Le pays des contes Tome 5 – L’Odyssée imaginaire de Chris Colfer

paysconte5

Un 5ème Tome qui a failli me décevoir mais qui finalement s’est révélé être une très bonne surprise. J’ai comme toujours adoré cet univers mis en place par l’auteur ainsi que la quête de nos deux héros pour rassembler une armée capable de faire face à celle de l’Homme masqué. C’est qu’Alex et Conner ont de la suite dans les idées ! J’ai hâte de savoir comment tout ça va finir !

L’Homme masqué a réussi : le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, les jumeaux Alex et Conner n’ont plus qu’une seule arme, peut-être la plus puissante : leur imagination. Tous deux se lancent alors à travers les histoires inventées par Conner en quête d’une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies, pour arrêter l’Homme masqué. Et même si l’adolescent est leur auteur, rien ne dit que ses personnages ne se rebifferont pas contre lui ! Mais un complot plus terrible encore se trame dans l’ombre.
Un complot qui pourrait bien noircir la magie de tous les mondes à jamais…

Étrangement, au plus j’avance dans cette saga et au plus j’ai facile à sortir ces jolies petites briquettes de ma PAL. Je n’ai pas hésité une seconde avant d’emmener ce 5ème Tome avec moi lors de mes voyages en train, alors que j’ai grimacé pour les précédents (que j’avais pourtant adoré, notons-le). Je pense que maintenant, je suis bien à fond dans l’histoire et j’ai de plus en plus hâte de savoir comment tout cela va finir pour nos héros !

Les aventures d’Alex et Conner sont passionnantes depuis le début, mais là, le niveau monte (ainsi que le suspense, on sent qu’on arrive à la fin de la série) !

Donc, comme dit dans le résumé, l’Homme masqué est parvenu à attaquer le Pays des contes (comme quoi, parfois le méchant arrive à ses fins et ça ajoute des épreuves supplémentaires à nos héros (et du suspense pour nous, héhé)). Alex et Conner doivent donc riposter pour sauver leurs amis. Et c’est là que Conner a l’idée du siècle : Voyager dans ses histoires à lui pour recruter une armée capable de faire face à celle de l’Homme masqué !

Alors, ce que j’aime plus que tout dans cette série, c’est le fait qu’on rencontre des personnages de contes déjà connus, ça donne l’impression de les connaître différemment et c’est très sympa comme idée. Je dois donc avouer que, quand j’ai su que, cette fois-ci, on allait plonger dans les histoires inventées par Conner, j’ai été un peu déçue. Je me suis dit « Mince, on va tomber dans des univers inconnus et les personnages qu’on va rencontrer me seront étrangers. »

Et finalement… J’ai adoré !!! J’ai trouvé ça génial que Conner rencontre ses propres personnages, qu’il se retrouve dans des décors qu’il a lui-même imaginés et qu’il sache exactement ce qui va se passer et quand. Et puis il faut bien avouer que notre héro sait se montrer créatif lorsqu’il écrit ! Qui aurai pu penser qu’il créerait de tels mondes ?! Certainement pas Alex, et encore moins Charlotte, leur maman. C’était génial leurs réactions à toutes les deux faces aux différents protagonistes sortis tout droit de la tête de Conner.

Et puis les nouveaux personnages sont excellents, il n’y a pas à dire. Je suis maintenant plus que curieuse de savoir comment cette armée va se débrouiller face à celle de l’Homme de Masqué. D’autant que d’autres difficultés dont je ne donnerai pas de détails sont venus s’ajouter et ça pourrait bien changer la donne !

Bref, vivement la bataille finale… Euh… en fait, non, je ne sais pas s’il y aura une bataille finale… Mais franchement, vous en doutez, vous ?! J’ai déjà trop hâte de savoir comment tout ça va finir !!!

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Arena 13 Tome 1 de Joseph Delaney

arena 13

Un premier Tome que j’ai beaucoup apprécié même si certaines choses me dépassent encore. Un personnage principal auquel je me suis vite attaché et une histoire intrigante qui ne manque pas de révélations passionnantes. Des combats mais pas de trash, bref, un bon mélange pour me tenir en haleine et me donner envie de plus !

