scarlet et Julian. Je dois avouer que j’ai tout de suite accroché à Scarlet, ce qu’elle partage avec sa sœur est assez terrible et, de ce fait, je n’ai eu aucun mal à les apprécier très vite toutes les deux. Concernant Julian, j’ai mis plus de temps à m’y attacher, mais au plus on avançait dans l’histoire et au plus je l’aimait ! Au final, je pense pouvoir dire que j’ai eu un petit crush pour lui !

Dès le départ, on sait qu’on ne doit se fier à rien ni personne mais j’avoue que, même si ça me restait en tête, j’avais du mal à imaginer que tout n’était qu’illusion (Vous serez d’accord avec moi que je n’ai rien spoilé puisque c’est dans le résumé). Effectivement, tout ce qui se passe à Caraval paraît bel et bien réel et je me suis souvent demandé pourquoi tout ce « cirque ». Mais il faut bien reconnaître que, même si je n’ai pas compris la raison d’être d’une telle mise en scène, c’est super divertissant !

Cette histoire est tout simplement passionnante et j’ai eu beaucoup de mal à décrocher. Je voulais tellement savoir comment ça allait finir pour Scarlet et Tela que les pages tournaient toutes seules sans que je ne m’en rende compte !

Alors, même si c’est un premier Tome, je trouve qu’il se suffit à lui-même. Cependant, je n’hésiterais pas une seconde à me plonger dans la ou les suites tant cet univers m’a plu et fascinée. Je ne peux que conseiller cette chouette découverte !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Momo Tome 1 de Jonathan Garnier et Rony Hotin

couv2881043

Une petite histoire toute mignonne, des personnages intéressants et attachants, de jolis dessins et même une partie « journal intime » à la fin. Bref, un très bon petit divertissement que je ne peux que conseiller malgré la fin un peu triste.

« Hey le bon dieu ! Dis à mon papa qu’il faut qu’il rentre vite ! Et dis-lui que je lui fais des gros bécots ! Et mamy aussi, elle lui fait des bécots ! … Même si elle pique un peu… »

Avec Momo, Jonathan Garnier et Rony Hotin recomposent le parfum inoubliable de l’enfance. Le temps des copains, des découvertes, des petite bêtises, des grands bonheurs et des gros chagrins. Le temps aussi d’un émerveillement constant que contrarient parfois les réalités du monde adulte.

Je n’avais jamais entendu parler de Momo avant de tomber sur ce premier Tome lors de ma petite visite plus ou moins régulière à ma bibliothèque communale. Il était là, bien mis en évidence en tête de rayon. Je l’ai pris, je l’ai feuilleté vite fait, j’en ai lu le résumé et je me suis installée sur place pour le lire.

Au départ, je croyais que Momo était un garçon (le nom et le look portent à confusion). Malgré tout, j’ai très vite compris qu’il s’agit d’une fille et j’en ai été plutôt étonnée. Bref, aucune importance, passons à autre chose ! Momo est donc une petite fille qui habite chez sa grand-mère avec son père. On ne rencontre cependant pas ce dernier car il est parti en mer, il me semble que naviguer, c’est son métier.

Vu son jeune âge, notre petite Momo aime faire des découvertes et elle n’a donc pas peur de s’aventurer seule hors du cocon familial. C’est ainsi qu’elle rencontre une petite bande de gamins qui jouent dans le coin. Elle fait également la connaissance d’une jeune fille qui semble la fasciner et avec qui elle aime passer du temps, et d’un groupe de jeunes hommes qui trainent dans le quartier.

J’ai beaucoup aimé suivre cette petite fille dans ces différentes rencontres, l’histoire est mignonne et très sympa à lire. Les dessins sont beaux et bien réalisés. Une fin un peu triste mais qui donne tout de même envie de découvrir la suite.

Bref, une chouette découverte que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre.

