Le joyau Tome 2 de Amy Ewing

Joyau T2

Un 2ème Tome que je sens clairement comme un tremplin vers le 3ème. Ce roman n’est pas très épais et passe très vite mais il prépare très bien à une suite que je sens très palpitante. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et ce fût un plaisir de continuer l’aventure auprès de Violet ! Et cette révélation finale, quelle merveille !!! Elle donne envie de se jeter directement sur la suite… Mais pour ma part, je vais faire durer le plaisir et attendre un peu !

Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein cœur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?

J’avais déjà adoré le Tome 1, ce qui fait que je n’ai pas eu envie de trainer trop longtemps avant de me plonger dans ce 2ème volet de la trilogie du Joyau. Quel plaisir de retrouver Violet dans cet univers particulier qu’est celui des mères porteuses !

A nouveau, je me suis pris une grosse claque et un gros coup de cœur ! Comme dit dans le résumé (que je n’ai pas lu avant de débuter ma lecture), Violet s’évade du Joyau avec Ash, Raven et l’aide de différentes personnes. Forcément, cette évasion n’est pas de tout repos et nos trois amis ont pas mal d’épreuves encore à subir avant de pouvoir réellement souffler, d’autant qu’ils sont traqués et recherchés dans tous les cercles. Vous vous doutez donc que ce roman ne manque absolument pas de suspense ! Il est clair que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et que les pages ont tournés à une vitesse folle tant je voulais savoir où l’auteur allait mener mes personnages favoris.

Violet est une héroïne comme je les aime. Elle est courageuse, prête à se sacrifier pour ceux qu’elle aime et à côté de ça, elle reste très réelle et il n’est pas difficile de s’imaginer à sa place. J’ai beaucoup admiré sa force et sa volonté à vouloir sauver les autres. A côté de ça, j’ai beaucoup aimé le côté « fragile » de Raven, alors qu’on devine qu’elle n’était absolument pas comme ça avant. La façon dont Violet s’occupe d’elle porte à croire qu’elle pourrait presque casser alors qu’elle aussi possède une force et une volonté hors du commun.

Niveau personnage, j’ai également beaucoup apprécié Ash bien sûr, même si j’aurais voulu le voir un peu plus à l’action (et j’imagine que ça va venir dans le Tome 3), mais aussi Garnett. Autant il est décrit comme le mauvais fils dans le Tome 1, autant il sort son épingle du jeu dans celui-ci et j’ai hâte de voir ce que l’auteure nous réserve pour lui dans la suite, espérant qu’il reste aussi présent et que mes attentes le concernant soient satisfaites.

A côté de tous ces personnages (et des autres que je ne cite pas mais que j’ai trouvés tout aussi attachants) que j’ai aimé adorer et suivre, j’ai été fascinée par l’univers des différents cercles. Dans le premier Tome, on ne sort pas du Joyau ou à peine et on en se rend pas vraiment compte de ce qui se passe en dehors. Ici on traverse chaque partie en la découvrant un peu et j’ai trouvé ça sympa de pouvoir mieux imaginer ces différents endroits.

Ce 2ème Tome est selon moi un tremplin vers le 3ème… Il n’est pas très gros et passe très vite. Il décrit l’évasion et la découverte des pouvoirs de Violet (à nouveau, je ne révèle rien que le résumé n’ai pas déjà dit) et met en place la suite… On sent venir une grosse révolution et je m’attend à quelque chose d’énorme ! J’avoue, j’ai déjà hâte ! Mais je vais faire durer le suspense en ne me jetant pas dessus tout de suite, malgré la révélation finale qui donne vraiment envie de continuer la saga immédiatement !

En bref, encore un coup de cœur pour moi et je ne peux décidément que conseiller cette saga aux amateurs du genre ! Foncez, ça vaut la peine !!!

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

L’enchanteur de Stephen Carrière

Enchanteur

Je m’attendais à une lecture toute douce et toute poétique et finalement, je n’ai absolument pas été enchantée par ce récit. Je n’ai même pas réussi à trouver les différents personnages attachants… Un beau flop pour moi, dommage !

Stan s’est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d’amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l’appelle l’Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d’oeuvre.

Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu’il lui offrira un peu d’immortalité. Il ne reste que neuf mois à l’Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce  » miracle « .

Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand… et, même s’ils préféreraient l’ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu’ils ne le souhaiteraient.

J’ai plusieurs fois vu passer ce livre sur les réseaux sociaux avant de m’y intéresser. Et puis, j’ai fini par en lire le résumé et par me sentir intriguée. J’avoue, la 4ème de couverture donne envie et je me suis donc laissée tenter malgré la cotation assez moyenne qu’obtient ce livre sur Livraddict.