Les temps sont funestes pour l’humanité, qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard. Au-delà, personne ne sait ce qu’est devenu le monde. Dans les arènes de Gindeen, la seule ville du pays, des combats se succèdent toute la journée. Dans l’Arène 13, on mise sur celui qui, le premier, fera couler le sang, on parie sur celui qui trouvera la mort… Un jour, un jeune garçon, Leif, arrive à Gindeen… Son ambition?: combattre dans l’Arène 13 et défier Hob qui terrorise les habitants et vole leurs âmes. Il veut prendre sa revanche sur l’infâme créature qui a détruit sa famille, devrait-il y laisser la vie.

J’avais acheté ce premier Tome à l’époque où j’étais en plein visionnage de la série « Spartacus ». J’étais fan de cette dernière et la couverture de ce roman m’en a vraiment mis plein les yeux. J’avoue, j’ai à peine lu le résumé avant de sortir de la librairie avec cette nouvelle lecture en main. Après je dois bien dire que je n’ai pas eu envie de le commencer tout de suite, sachant qu’il s’agissait du premier Tome d’une trilogie. Je n’avais pas envie d’être à fond dedans et de devoir attendre après la/les suite(s).

Bref, le temps a passé et je l’avais un peu oublié dans ma bibliothèque jusqu’à ce que je retourne me balader en librairie et que je tombe sur les deux Tomes suivants (que je me suis empressée d’acheter). Et voilà, je pouvais enfin sortir le premier de ma PAL !

Et je dois bien dire que ça valait la peine d’attendre, j’ai adoré et je ne compte évidemment pas laisser passer trop de temps avant de poursuivre l’aventure avec Leif.

Leif est un jeune homme auquel j’ai tout de suite accroché, je ne me l’explique pas, sans doute un bon feeling tout simplement. Je dois bien admettre qu’au départ, je ne comprenais pas trop ses motivations et puis, au plus on apprend à connaître le garçon et au plus on saisi ce qui l’anime. Ça lui tiens tellement à cœur que, du coup, il se bat vraiment pour obtenir ce qu’il veut. C’est un trait de caractère que j’apprécie. Il peut aussi parfois être assez impulsif mais ça prouve qu’il est humain et qui suis-je pour lui lancer la première pierre ?!

Concernant les autres personnages, j’ai beaucoup apprécié Deinon, Kwin et Kern. Deinon est un jeune garçon de l’âge de Leif, ils partagent la même chambre durant leur apprentissage et ils finissent par lier amitié. C’est chouette de voir que notre héro n’est pas seul et qu’il ait pu se faire un ami qui, même s’il suit la même formation n’a pas les mêmes ambitions. Kwin est la fille du « maître » de Leif et forcément, ils vont aussi sympathiser. Kern quant à lui est chargé de former Leif et à lui apprendre à pouvoir se battre dans l’Arena13. Il m’a tout de suite plu sans que je sache pourquoi.

Pour ce qui est de l’histoire et de l’intrigue, je n’avais encore rien lu de tel même si ça ne semble pas si inhabituel que ça. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avant d’en entamer la lecture et j’ai beaucoup apprécié cet univers. Cette peur et cette angoisse provoquées par Hob, le fait qu’il semble être tout puissant et que seul son nom puisse entraîner la chaire de poule. Ça apporte un côté un peu oppressant malgré le fait que les personnes vivent libres dans leur village et qu’ils ne soient pas cloitrés. Mais quand-même, on sent que quelque chose plane au dessus d’eux, une menace qui peut tomber n’importe quand sur n’importe qui.