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Franck Sharko & Lucie Hennebelle Tome 7 – Atomka de Franck Thilliez

Atom[ka]

Quel régal de retrouver une fois de plus Franck et Lucie dans une enquête aussi passionnante. J’ai trouvé le sujet abordé très intéressant même si j’ai parfois eu du mal à me concentrer. L’auteur que j’aime appeler « Le roi du Thriller » signe une fois de plus un roman bourré d’action, de suspense et de recherches scientifiques captivantes. Bref, j’ai adoré  et je recommande !

Lucie Henebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, Quai des Orfèvres, tentent de se remettre d’un drame qui a failli les séparer. Ils essaient de faire un enfant, en vain. Et à quelques jours de Noël, ce qui les attend est loin d’être l’annonce d’un heureux événement. À l’heure où tout le monde rentre se réchauffer, le froid, la mort et les souvenirs maudits guettent.
Une affaire d’envergure démarre alors. Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un gros dossier dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier, détenue par un enfant errant, très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis par des coups de fil mystérieux à la police.

Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse, et semblant particulièrement lui en vouloir. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu.

Mon dernier Franck Thilliez remonte à assez loin et la sortie récente de « Sharko » m’a donné envie de me replonger dans les enquêtes de Franck et Lucie. Par contre, le moment n’était peut-être pas tout à fait bien choisi car je n’ai pas réussi à réellement m’immerger dans l’atmosphère mise en place par l’auteur.

Bien sûr, la lecture m’a plue, rien à dire là-dessus ! J’aime toujours autant les enquêtes écrites par Franck Thilliez. Le truc, c’est que comme je n’étais pas spécialement d’humeur à me concentrer à fond dans une lecture, j’ai eu du mal pendant les descriptions plus compliquées d’ordre scientifique.

C’est clair que c’était super intéressant, mais j’ai parfois (un peu trop souvent même) eu l’impression de survoler les pages plutôt que de vraiment les lires. Et ça, ce n’est aucunement un reproche que je fais au roman, c’est entièrement moi la fautive. C’est sûr que ce n’est pas le genre de livre à lire n’importe où, n’importe quand. Du moins pour moi. J’attendrais d’être vraiment d’humeur Thriller avant de me plonger dans « Angor ».

Alors, si j’ai eu plus de mal au niveau de l’enquête elle-même, j’ai toujours autant apprécié de creuser les personnages de Franck et Lucie. J’adore ce duo, leur passé torturé, leur présent bancal et leur avenir incertain et j’ai été ravie de les voir évoluer ensemble dans cette histoire. Mr Thilliez n’épargne pas toujours ses personnages et les voir se démener dans l’enfer de leurs investigations est un vrai régal !

Bref, encore un tout bon thriller que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre, ainsi qu’aux fans de Thilliez, et à ceux qui ne le sont pas encore !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Bilan Mensuel : Juin 2017

bilan-mensuel-general

Aucun coup de cœur mais des lectures globalement plaisantes. J’ai été agréablement surprise par le 3ème Tome de « Ten tiny Breaths » et j’ai beaucoup aimé le 2ème Tome de « La cité des ténèbres ». Pour le reste, rien d’exceptionnel mais de bons moments tout de même. Bref, un mois satisfaisant !

* Lecture en cours *
Atom[ka]
* Lecture suivante *
Calendar girl Tome 4 - Avril

* Mes lectures du mois *
06-Bilan-Juin2017
* Les petits nouveaux dans ma PAL *
06-PAL-Juin2017

* Les petits nouveaux dans ma WishList *
06-Wish-Juin2017
* Mes moments forts *

Un auteur : K.A. Tucker (« Ten tiny breaths Tome 3 »)
Un coup de cœur : Aucun ce mois-ci.
Une déception : « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle
Un univers : « Ten tiny breaths Tome 3 »
Une histoire : « La cité des ténèbres Tome 2 »
Un personnage féminin : Charlie (« Ten tiny breaths Tome 3 »)
Un personnage masculin : Cain (« Ten tiny breaths Tome 3 »)
Un couple/duo : Anthony et Hector (« Calendar girl Tome 3 »)
Une émotion : Le dégoût (« Billy Brouillard », les deux HS)
Un crush : Simon (« La cité des Ténèbres Tome 2 »)