Et puis finalement, j’ai très vite compris qu’au final, je n’aurais pas dû m’y arrêter. J’ai déjà eu beaucoup de mal à me plonger dans cet univers. Les personnages ne m’ont absolument pas parus attachants et l’histoire est finalement plutôt plate… A aucune moment je ne me suis sentie enchantée. Au contraire, je me suis plusieurs fois demandé ce que je faisais là… Est-ce parce que j’ai eu du mal à me concentrer sur cette lecture, mais toujours est-il que j’ai eu du mal à comprendre le but même de cet histoire.

A la base, je m’attendais à une lecture toute douce, toute poétique. Et en fin de compte, pas du tout. La plume est bonne, ce n’est pas ça, la façon d’écrire de l’auteur est tout à fait correcte. Elle ne correspond simplement pas à ce que j’en attendais.

Bref, la magie n’a pas opéré sur moi et du coup, je ne vois pas quoi ajouter d’autre… Personnellement, j’avais hâte de le finir pour passer à autre chose. Je n’ai pas vraiment aimé, mais je voulais tout de même lui laisser le bénéfice du doute, me disant que la fin en valait peut-être la peine… Et non, pas pour moi… je pense que je l’oublierai très vite en fait !

Ma note : 2/5 (Pas terrible)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Marked men Tome 1 – Rule de Jay Crownover

Rule

Contre toute attente, j’ai adoré ce premier Tome. L’univers m’a beaucoup plu (ce qui m’a étonné puisque ce n’est absolument pas mon style habituel) et j’ai trouvé presque tous les personnages très attachants. Bref, je ne peux que conseiller ce début de saga dont les pages se sont tournées toutes seules pour ma part.

Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.
Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.
Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…
Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.
Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?
L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

Cette série et moi, c’est une assez longue histoire. A la base, j’avoue que je n’étais pas très intéressée par les Marked Men. Par contre, la saga « Bad » de la même auteure me tentait beaucoup. Et puis, une collègue a lu les 6 Tomes de Marked Men et m’en a pas mal parlé. Je n’ai pas été attirée tout de suite, mais j’ai mis cette série dans ma PAL des livres que je voulais absolument lire en 2019. Et comme j’aime relever les défis que je me met, je me suis finalement lancée, sans grande espérance.

Et puis, contre toute attente, j’ai tout de suite été happée par l’univers et les différents personnages. Ce n’est clairement pas mon style de lecture habituel et j’ai donc été la première surprise de voir à quelle vitesse les pages se sont tournées.

J’ai tout de suite accroché à Rule. Ok, niveau caractère et hygiène de vie, il n’est n’entre pas du tout dans la catégorie des hommes qui pourraient me plaire normalement, et pourtant… J’ai assez vite été séduite. Je pense que ce que j’ai aimé chez lui, ce n’est pas ce qu’on voit à la surface (bon, en dehors du physique parce qu’il faut avouer qu’il est plutôt attirant), mais plutôt ce qu’on découvre quand on gratte un peu. L’image qu’on peut se faire de lui ne correspond pas entièrement à ce qu’il est réellement. Et seule Shaw sait révéler cette partie cachée et si attachante de Rule.

J’ai eu très facile à m’identifier à Shaw, c’est une jeune femme tout à fait attachante et j’ai aimé passer du temps avec elle, apprendre à la connaître et voir évoluer sa relation avec Rule. A la base, ces deux là ne sont carrément pas fait pour s’entendre, ils sont à l’opposé l’un de l’autre et pourtant, Shaw est amoureuse de lui depuis toujours… Et on se rend compte à quel point ça doit être dur pour la demoiselle de vivre avec cet amour sans oser le partager… D’autant que Rule est un coureur et qu’il multiplie les conquêtes. Et donc, en dehors de son allure de femme fragile, Shaw est suffisamment forte pour supporter ça sans rien dire… Je me serais effondrée pour moins que ça à sa place.

Bref, comme vous vous en doutez, ils vont finir par se trouver, mais ça ne va être facile pour aucun des deux de vivre une vraie relation avec l’autre. Et j’ai vraiment apprécié voir évoluer leur liaison.

Au niveau des autres personnages, j’ai beaucoup apprécié Nash et Rome, ils me sont tout de suite apparu sympathiques, de même qu’Ayden (la meilleure amie de Shaw). Par contre, j’ai tout de suite détesté Jet et j’avoue ne pas être hyper motivée à me lancer dans le 2ème Tome, sachant que ça va parler de lui. J’avoue ne pas avoir assez collé à sa personnalité pour dire de le supporter un Tome entier… par contre, je suis contente de savoir qu’on y verra un peu plus Ayden.