Au niveau des combats, j’avoue avoir parfois eu un peu de mal avec le vocabulaire. Encore maintenant, je reste mitigée quant à savoir ce que veux réellement dire « wurde ». Je n’ai toujours pas compris non plus l’utilité des lacres… Quand on voit « Spartacus » par exemple (ou qu’on fait des recherches sur les combats de l’époque), les gens se battaient directement les uns contre les autres. Ici, ça n’est pas tout à fait le cas. Chaque personne entre dans l’arène avec un ou trois lacres (selon son argent ou son statut j’imagine), et il se bat derrière celui-ci ou ceux-ci. Bref, j’ai eu du mal avec ça mais finalement, ça apporte quelque chose aux combats, soit une aide, soit un obstacle supplémentaire. Ça ajoute du piment quoi !

Alors, il n’y a pas de l’action non stop, mais la situation fait que j’ai toujours eu envie d’en savoir plus. Les pages se sont tournées toutes seules et j’ai beaucoup apprécié ce premier Tome. Ce qui s’y passe promet déjà des choses intéressantes pour la suite et j’ai hâte de continuer l’aventure avec Leif !

Bref, un premier Tome que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Ragdoll de Daniel Cole

Ragdoll

Un thriller comme je les aime : de l’action, du suspense, des personnages un peu complexes. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et je ne peux que recommander cette lecture.

Un corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

J’avais lu beaucoup de bien de ce thriller sur la blogosphère et, en lisant le résumé, je n’ai pas pu résister à ajouter ce roman dans ma PAL. Je lis moins de thriller qu’avant et je suis devenue plus sélective dans ce genre, mais je dois bien avouer que celui-ci me tentait fort bien. Et je n’ai pas regretté de m’être laissée tenter.

J’ai assez vite accroché à l’inspecteur Fawkes malgré l’envie récurrente de le secouer et limite de lui mettre quelques baffes. De loin, il m’a tout de même un peu fait penser à Shark, l’un des personnages principal de la série de Franck Thilliez. Baxter quant à elle est tour à tour attachante et agaçante, j’ai parfois eu du mal avec elle je dois dire. J’ai beaucoup apprécié son stagiaire (ou assistant, je ne sais plus, ça fait 10 jours que j’ai fermé ce bouquin et écrire à son sujet devient déjà difficile), il est plutôt perspicace et ne se laisse pas rabaisser au statut de « nouveau qui ne sait rien et qui doit apprendre en faisant les basses besognes ».

J’ai lu plusieurs avis faisant un peu le parallèle avec le film « Seven ». Alors oui, j’ai vu ce film…. il y a minimum 10 ans ! Et donc, j’ai plusieurs fois fait le tour de mon bocal depuis et mon cerveau de poisson rouge n’en n’a hélas pas retenu grand chose, si ce n’est qu’il y avait beaucoup de suspense et que j’avais bien aimé. Je suis donc bien incapable de comparer les deux histoires et je ne suis pas ici pour donner mon avis sur « Seven ».

L’intrigue de « Ragdoll » est plutôt bonne, les pages tournent toutes seules et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! J’ai beaucoup apprécié le suspense et l’action. Le fait qu’on sache qui est censé mourir et quand, mais qu’on ne sache pas comment va s’y prendre le tueur, ni s’il va réussir à passer à l’action. Bref, une chouette course contre la montre comme je les aime.

Contrairement à plusieurs lecteurs dont j’ai lu les avis sur internet, je n’ai pas été dérangée par la dernière partie du livre. Bon, c’est clair que je ne m’attendais pas à ça et que ça aurait pu être un peu plus recherché, mais ça m’a convenu.

En bref, une bonne lecture, j’ai passé un agréable moment avec ce thriller et je ne peux que le recommander aux amateurs du genre.

Ma note : 4/5 (Très bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Calendar girl Tome 12 – Décembre d’Audrey Carlan

Décembre

Un dernier Tome insipide, comme ses prédécesseurs. Tout est bien qui fini bien, il ne se passe rien de toute façon. Dès qu’un obstacle arrive, aucun suspense, on sait que, quoi qu’il se passe, tout se terminera de la plus parfaite des manières. Ravie d’en avoir enfin fini avec ce dégueulis de bons sentiments et cette platitude digne d’un des plus soporifique épisode des Bisounours. Une très grosse déception que cette saga qui était pourtant prometteuse. Dommage !