L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle (Audio)

couv64247715

Pas mon préféré de l’auteur, mais ça reste une lecture (ou plutôt écoute pour ma part) agréable et qui fait réfléchir. Je n’en attendais pas moins et j’ai donc été ravie de ce petit voyage à Bali ! Un roman que je recommande aux amateurs de développement personnel.

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…  Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux.  Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.  Avec L’homme qui voulait être heureux, c’est tout un monde de possibilités nouvelles qui s’ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l’on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d’être vraiment heureux.

Ma lecture de ce livre a plutôt mal commencé… En effet, je n’avais pas prêté attention au fait que les lectures audio sur mon gsm étaient en mode « Aléatoire ». De ce fait, je sautais d’un chapitre à l’autre, sans respecter l’ordre. Et le pire, c’est que je ne m’en suis pas rendu compte rapidement ! Du coup, je ne comprenais rien ! J’avais l’impression de passer du cocq à l’âne sans transition.

Finalement, lorsque je m’en suis aperçue, deux possibilités s’offraient à moi :
– Passer à autre chose
– Réécouter l’entièreté du livre, dans le bon ordre

J’ai choisi la seconde option et je ne le regrette pas. Ce fût une assez bonne lecture, même si j’ai sauté certains passages dont je me souvenais encore parfaitement.

J’avoue que les paroles de ce vieux sage font réfléchir ! Grace à lui, je me suis remise en questions sur certaines de mes réactions face à la plus grande de mes filles. Je ne me rendais pas compte que ma façon de parler pouvait l’affecter et jouer sur son évolution personnelle. Cette lecture (ou plutôt cette écoute), m’a ouvert les yeux.

Encore une fois, c’est un livre que je n’aurais (je pense), pas pris plaisir à lire. Par contre, j’en ai gagné tous les bénéfices en l’écoutant. J’aime marcher le matin en écoutant un roman qui me fait réfléchir. Et une fois de plus, Laurent Gounelle a réussi à rendre mes trajets à pieds utiles et agréables !

Ce n’est pas mon préféré de l’auteur, mais « L’homme qui voulait être heureux » gagne quand-même à être découvert et je ne peux que le conseiller aux amateurs de lectures qui bousculent au niveau développement personnel !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

La cité des ténèbres Tome 2 : L’épée mortelle de Cassandra Clare

La cité des ténèbres Tome 2 - L'épée mortelle

Un second Tome à la hauteur du premier. J’ai passé un très agréable moment de lecture et j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Clary, Jace, Simon, Alec et Isabelle dans leurs aventures. Il y a de l’action et du suspense à revendre, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Bref, une saga à suivre !

Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d’un loup-garou survenu devant le Hunter’s Moon, l’un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d’Ombres, l’Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l’Enclave pour s’emparer de l’Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.

Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l’East River…

Cette année, j’ai décidé de ne pas laisser trainer mes sagas trop longtemps. Et puisque j’ai beaucoup accroché à celle-ci, je ne la lâche pas et je n’ai donc pas laissé passer trop de temps avant de me plonger à corps perdu dans ce second Tome.

J’avais été plutôt agréablement surprise par le 1er Tome et je dois avouer que ça continue sur la bonne voie avec cette suite. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j’ai beaucoup aimer passer ce temps de lecture avec Clary et ses amis.

Je m’étais déjà beaucoup attachée à Simon et ça n’a pas changé ! Je pense qu’il reste, pour l’intant, l’un de mes personnages masculine favoris. J’apprécie qu’il lui arrive toujours un truc (plus ou moins gros) et cette fois-ci, son evolution est vraiment passionnante ! Jace a réussi à remonter dans mon estime, je l’apprécie de plus en plus et je me demande où va le mener sa relation avec Clary. Alec est Isabelle restent des personnages secondaires tout à fait indispensables, je les adore !