Contrairement à ce que je pensais, j’ai beaucoup apprécié l’univers du salon de tatouage. Je me suis prise à avoir envie de me faire tatouer et de découvrir ce monde de l’intérieur… Bon, entre la curiosité que ça a engendré et le pas à sauter pour y arriver pour de vrai, on est encore loin, mais j’ai été ravie de pouvoir me faire une nouvelle image de ce domaine particulier et c’est avec plaisir que je me plongerai dans les Tomes suivants (une fois celui sur Jet passé).

Ha oui et contrairement à ce que je pensais, il n’y a pas énormément de scènes de sexe. En fait, j’avais en tête qu’il s’agissait d’une saga érotique mais j’ai pu constater que ça n’est pas du tout le cas. Les scènes de ce genre sont présentes juste ce qu’il faut et le vocabulaire utilisé n’est pas vulgaire, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Bref, un début de saga que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre, moi j’ai adoré !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

L’école du bien et du mal Tome 1 de Soman Chainani

Ecole bien et mal T1

Un premier Tome très sympa et divertissant (même si un peu brouillon au niveau de l’écriture, mais ça ne m’a pas empêché de beaucoup apprécier ma lecture) avec des personnages intéressants et une intrigue passionnante. J’ai hâte de voir ce que l’auteur nous réserve pour la suite !

Kidnappées par une sombre nuit d’orage, Sophie et Agatha intègrent l’école du bien et du mal… Un lieu très spécial, où on forme les personnages de contes de fées. Pantoufles de verre et chevelure blonde soyeuse, Sophie est sûre de devenir princesse. Tandis qu’Agatha, cynique et solitaire, toute de noir vêtue, se voit déjà en sorcière. Pourtant, rien ne se passe comme prévu… Et si l’erreur de casting révélait leur vraie nature ?

J’avais envie d’une lecture du genre « Le Pays des contes » et, lors de mes recherches, je suis tombée sur ce premier Tome de saga. Le résumé m’a tout de suite plu et je me suis dit « Pourquoi pas ?! ».

J’ai beaucoup aimé cet univers et l’histoire mise en place par l’auteur. J’ai trouvé l’idée de l’intrigue tout à fait originale et divertissante. J’ai également pas mal apprécié les références à des personnages de contes connus. Et les révélations lâchées ça et là offrent pas mal de suspense et de rebondissement, ce qui fait que je ne me suis pas ennuyée une seconde.

A côté de ça, j’avoue que je me suis tout de même souvent sentie perdue, comme si j’avais sauté un passage et loupé un truc. Pendant toute ma lecture, j’ai cru que ça venait sans doute de moi, que je n’arrivais pas à bien m’installer dans l’intrigue (que j’appréciais pourtant beaucoup). Et puis, avant d’écrire cette chronique, je suis allée voir quelques avis de lecteurs et j’ai lu que beaucoup de personnes trouvaient l’écriture brouillon. Peut-être donc mon ressentiment est-il dû à la plume de l’auteur. En fouillant un peu, j’ai également découvert qu’il s’agissait de son premier livre et je suis contente de me dire que je vais donc pouvoir être témoin de son évolution dans les tomes suivants.

Alors, je ne peux pas vraiment dire que j’ai beaucoup apprécié Sophie, je l’ai très vite trouvée plutôt superficielle et prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut. Elle semble vouloir faire le bien pour montrer qu’elle mérite d’être une princesse et d’avoir son conte de fée, mais on sent vite que ça n’est pas réellement dans sa nature et qu’elle s’en fait plutôt une obligation, pour prouver quelque chose aux autres. Du coup, on comprend très vite pourquoi elle est arrivée du côté du mal (et je ne révèle rien, c’est dans le résumé).

Agatha est plus attachante, même si j’avoue avoir eu du mal à la cerner. Elle a l’air d’avoir un bon fond (d’où le fait qu’elle soit arrivée du côté du bien j’imagine), mais en même temps, elle excelle dans certaines mauvaises choses. J’avoue, jusqu’à la fin, je ne savais pas trop sur quel pied danser la concernant. Elle est tout de même ma favorite dans cette série et je me demande comment elle va évoluer par la suite.

Concernant le reste des personnages, j’avoue m’être souvent perdue. Au final, je ne savais plus vraiment qui était dans quelle école mais le duo Sophie/Agatha aide à tenir le cap et, même si elles sont complètement opposées, elles s’équilibrent et se complètent, ce qui fait qu’elles forment une bonne équipe.