 

Je ne savais pas à quoi m’attendre quand les producteurs de Dr. Hoffman décidèrent de m’expédier vers les belles montagnes d’Aspen, dans le Colorado. La ville d’Aspen est connue pour être un paradis hivernal pour les américains ultra-riches, mais je ne connaissais que le désert. Mon point fort, c’était un surfer-réalisateur dont la famille possédait un chalet sur ces collines enneigées. Avec lui à mes côtés, je profiterais de l’expérience.

Le boulot m’avait été confié dans des circonstances inhabituelles. Un homme des montagnes anonyme avait payé une sacrée somme pour persuader les producteurs de mon show de m’envoyer faire un reportage sur les artisans locaux. Avec ma parka et mes bottes Ugg, je laissai le soleil de la Californie dans mon rétroviseur et partis au pays de la neige.

Avec ma nouvelle famille, j’étais prête à célébrer le meilleur mois que l’année avait à offrir… jusqu’à ce qu’une femme qui avait complètement changé ma vie toutes ces années plus tôt apparaisse comme une ombre dans l’air glacé, brisant mon âme une nouvelle fois.

Enfin la fin de cette saga !!! Je n’avais pas spécialement hâte de m’y plonger, j’étais plutôt impatiente d’en finir avec cette histoire insipide. Je suis maintenant ravie que ça soit fait et je n’en redemande pas ! Je pense même maintenant éviter de me procurer d’autres lectures de cette auteure…

Décembre ne déroge toujours pas à la règle, tout se passe encore une fois trop bien. Certes, il se passe un petit truc mais on ne peut pas dire que ça soit passionnant ! D’autant qu’on sait d’expérience que tout va bien se finir de toute façon. Aucun suspense, on sait que quoi qu’il se passe, ça va parfaitement se terminer. Je vous rappelle qu’on est dans le monde des Bisounours !

Bref, pas grand chose à dire sur ce Tome en particulier, mon avis est le même que pour le précédent. Et j’avoue en être fatiguée d’écrire au sujet de cette série ! Je ne sais plus quoi en dire puisque j’en ai assez de cet univers.

Concernant la totalité de la saga en elle-même, j’avoue avoir été fortement déçue de la tournure des choses. Au départ, j’étais enthousiaste et méfiante, j’avais peur que d’un mois à l’autre, le même schéma se reproduise. Le premier Tome était innovateur et m’a pas mal plu. Ensuite, je suis allée de désillusion en désillusion. J’ai découvert en Mia un personnage inintéressant, voir même parfois insupportable.

Attention Spoil si vous n’avez pas lu la saga :
Au départ, Mia bave dès qu’elle croise un mec. Une vraie chatte en chaleur, elle écarte les jambes pour un oui pour un non et ça en devient franchement énervant. Par la suite, elle se calme à ce niveau là mais on tombe dans la niaiserie et les bons sentiments. Chaque mois, elle se fait un nouveau meilleur ami (qu’elle aide pour une chose ou un autre) avec qui elle garde contact dans les Tomes suivants. Et alors niveau Bisounours, c’est encore pire quand elle retrouve Wes ! Déjà, on s’attend presque depuis le début à les voir réunis et puis une fois que c’est fait, ça n’est même pas intéressant à lire… Il ne se passe rien dans leur couple, tout est parfait ! Ils sont beaux, ils s’entendent bien, ils baisent tout le temps… Bref, rien de passionnant. Bienvenue chez Barbie et Ken ! Quand au « traumatisme » de Wes, on va passer sur le côté complètement irréel de la chose. Ha oui et puis, comme on s’y attendait aussi : Le père se remet de son coma et il va bien ! Et puis aussi, attention au gros scoop : La génitrice est de retour et veut se faire pardonner d’avoir abandonné ses enfants… Whaou ! Et devinez quoi ?! Et oui : « Tout est bien qui fini bien, il ne se passe rien et ils vécurent heureux pour le reste de leurs vies. »

Bref, une très grosse déception que cette saga qui était pourtant prometteuse et dont le concept d’un client par mois me plaisait bien à la base… Passez votre chemin, il y a franchement mieux à lire dans ce genre !