Quant à l’histoire, elle reste tout à fait captivante. J’ai beaucoup aimé les révélations qui sont faites dans ce second volet. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens encore venir bien d’autres divulgations par la suite et j’ai déjà hâte de les découvrir !

En bref, une saga qui me plait de plus en plus et que je ne peux donc que conseiller !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Calendar Girl Tome 3 – Mars d’Audrey Carlan

couv2948240

J’ai beaucoup apprécié ce 3ème Tome, Anthony, le client du mois est très sympathique et se trouve être plein de surprises. On rencontre ici des personnages très attachants (Hector est juste adorable) et j’ai beaucoup aimé le petit « bonus » que nous offre l’auteure (non, je ne dirais rien).

Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Un troisième Tome que j’ai trouvé aussi agréable à lire que les précédents, même si j’espère vraiment que Mia va se calmer; son côté nymphomane m’agace de plus en plus.

Cette fois-ci, elle va jouer les fiancées auprès d’Anthony. Et comme d’habitude, elle bave lorsqu’elle le voit pour la première fois. A croire que cette fille (qui insiste quand-même en disant qu’elle n’est pas une pute) a le feu au cul. J’avoue, c’est le gros point négatif que je trouve à cette saga. Elle est prête à écarter les jambes pour n’importe quel beau mec et je ne trouve pas ça très réaliste.

Bon, à part ce côté femme en chaleur, j’avoue que je ne peux pas décrocher de cette série, j’aime beaucoup les aventures de Mia et ce 3ème Tome fût, une fois encore très sympathique et addictif. J’ai beaucoup aimé Anthony ainsi qu’Hector (surtout Hector en fait, il est tout simplement adorable, le meilleur ami idéal).

J’ai également beaucoup apprécié de voir Mya avec sa famille, on creuse un peu plus sur le plan personnel et c’est pas plus mal. D’autant que sa soeur et sa meilleure amie sont assez attachantes et valent la peine qu’on les rencontre un peu plus souvent.

En bref, une très bonne suite !
Je suis déjà curieuse de voir ce qui va se passer avec Monsieur Avril, mais je n’ai déjà aucun doute qu’elle se laissera encore facilement tripoter…

Ma note : 4/5 (Très bien)

 

Billy Brouillard HS1 et HS2 – Les comptines malfaisantes de Guillaume Bianco

Je garde un avis mitigé pour ces deux HS, qui sont aussi mes premières découvertes de l’univers de Billy Brouillard. C’est cruel est bizarre. Divertissant et dérangeant. Bref, une fois de temps en temps, pourquoi pas, pour changer des BD plus « classiques ».

couv41739678

Les comptines malfaisantes sont au nombre de treize. Leurs origines sont diverses et variées, souvent mystérieuses. Certains prétendent quelles auraient été écrites par le diable en personne, afin de punir les enfants dissipés. Quatre d’entre elles ont été retranscrites à ce jour, elles vous sont ici livrées…

Ce coffret contient :
– L’Hôte funeste
– La complainte de la fille de l’eau
– La Petite princesse qui faisait mal aux gens
– Imhotep

Billy Brouillard HS 2 - Les comptines malfaisantes

Fantaisistes et angoissantes, quatre nouvelles “comptines malfaisantes” aujourd’hui dévoilées dans ce second coffret !

Quatre d’entre elles ont déjà été retranscrites, quatre nouvelles le sont aujourd’hui :
– Vous brûlerez d’épouvante en découvrant Ézilda, le lézard géant qui suit les enfants comme leur ombre sans raison apparente…
– Plus jamais vous ne vous endormirez dans le noir après avoir lu la sinistre histoire du Nez qui dépasse…
– Si vous survivez à la lecture d’Angoisses nocturnes, vos cauchemars auront une saveur âpre…
– Et enfin, vous en saurez un peu plus sur le terrifiant Monsieur du Sac qui effraie tant Billy…

Prenez gare… Comme certains contes populaires, la morale de ces comptines peut s’avérer dure, ironique, souvent cruelle… mais toujours surprenante.