En bref, un bon début même si parfois un peu brouillon dans l’écriture. J’ai hâte de voir ce que nous réserve l’auteur pour la suite !

Ma note : 4/5 (Très Bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Le Joyau Tome 1 de Amy Ewing

Le joyau

Une très belle découverte que ce premier Tome. J’y ai rencontré une héroïne que j’ai trouvée très attachante et réaliste, des personnages que j’ai adoré et d’autres que j’ai adoré détester. J’ai trouvé l’intrigue passionnante et je suis déjà impatiente de me plonger dans la suite. En bref, un coup de cœur que je ne peux que conseiller !

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance…
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au cœur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu’ils redoutaient…

Cette trilogie étant dans ma PAL depuis un certain temps déjà, je l’ai sélectionnée dans ma PAL des livres que j’ai vraiment envie de lire en 2019. C’est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis lancée dans ce premier Tome, espérant y trouver un agréable moment de lecture. Et ce fût le cas, j’ai tout simplement adoré cet univers !

Pour commencer cet article, je dirais que je suis ravie d’avoir découvert ce roman sans en avoir relu la 4ème de couverture. Je l’avais fait au moment de me procurer cette trilogie, mais j’ai volontairement choisi de ne pas me rafraichir la mémoire et d’y aller à l’aveugle. En lisant le résumé maintenant, je me rends compte qu’il donne trop d’info, c’est dommage, ça pourrait gâcher la lecture d’autres personnes.

J’ai tout de suite accroché avec Violet, c’est une jeune fille à laquelle je n’ai eu aucun mal à m’identifier. Elle reste réelle et ne se transforme pas en héroïne battante et prête à tout pour tout retourner (c’est pas ça, j’aime les badasse aussi, mais une fois de temps en temps, c’est chouette de rencontrer une jeune fille dont les réactions pourraient être les miennes). J’imagine qu’elle évoluera dans les Tomes suivant, mais il me semble déjà que ça se fera petit à petit et que le changement ne devrait donc pas être « choquant » (à voir par la suite si j’ai raison ou pas).

Alors, comme dit dans le résumé (je ne dévoile rien), Violet est achetée pour devenir la mère porteuse de la Duchesse du Lac, elle devient alors le lot 197. Elle n’a que 16 ans et, depuis ses 12 ans, elle subit la vie qu’on lui impose… elle sait qu’elle devra donner naissance à un enfant qui ne sera pas le sien, elle n’est pas d’accord mais elle s’en accommode… jusqu’au jour où elle rencontre un jeune homme qui lui fait voir les choses autrement (Bon, là encore, je ne dévoile rien, c’est dans le résumé et j’avoue que je trouve que ça ne devrait pas y être)…

J’ai adoré cette relation qu’elle noue avec lui (je tairais son prénom pour vous laisser un minimum de suspense). Tous les deux savent qu’ils ne peuvent pas se fréquenter, de part leur statut social et leur rôle dans le Joyau, mais l’amour fait parfois faire des folies et ils ne peuvent s’empêcher de se voir et de se revoir. C’est en quelque sorte le seul acte de rébellion de Violet. Elle accepte tout, sauf d’être privée de lui. Et c’est beau (même si assez classique, il faut l’avouer).

Concernant les autres personnages, j’ai adoré Raven et Anabelle. J’espère les revoir dans les Tomes suivant. Vu la situation dans laquelle elle se trouve, c’est important que Violet ai des amies auxquelles penser quand ça ne va pas, des personnes pour qui se battre, pour qui sa vaut la peine de subir ce qu’elle subit… Par contre, il est évident que j’ai détesté la Duchesse et plus encore sa nièce (qui a un nom difficile à retenir… je l’ai déjà oublié). La première est égoïste, calculatrice et manipulatrice, je déteste ces traits de caractère. Quant à la seconde, c’est une petite garce qui semble aimer faire du mal pour s’amuser… Bref, des personnages que j’ai aimé haïr et que je souhaite voir s’effondrer par la suite !

Pour ce qui est de l’histoire, j’ai été agréablement surprise. On se trouve bien dans un roman science-fiction/jeunesse, mais j’ai trouvé l’histoire innovante. Pendant tout un temps, j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour de ce genre de lecture et puis finalement, je suis ravie d’être tombée dans cet univers. Il n’y a pas spécialement beaucoup d’action, pas de bataille, mais le suspense est bien présent. Pour ma part, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et les pages se sont tournées toutes seules.

En bref, un beau coup de cœur que je ne peux que conseiller ! Et cette fin… !!! Je suis impatiente de me plonger dans le 2ème Tome !