Ma note : 2/5 (Pas terrible)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

La fille de braises et de ronces Tome 3 – Le Royaumes des larmes de Rae Carson

couv30850895

Un 3ème Tome à la hauteur de ces prédécesseurs, j’ai adoré ! Les personnages deviennent de plus en plus passionnants, ils évoluent tous et c’est un régal de les suivre ! L’intrigue est toujours aussi poignante, il y a de l’action et du suspense à souhait, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Une trilogie que je ne peux que recommander, une lecture captivante !

Le royaume de la reine Lucero-Elisa est au bord de la guerre civile et ses propres soldats ont ordre de tirer à vue sur elle. En plus, ses ennemis ont enlevé Hector, l’homme qu’elle aime. Elle doit sauver Hector afin de reconquérir son trône. Les terribles secrets qu’elle découvrira durant cet ultime périple au cœur des terres ennemies pourraient bien changer le cours de l’histoire…

Ayant adoré les deux premiers Tomes, je n’ai pas pu attendre très longtemps avant de me plonger à nouveau dans l’univers plutôt addictif mis en place par l’auteur.

Elisa est un personnage que j’apprécie depuis le début, plus encore depuis son évolution. La jeune fille un peu effacée du premier Tome s’est peu à peu transformée en une femme de pouvoir sachant ce qu’elle veut et sachant diriger son équipe pour l’obtenir. Je reste bluffée par cette progression et par la détermination dont elle ne cesse de faire preuve.

Comme indiqué dans le résumé, Hector a été enlevé. Il est donc primordial pour elle de le récupérer, ainsi que son trône qui lui a également été volé.

Ce 3ème Tome est divisé en différentes parties (quatre si j’ai bonne mémoire, ça fait quelques temps que je l’ai terminé à l’heure où j’écris ces lignes), la recherche d’Hector en est une mais ça n’est pas la seule, ce qui veut dire que ça n’est pas la seule quête dans cette intrigue (et je ne vous dirai pas si elle l’a sauvé ou non, je ne voudrais pas vous gâcher cette merveilleuse lecture). Qui dit plusieurs quêtes dit suspense et action à profusion ! On ne s’ennuie pas une seule seconde et j’adore ça !

Au niveau des personnages, il est évident que j’adore Elisa mais il n’y a pas qu’elle qu’il est intéressant de mentionner. J’ai tout d’abord beaucoup apprécié Hector, il est loyal à souhait et j’aime ce trait de caractère. Storm est également assez étonnant dans son genre. J’ai beaucoup apprécié le voir suivre Elisa, leurs échanges sont tout à fait passionnants, ils forment un chouette duo. Je me suis de même très vite accrochée à Mara, elle est d’une gentillesse et d’une fidélité sans faille. Dans ce dernier Tome, on rencontre également une adorable fillette pour laquelle j’ai très vite eu un coup de cœur. Bref, beaucoup de personnalités diverses mais très peu à détester. On n’apprend pas spécialement à connaître les ennemis d’Elisa et finalement, ça ne m’a pas manqué.

Ce 3ème Tome termine parfaitement cette trilogie. Quand je pense qu’en lisant le résumé du 1er, je n’étais pas plus intéressée que ça. J’avoue, je me suis plongée dans cette saga pour « suivre le mouvement », parce que j’en avais lu beaucoup d’avis positifs. Je ne pensais pas que j’allais accrocher à ce point ! Et là, je dois dire que je suis ravie d’avoir écouté la blogo, ce fût une très bonne lecture !

Je ne peux que conseiller cet univers que j’ai beaucoup apprécié !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Le pays des contes Tome 4 – Au delà des royaumes de Chris Colfer

couv17903251

Un 4ème Tome riche en action et suspense, on ne s’ennuie pas. Et quel plaisir de rencontrer de nouveaux personnages de la littérature !!! Ce voyage de livre en livre est tout à fait passionnant et j’ai pris beaucoup de plaisir à le faire en compagnie d’Alex, Connor et leurs amis. Je ne peux que recommander cette lecture que j’ai tout simplement adorée !