J’avais déjà croisé la route de ces comptines malfaisantes lors d’une excursion en librairie. A l’époque, je les avais feuilletés et j’avais fortement hésité à les acheter. Mon panier étant déjà bien plein, j’ai préféré épargner à mon portefeuille cette dépense supplémentaire.

Et puis récemment, j’ai décidé de m’abonner à la bibliothèque de ma ville et je suis de nouveau tombée sur ces deux Hors Série. J’étais seule à errer dans les rayonnages et j’avais du temps à perdre. Je me suis donc installée et j’ai lus les 8 comptines d’affilées.

Avec le recul (car j’écris cette chroniques avec bien 1 mois de retard *Tape sur les doigts*), je ne sais plus trop quoi penser de cette lecture. J’en garde un souvenir mitigé et assez étrange.

Les dessins sont bien faits mais bizarres (ne cherchez pas à comprendre, c’est le mot que je trouve qui exprime le mieux ce que je ressens). Les histoires sont plutôt cruelles en général avec une morale pas très morale en fait. De quoi effrayer les plus petits et il faudra encore attendre plusieurs longues années avant que je ne partage cette découverte avec mes filles.

En bref, ces lectures m’ont permis de passer le temps, j’ai été divertie et je n’en attendais pas plus. Ce n’est pas le genre de BD que j’apprécie plus que ça, mais une fois de temps temps, pourquoi pas !

Ma note : 3,5/5 (Bien)

Ten tiny breath Tome 3 – Saisir de K.A. Tucker

Ten Tiny Breaths Tome 3 - Saisir

Un 3ème Tome que j’ai trouvé plus passionnant que les précédents (dont j’avoue ne pas avoir gardé beaucoup de souvenir). J’ai été tout de suite happée par l’histoire de Charlie et de Caïn et j’ai pris beaucoup de plaisir à les suivres.

Être propriétaire d’un club de danseuses n’est pas le rêve auquel aspirent la plupart des hommes. De longues heures de travail, des employés affligés d’un tas de problèmes, la police constamment sur les talons, etc. Cain en vient à reconsidérer sa mission tacite de sauver les femmes qui sont à son service. Jusqu’à ce que Charlie passe la porte de son établissement et que les choses se compliquent. Cain n’a habituellement pas de mal à éviter les aventures «extra-professionnelles», mais, devant Charlie, il a peine à se maîtriser.

Charlie a besoin d’argent pour disparaître le plus rapidement possible. Et, bien que les autres danseuses tournent autour du patron sexy et mystérieux, Cain ne l’intéresse pas. Après tout, elle ne peut se permettre de se laisser distraire par des histoires d’amour. Malheureusement, Charlie se rend bientôt compte qu’elle éprouve des sentiments pour Cain, et qu’ils pourraient être réciproques. Mais perdre cet homme, lorsqu’il découvrira dans quoi elle trempe, sera plus douloureux que toute autre sentence qui pourrait lui être imposée…

Je me souviens avoir bien apprécié le 1er Tome et moins le second. Du coup, j’étais un peu réticente à commencer celui-ci, j’avais peur que cette saga continue à diminuer en intérêt. Et puis finalement, je me suis décidée et je ne l’ai absolument pas regretté.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est qu’il peut se lire indépendamment des autres. Franchement, je ne me rappellais plus vraiment de ce qui s’était passé avant avec Kacey et sa soeur. J’avais donc une petite appréhension, je me suis dit que j’allais être perdue. Et bien non, pas du tout !