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

L’erreur de Susi Fox

Erreur

Un roman que j’ai trouvé passionnant, je n’ai pas pu en décrocher. Je me suis tout de suite plongée dans cette histoire, m’identifiant très facilement à Sasha et imaginant quel cauchemars ça devait être de vivre une situation pareille. Pour moi ce fût un coup de cœur et je ne peux que conseiller ce thriller (sauf aux femmes enceintes et à celles se battant pour le devenir… dans une situation pareille, ça m’aurait apporter du stress en plus).

Sasha a toujours voulu un bébé. Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu’au jour où elle se retrouve à l’hôpital pour subir une césarienne d’urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu’elle s’attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu’on lui amène n’est pas le sien. La jeune mère n’a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours. Pour tous, Sasha souffre d’un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l’instinct d’une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences. Si le bébé devant elle n’est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ?

Lorsque j’ai vu passer ce livre sur les réseaux sociaux, j’ai tout de suite flashé ! Le résumé m’a vraiment intriguée et j’ai très vite voulu m’y plonger. Ayant moi-même des enfants et connaissant l’instinct maternel, j’ai eu envie de voir ce qu’allait donner cette histoire. Je n’ai donc pas tardé à le faire intégrer ma Pal et il n’y est pas resté très longtemps !

Je ne vais pas dire que Sasha est un personnage attachant, je n’ai pas réussi à m’y accrocher plus que ça. Malgré tout, je m’y suis très facilement identifiée et je n’ai eu aucun mal à imaginer ce qu’elle pouvait ressentir. Je n’ai bien évidemment pas vécu pareil début lors de mes accouchements (et heureusement) mais je me suis mise à sa place et j’avoue que je me suis sentie mal pour elle.

Je n’ai pas compris comment même son mari pouvait ne pas la croire. Je n’ai pas compris non plus pourquoi personne n’acceptait d’écouter Sasha et pourquoi personne ne faisait rien pour ne serait-ce que vérifier ses dires. La pauvre femme avait vraiment tout le monde contre elle.

Étant maman, je dois avouer que j’ai eu tendance à rester de son côté durant toute ma lecture. Si parfois je me disais « Et si elle était vraiment folle ?! », je n’y croyais pas vraiment. A chaque fois, je me disais que non, que si elle sentait que cet enfant n’était pas le sien, c’est qu’elle avait raison. Du coup, comme je la croyais, je n’ai pu m’attacher à aucun autre personnage. Vu qu’ils avaient tous l’air de vouloir l’interner, ils étaient tous des méchants pour moi dans cet histoire.

Ce que j’aime beaucoup, c’est que selon les points de vue, les vécus, chaque lecteur va vivre cette lecture différemment. Je l’ai constaté lorsque j’en ai discuté avec un collègue masculin sans enfant qui était en train de le lire en même temps que moi. Pour lui, Sasha est folle et elle a imaginé cette histoire…

Ce roman fût pour moi un véritable « Page-turner », dès la première page je m’y suis complètement plongée et je ne pensais qu’à retrouver mon livre lorsque j’étais forcée de le laisser sur le côté (pour le boulot notamment). J’avais vraiment envie de savoir comment ça allait se finir, si Sasha avait finalement raison ou non…

En bref, un thriller comme je les aime mais que je ne conseillerai cependant pas à tous les publics. Personnellement, je déconseille même ce roman aux femmes enceintes ainsi qu’à celles qui se battent pour le devenir. Je pense que moi, ça m’aurait fait flipper de le lire étant enceinte. Surtout d’un premier. On ne sait pas vraiment comment se passe un accouchement avant d’y être et moi, j’aurais eu peur que ça m’arrive…

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

La petite boulangerie Tome 3 – Noël à la petite boulangerie de Jenny Colgan

BoulangerieNoel

Encore un très agréable moment de lecture passé aux côtés de Polly et de ses amis. J’ai tout autant adoré ce Tome que ses prédécesseurs et j’en redemande ! Dommage que ça soit déjà terminé. C’est le genre de lecture feel-good, de lecture doudou. Le genre qui fait rire, pleurer, qui fait du bien, tout simplement. Je ne peux que conseiller cette trilogie aux amateurs du genre qui veulent passer un bon moment !