Alex et Conner n’ont pas une famille ordinaire : leur grand-mère n’est autre que la Marraine la Bonne Fée. Grâce au grimoire qu’elle leur a offert, ils ont découvert le Pays des contes, un monde magique où les histoires de notre enfance cachent une réalité… bien plus explosive qu’on ne l’aurait cru !
Depuis la disparition de la Bonne Fée, Alex a repris son rôle à la tête du Conseil. Mais sa seule obsession est de retrouver l’Homme masqué qui sème le chaos dans le Pays des contes. Aidée de son jumeau Conner ainsi que de Boucle d’or, Jack, Rouge et la Mère l’Oie, elle se lance dans une véritable traque pour retrouver son ennemi. Mais ses pouvoirs lui échappent de plus en plus et le plan de l’Homme masqué est tout bonnement machiavélique. Il possède en effet une potion capable de changer le moindre livre en un portail vers son univers… et il compte y recruter les pires méchants de la littérature pour s’emparer du Pays des contes.
Une course contre la montre s’engage alors au travers du pays d’Oz, du Pays imaginaire, du Pays des merveilles et au-delà encore. Alex et Conner pourront-ils rattraper l’Homme masqué avant qu’il ne soit trop tard ? Et comment surmonteront-ils la révélation de sa véritable identité ?

J’avoue que j’ai toujours un peu de mal à me décider à sortir un Tome du « Pays des contes » de ma PAL. Ce n’est pas que je n’ai pas envie de les lire, au contraire, j’adore cet univers. Le truc, c’est que j’ai l’habitude de lire sur liseuse, et du coup, sortir un livre papier, de plus assez imposant (J’ai pris cette saga version broché car j’en adore les illustrations et les couvertures) et devoir le balader dans mon sac à dos pour aller au boulot… ça ne me motive pas ! Bref, j’ai tout de même pris mon courage à deux mains, j’ai trouvé un endroit dans mon sac qui permet de transporter le livre sans l’abimer et je me suis enfin plongée dans ce 4ème Tome !

Et franchement, j’ai adoré ! J’ai eu l’impression de sortir un peu du schéma habituel de cette histoire, sans pour autant trop m’en éloigner. Juste ce qu’il faut pour ne pas me lasser et pour réveiller mon intérêt. Cette fois-ci, nos héros ne sont plus à la recherches d’objets pour une quête. Ils sont tout simplement à la recherche de l’Homme masqué pour l’empêcher de nuire. Le classique « bien contre le mal ».

Comme dit dans le résumé, l’Homme masqué possède une potion capable de le faire voyager dans n’importe quel livre pour en ressortir avec ce qu’il veut (objets ou personnes). Facile donc pour lui d’aller rechercher les plus grands méchants de la littératures afin de former son armée. Nos jumeaux favoris partent donc à sa recherche avec leurs amis et c’est un plaisir de les suivre de livre en livre.

Avec le Pays des Contes, j’ai déjà pris plaisir à rencontrer différemment des personnages de contes de fée que je connaissait déjà et j’adore cette idée de nous les faire voir sous un autre jour. Et maintenant, avec ce voyage de livre en livre, c’est le bonheur car ces rencontres sortent des contes de fées et se généralisent à la littérature entière. C’est ainsi que j’ai eu l’agréable surprise de rencontrer l’Homme de fer, Arthur, Peter Pan, et d’autres personnages tout aussi passionnants.

Ce qui est génial, c’est qu’on ne sait jamais sur qui on va tomber ! A chaque fois qu’Alex et Connor s’apprêtent à entrer dans un livre, on se demande où ils vont atterrir et qui ils vont rencontrer. Ça crée du suspense, de l’envie d’en savoir plus. Cette lecture ne manque pas d’action, on ne s’ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, j’adore !

Et en dehors de l’histoire et de l’intrigue passionnantes, ce que j’aime par dessus tout avec cette saga, ce sont ses couvertures absolument sublimes que j’ai pris l’habitude d’observer/scruter dans ses moindres détails à chaque rencontre de nouveaux personnages (Et oui, c’est pour ça que je ne peux pas me contenter de la version numérique). Effectivement, le lien entre l’image et l’histoire est très présent et magnifiquement illustré. C’est un pure plaisir pour les yeux !