On se retrouve cette fois-ci plongé dans l’histoire de Caïn (qui tiens la boîte de nuit dans laquelle a travaillé Kacey dans le 1er Tome). Et cette histoire est tout à fait passionnante, j’ai eu beaucoup de mal à décrocher et à fermer le livre lorsque j’arrivais au boulot ! J’avais toujours l’esprit au Penny’s.

Parallèlement à Caïn, on suit également Charlie, une jeune fille qui débarque plus ou moins par hasard dans sa vie et qui réussi à obtenir un emploi au Penny’s. J’ai beaucoup apprécié ce personnage féminin. La pauvre s’est laissé entraîner malgré elle dans une sale histoire et elle a donc besoin d’argent rapidement pour s’en tirer. Elle est décidée à bosser pour avoir de l’argent et à rester à l’écart de toute relation.

Malheureusement (ou heureusement) pour elle, impossible de ne pas se lier à Caïn et à ses amis. J’ai vraiment trouvé sa relation avec son patron très belle ! Déjà, Caïn est un homme en or. La plupart des types qui font son boulot ne sont que des profiteurs, des pervers, mais lui, il est différent, tout ce qu’il veut, c’est aider les femmes qui en arrivent à faire du strip-tease pour avoir de l’argent et se sortir d’une situation difficile. Il a également pris la décision de ne pas avoir de relation avec ses employées. Mais ça, c’était avant Charlie !!!

Certes, on voit certaines choses venir d’assez loin, mais ça n’enlève en rien l’intérêt de l’histoire et le fait que les pages se tournent toutes seules.

J’ai beaucoup aimé l’univers mis en place par l’auteur.
La boîte de strip-tease est un milieu dans lequel je ne m’étais encore jamais plongée et je dois avouer qu’avec Caïn comme patron, ça m’a bien plu !

Bref, un 3ème tome que je ne peux que conseiller, même si vous n’avez pas lu les deux précédents.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

 

Calendar Girl Tome 2 – Février de Audrey Carlan

couv65697638

Si j’ai été tout à fait fascinée par Alec et sa façon de travailler, on peut dire que Mia a réussi à m’agacer un peu. Si elle dit qu’elle n’est pas une pute, elle est, en tout cas pour moi, une fille très facile. En bref, un chouette moment de lecture et de divertissement, en espérant que Mia calme ses ardeurs dans les suites car ça risque de me lasser si elle craque à chaque fois.

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

J’étais assez impatiente de suivre Mia dans son aventure d’Escort Girl et c’est donc avec beaucoup de joie que je me suis plongée dans ce second Tome. En plus, le mec du mois est un artiste alors je n’ai pas pu resister longtemps !

J’ai été assez impressionnée par Alec. Quel artiste ! Il prend des photos et ensuite, il peint à partir des portraits qu’il a prit. Et d’après ce que je comprends, c’est impressionnant de réalisme ! Le gros défaut de ce 2ème Tome, c’est qu’il parle d’art mais qu’on n’a pas les images. Certes, on peut imaginer comme on veut, mais je serai vraiment très curieuse de voir ces oeuvres en vrai !

Alors, pour parler de Mia, qui est quand-même notre héroïne, je dirais qu’elle m’a quand-même parfois un peu agacée dans ce 2ème volet. A un moment, elle pense à Wes et se dit qu’il lui manque et puis l’instant d’après, elle s’envoie en l’air avec Alec. J’avoue que ça me fait un peu peur pour la suite… Est-ce qu’elle va se faire tous les mecs de la série ?! Si c’est le cas, ça risque de devenir lassant. Alors ok ma jolie, t’es pas une pute, mais t’es quand-même un peu facile, voir très !

Si j’ai tout de même beaucoup apprécié ce mois-ci, c’est principalement pour le côté artistique. J’ai beaucoup aimé découvrir Alec et sa façon de travailler, j’ai été fascinée en fait.

En bref, j’ai hâte de découvrir la suite, en espérant que Mia se calme et qu’elle refuse enfin de coucher avec un de ses clients.

Ma note : 4/5 (Trè bien)