Polly Waterford ne voit pas le temps passer… Sa petite boulangerie l’occupe du matin au soir, au désespoir d’Huckle, son compagnon, qui rêve de profiter d’une simple grasse matinée avec elle. À l’approche des fêtes de fin d’année, Huckle rêve aussi d’un Noël en amoureux, bien au chaud dans leur grand phare, avec leur petit macareux Neil.
Mais quand Kerensa débarque à Mount Polbearne pour dévoiler à sa meilleure amie un terrible secret sur son passé, Polly voit soudain son avenir s’assombrir. D’autant que la révélation de Kerensa menace la belle histoire qu’elle a construite avec Huckle.
Jusqu’à présent, Polly a toujours réussi à surmonter les épreuves en cuisinant. Pourtant, cette fois-ci, préparer de bons petits pains risque de ne pas suffire à la sortir d’affaire.
Polly est-elle prête à affronter son passé ? Réussira-t-elle à remettre sa vie sur de bons rails pour passer un joyeux Noël auprès de ceux qu’elle aime ?

Un 3ème Tome qu’il me tardait de découvrir ! En fait, j’aurais bien commencé par celui-là mais je suis tellement « maniaque » qu’il me fallait d’abord lire les deux précédents. Et je suis ravie d’avoir pris le temps d’apprendre à connaître Polly et de l’avoir suivie dans ses aventures. Encore une fois, ce fût un plaisir de passer du temps avec ce personnage que j’adore !

Alors bon, j’ai beau adorer Polly, j’avoue que j’ai encore eu envie de la secouer une fois de temps en temps, et ce, pour diverses raisons…

Pour commencer, je trouve qu’elle était trop impliquée émotionnellement dans le terrible secret de Kerensa. Alors, oui, je suis d’accord, c’est sa meilleure amie et elle a besoin de soutien, mais de là à presque mettre sa vie entre parenthèse, c’était un peu exagéré selon moi.

Ensuite, j’ai trouvé qu’elle était un peu dure avec Huckle. Je pense que son problème, c’est qu’elle ne sait pas dire non, du coup, elle se retrouve surchargée de travail et le pauvre doit faire avec… Celà dit, à côté de ça, j’adore son boulot et le fait qu’elle s’y implique à fond. En parlant de Huckle, il n’est pas mal non plus niveau réactions disproportionnées… Il a réussi à m’énerver à un moment de l’histoire.

Ce 3ème Tome nous fait également voir Kerensa autrement. Elle qui est toujours dynamique et marrante se montre déprimée et déprimante… Alors effectivement, son secret pourrait avoir des conséquences importantes, mais en attendant de le savoir, à quoi sert de se torturer ? D’autant qu’elle ne peut plus rien faire pour influencer le résultat.

Je me rends compte que je n’ai écrit que des choses négatives au sujet de ce roman et pourtant je l’ai vraiment adoré. Ces quelques petits agacements que je décris ne m’ont en rien empêché d’apprécier cette histoire et ses personnages. On ne peut pas toujours être d’accord avec les paroles et les actes des autres, ce n’est pas pour autant qu’on les détestes. C’est un peu ce qui s’est passé pour moi ici.

J’ai très vite accroché aux divers personnages de cette série, je les adore tous et, même quand ils font ou disent quelque chose qui ne me plait pas, je continue de les apprécier. C’est d’ailleurs comique car dans le 1er Tome, je n’aimais pas tellement Reuben et puis au fil des pages et des livres, j’ai appris à le connaître mieux et à mieux l’apprécier.

Bref, un 3ème Tome très divertissant qui m’a offert un très agréable moment de lecture. Je ne peux que conseiller cette trilogie aux amateur de lecture légère, drôle et sans prise de tête. Et, vu que j’en redemande encore, je pense me plonger plus ou moins prochainement dans la série « Cupcake café » de la même auteure.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

The generations Tome 3 – Alone de Scott Sigler

The generations Tome 3 - Alone de Scott Sigler

Un troisième tome parfois un peu répétitif mais que j’ai trouvé aussi passionnant que ses prédécesseurs. Il clôture parfaitement cette trilogie et j’ai vécu une chouette aventure avec Em, qui n’est peut-être pas attachante mais que j’admire pour sa capacité à diriger un peuple toujours plus grand. Bref, je recommande cet univers aux amateurs du genre.

« Aujourd’hui, nous ne sommes ni des Sauterels, ni des hommes. Nous sommes le peuple d’Omeyocan et nous nous battrons ensemble jusqu’au bout. »

Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Sauterels, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. À commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre…

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

Et si Aramovski, l’ancien rival d’Em, avait raison ? Et si le Dieu du Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes ! Scott Sigler conclut sa trilogie sans nous laisser aucun répit et nous emmène, entre ciel et terre, à la recherche de la dernière pièce manquante du puzzle.

Etant donné que j’ai trouvé le 2ème Tome plus passionnant que le premier, il était évident que j’avais envie de me plonger plus ou moins rapidement dans la suite. Je me demandais ce que l’auteur nous y réserverai et aussi et surtout si mon intérêt aller augmenter ou diminuer (oui, j’ai toujours cette appréhension avant d’attaquer un dernier Tome de saga).

J’ai été ravie de voir que cet univers continue à me plaire autant. Ce troisième volet ne laisse que peu de répis à nos héros (du coup, au lecteur non plus)… En effet, après être arrivés sur Omeyocan et créés une sorte d’alliance avec les Sauterels, ils sont confrontés à toujours plus d’attaques. A croire que c’est une planète où la paix ne peut pas régner. Même au sein de leur propre peuple, l’entente n’est plus ce qu’elle a été… Et il faut dire que qui est, ça amène pas mal de suspense à l’histoire.

J’ai lu plusieurs avis disant qu’Em n’était pas attachante… Je ne peux pas réellement leur donner tord, mais de mon côté, je dois bien avouer que je l’admire. Elle s’est vue devenir chef dès le début de l’aventure et, franchement, je trouve qu’elle assume bien. Elle pense avant tout à son peuple, à leur sécurité. Personnellement, c’est un rôle que je n’aurais pas pu endosser.

Pour ce qui est des autres personnages, j’ai encore beaucoup apprécié Gaston (je pense que c’est mon chouchou dans cette trilogie) ainsi que Spingate, qui est l’assistante idéale de part ses nombreuses connaissances.

Au niveau de l’histoire, j’ai trouvé un peu répétitif qu’à peine une guerre finie une autre se met en route. Mais ça ne m’a pas empêché de beaucoup apprécier cette lecture ainsi que l’intrigue. Au final, j’avais vraiment envie de savoir comment ça allait se finir et j’ai été ravie que l’auteur réponde à la plupart de mes questions.

En bref, ce fût une chouette aventure que de voyager avec Em et son peuple, je ne peux que recommander cette sympathique trilogie qui m’a fait vivre de bons moments.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Parfaite de Caroline Kepnes

Parfaite

Un thriller qui m’a fait passer un agréable moment de lecture mais sans plus. Je pense que j’en attendais beaucoup de trop, ce qui fait que je finissais déçue à chaque fois qu’il se passait quelque chose, m’attendant toujours à pire… D’où l’importance de ne pas se créer d’attente avant de plonger dans un bouquin !

Je sais tout de toi. Tu es parfaite. Je t’aimerai à la vie, à la mort. Tu es à moi pour toujours. Lorsque Beck pousse la porte de sa librairie, Joe est immédiatement sous le charme. Ravissante, effrontée, sexy, elle est tout simplement tout ce qu’il cherche chez une femme. Et quand Joe aime, il est prêt à tout pour parvenir à ses fins… Quelques semaines plus tard, la vie de Beck n’a plus de secrets pour Joe. Il a trouvé son nom, son adresse, s’est procuré accès à ses emails, il la suit virtuellement sur les réseaux sociaux et physiquement dans les rues de New York. Avec un peu d’organisation, une  » vraie  » rencontre est vite provoquée, et comment résister à un garçon qui devance vos moindres désirs, semble deviner vos pensées les plus intimes ? Et lorsque des personnes de l’entourage de Beck sont victimes d’accidents macabres, c’est tout naturellement dans les bras de Joe que se réfugie la jeune femme. Mais si Beck ignore l’ampleur de l’obsession de son nouveau petit ami, Joe ne connaît pas non plus toutes les facettes de sa bien-aimée… « 

Un roman qui m’a été conseillé par un collègue dont l’auteure fait partie de ses favorites. Étant donné que j’aime les partages en lecture, je me suis tout de suite renseignée et j’ai adhéré au résumé. Il faut dire aussi qu’il intrigue et qu’il donne très envie d’en apprendre plus sur ces deux personnages !

Dès les premières pages, j’ai eu du mal avec Joe, je l’ai directement catalogué de pervers… Heureusement, je m’y suis habituée plus vite que ce que j’aurais cru et ça m’a moins dérangée par la suite. Je ne vais pas dire que je m’y suis réellement attachée, disons simplement que son comportement m’a moins dérangée par la suite. Quant à Beck, j’ai eu encore plus difficile à m’y faire. Pour moi, c’est une exhibitionniste (plutôt allumeuse avec ça) et ce n’est pas vraiment le genre de personne avec laquelle je pourrais m’entendre.

Ayant lu le résumé, je me suis rapidement mise à espérer des choses… et l’auteur est plutôt douée pour nous tenir en haleine, nous donner envie d’en découvrir plus. A côté de ça, mon collègue m’avait fait mettre la barre un peu haute, ce qui fait que j’étais toujours en attente de quelque chose qui n’arrivait jamais.

Alors c’est pas ça, il se passe des choses intéressantes dans cette histoire. C’est juste que je m’attendais franchement à pire. Du coup, je l’attendais toujours ce pire. Et quand enfin il se passait quelque chose, ce n’était pas assez pour moi… Et du coup, je finissais toujours par être déçue.

Mon collègue a adoré ce thriller et je pense que j’aurais pu mieux l’apprécier si je ne m’en été pas fait d’aussi grandes attentes. J’ai, pour ma part, passé un moment de lecture agréable mais sans plus. J’ai toutefois beaucoup apprécié les échanges que j’ai pu avoir concernant cette histoire.

Ma note : 3,5/5 (Bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

La petite boulangerie Tome 2 – Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan

boulangerie

Un deuxième Tome toujours aussi « Feel good » que le précédent, même si les lamentations de Polly m’ont donné envie de la secouer. J’aime toujours autant cet univers et ces personnages. Et puis cette atmosphère et tous ces pains… J’adore, tout simplement et je ne peux que conseiller cette petite saga à tout type de lecteurs !

Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne. Sa petite boulangerie connaît un franc succès : les habitants du village continuent de s’y presser et un journal régional souhaite même la sélectionner dans son prochain guide ! Polly est aussi comblée par son histoire d’amour avec Huckle, le séduisant Américain qui a su conquérir son cœur. Les deux amoureux se sont installés ensemble dans le grand phare qui domine l’océan. Malheureusement, lorsque le nouveau propriétaire de la boulangerie de Polly débarque sur l’île avec une lueur malicieuse au fond des yeux, celle-ci réalise soudain que son bonheur est bien fragile. Et le départ précipité de Huckle pour les États-Unis ne l’aide guère à envisager l’avenir avec sérénité. Face à cette nouvelle tempête qui se prépare, Polly va devoir se battre pour ne pas laisser sa vie prendre l’eau. Réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ?

J’ai tellement apprécié le temps passé avec Polly dans le 1er Tome que je n’ai pas pu attendre trop longtemps avant de la retrouver dans ce 2ème Tome. Polly est un peu comme une amie qu’on aime voir régulièrement. La suivre dans ses aventures, c’est m’assurer de passer un agréable moment. C’est le genre de lecture « Feel good » dont je n’aime pas me passer trop longtemps !

Cette fois-ci, Polly est bien installée sur son île, elle s’est bien intégrée à la population et fait maintenant partie intégrante du village. Elle continue à vivre tranquillement en faisant ce qu’elle aime par dessus tout : Faire du pain ! Pour le plus grand bonheur de tous car elle fait ça merveilleusement bien.

Malheureusement, un jour débarque Malcolm, le nouveau propriétaire de la boulangerie dans laquelle elle travaille. Jusqu’ici, elle était tranquille et elle faisait ce qu’elle voulait mais les choses vont changer avec ce nouveau personnage qu’on apprend très vite à détester. Du jour au lendemain, les choses vont de mal en pis pour elle et la jeune femme positive et toujours de bonne humeur qu’on connaît se met à broyer du noir, persuadée qu’elle ne pourra pas se relever des épreuves qu’elle subit.

J’avoue que même si j’adore Polly comme si c’était mon amie, j’ai parfois eu l’envie folle de la secouer pour qu’elle agisse au lieu de se lamenter. Heureusement pour elle, elle est moins seule qu’elle ne pourrait le croire car elle peut compter sur sa meilleure amie Kerensa et son mari, l’exentrique Reuben pour l’aider à remonter la pente. Malgré son côté « M’as-tu vu », Reuben se révèle être un gros nounours toujours prêt à aider ses proches et j’adore ce côté de sa personnalité (pour le reste, il a tendance à être agaçant, il faut le dire, mais on l’adore quand-même).

Alors donc, si j’ai un peu moins apprécié ce roman que son prédécesseur, c’est pour le côté lamentations. Si non, j’aime toujours autant cette atmosphère et la vie sur cette petite île tranquille. Franchement, c’est un lieu où j’aimerai beaucoup vivre !

Toujours une petite mention spéciale pour Neil, qui est un personnage que j’adore ! Et puis aussi pour Nan le Van aussi car j’ai beaucoup aimé cette acquisition et ce surnom !

Je me demande ce que l’auteure nous réserve pour la suite et j’ai déjà hâte de m’y plonger ! J’ai un peu l’impression d’être arrivée après la guerre concernant cette petite saga, mais je vais me faire un plaisir de rattraper mon retard !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)