En bref, un excellent 4ème Tome qui annonce encore de l’action pour les suites que j’ai hâte de découvrir ! J’espère que ma flemme de transporter ces livres ne me fera pas attendre trop longtemps avant de me plonger dans le 5ème Tome !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Maintenant qu’il est trop tard de Jessica Warman

maintenant

Une lecture moins poignante que ce à quoi je m’attendais (niveau émotions et sentiments du moins), mais j’en ai tout de même été assez perturbée. Si j’ai parfois trouvé l’intrigue un peu plate, j’ai été ravie par la fin qui m’a offert une belle dose de frissons. Un roman que j’ai apprécié et que je ne peux que recommander !

Les adultes font la fête à l’étage, le soir du nouvel an. Samantha veille avec Remy, son meilleur ami, sur sa petite sœur, Tabitha. Elle dort paisiblement à leurs côtés. Soudain le père Noël entre dans la pièce, attrape Tabitha et l’emporte sous leur regard impuissant. À 17 ans, Sam revient avec sa famille sur les lieux du drame. La jeune fille retrouve Remy. Ensemble, ils réalisent qu’ils ont peut-être envoyé la mauvaise personne en prison…

Ça fait un petit moment que j’ai ce roman dans ma PAL, je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais été inspirée pour le commencer, jusqu’à maintenant. Il est vrai que j’en avais déjà lu du bien sur la blogosphère mais il m’a fallu attendre le bon moment avant de le sortir de ma bibliothèque. Je dois dire aussi que j’ai toujours un peu peur de lire des histoires concernant des kidnapping, tortures ou autres meurtres sur les enfants. Et avec celui-ci, je ne savais pas à quoi m’attendre alors j’appréhendais un peu.

Et je peux dire que cette lecture m’a un peu chamboulée… pas que ça soit difficile à lire, pas du tout. C’est juste qu’en fait, Tabitha (la petite dont on parle dans le résumé et qui est enlevée par le père Noël) ressemble assez à ma fille qui a quasi le même âge (niveau description, elles seraient presque jumelles). Du coup… Ouais, ça m’a perturbée !

En dehors de ça, je suis assez contente de cette lecture parce qu’une fois que la petite est enlevée, on ne la suit pas. Du coup, on ne sait pas ce que lui fait ou non la personne qui l’a kidnappée (je pense que si j’avais dû lire des descriptions de mauvais traitements ou pire, je n’aurai pas supporté et j’aurais fermé définitivement ce bouquin). L’auteur nous raconte le rapt et puis on reste avec la famille, jonglant entre l’année de la disparition de la petite et 10 ans plus tard. On se retrouve principalement dans l’esprit de Sam, la sœur qui été présente ce fameux soir de nouvel an.

Bizarrement, je n’ai pas vraiment accroché avec les différents personnages… Et je n’ai pas non plus réussi à ressentir leurs émotions et leurs sentiments. Pour autant, ça ne m’a pas empêché d’avancer et de continuer à lire… Et pourtant, je n’ai pas trouvé qu’il y avait beaucoup d’action ou de suspense. J’ai même eu une impression de platitude au niveau de l’intrigue. Rien dans mes tripes qui ne me donne plus envie que ça de tourner les pages… Et pourtant, elles tournaient toutes seules. Étrange, hein ?! Je ne me l’explique pas. A me lire, on pourrait croire que je me suis ennuyée mais ça n’est pas du tout le cas !

Oh et un mot sur cette fin ! Je lisais et j’en avais des frissons partout ! J’ai vraiment adoré, et rien que pour ça, je ne peux que conseiller vivement ce livre !

Ma note : 4/5 (Très bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Et tu vis encore de Corinne Martel

Tu vis encore

Un assez bon roman qui se lit plutôt vite (en même temps, il n’est pas très long non plus). J’ai bien apprécié, l’écriture est fluide et l’intrigue est très intéressante. Bref, à découvrir !

Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le « Plan A ».

Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le « Plan B ». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental.

Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le « plan C ».

L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors… L’heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables. Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..?

Meurtres, secrets de famille, suspense… L’énigmatique thriller de Corinne Martel est un bijou de ruses et double sens qui ne laissera aucun lecteur indemne.

J’avoue que je l’ai sorti de ma PAL un peu par hasard. Je suis tombée dessus, j’en ai à peine lu le résumé et je me suis décidée. La petite phrase sur la couverture (« A leur place, qu’auriez-vous fait…?) étant très attrayante, elle a suffi à me donner envie.

Alors, pour commencer, on apprend à connaître chacun des personnages dont question dans le résumé, ainsi que quelques autres. J’avoue qu’à certain moment, j’ai eu un peu de mal, ne sachant plus qui est qui par rapport à qui. Et puis, je m’y suis assez rapidement retrouvée (et heureusement vu la petite taille de ce roman).

Je dois dire que je ne sais pas trop quoi écrire au sujet de ce roman (de son intrigue). J’ai un peu l’impression que quoi que je note, je risque de spoiler. Je ne peux mentionner les différents plans sans risquer de vous en dévoiler de trop. Impossible également de parler des différents personnages sans risquer de vous en apprendre de trop…

Bref, j’ai la sensation de devoir me bâillonner, j’ai envie de parler mais, en même temps, je préfère éviter…

Sachez simplement que j’ai beaucoup apprécié ce petit roman « policier » (Ah bon, c’est un policier ? Je ne me souviens pas d’avoir croisé un seul flic dans cette histoire… Enfin bon…). Et pour celles et ceux qui l’auraient déjà lu et qui se poseraient la question : J’aurais fait la même chose je pense… Du moins c’est la réponse qui m’est venue en tête directement.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore découvert cette histoire, je vous la conseille. C’est une lecture plutôt sympa, bien écrite et qui se lit très vite.

Alors, et vous, vous auriez fait quoi ?

Ma note :  4/5 (Très bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

Calendar girl Tome 11 – Novembre de Audrey Carlan

Calendar

Un mois vide, il ne s’y passe rien, à part un évènement qu’on sentait venir depuis le début (aucun suspense donc)… on plonge encore plus profond dans les gentillesse et les niaiserie (si c’était possible) et je me suis encore plus ennuyée qu’avec les Tomes précédents. Bref, vivement la fin !

Le mois de Thanksgiving ne va pas réserver que de bonnes choses à Mia.

Wes a survécu à l’enfer et ils se sont retrouvés, plus amoureux que jamais.

Son nouveau travail à Century Production l’envoie à New York pour interviewer des stars, ce qui n’est pas compliqué puisqu’elle s’est fait, ces derniers mois, un nombre incroyable d’amis célèbres. Elle contacte Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le chanteur de hip-hop.

Et enfin, elle passe un dîner de Thanksgiving en famille, avec tout ceux qu’elle aime, même s’il y a toujours une place vide autour de la table… celle de son père.

Alors là… Je suis désolée mais mon article ne sera pas très long. Je suis ravie d’avoir lu ce 11ème Tome, il me rapproche de la fin de la saga et j’avoue avoir franchement hâte d’en finir enfin avec Mia et sa vie de Bisounours !

Honnêtement, je n’ai pas grand-chose à dire sur ce Tome puisqu’en Novembre, il ne se passe tout simplement rien ! On continue à s’enfoncer dans la gentillesse et dans les niaiseries, c’est de pire en pire et je me suis encore plus ennuyée que d’habitude.

Mis à part un tout petit truc de notable (mais qu’on sentait venir quand-même depuis le début et qui n’apporte donc aucun suspense), rien à retenir de ce mois-ci. Et je m’attends à ce que ça continue comme ça pour Décembre, ce qui fait qu’en un sens, je ne suis pas impatiente de m’y mettre.

Ma seule motivation étant de terminer cette saga une bonne fois pour toute !

Bref, j’aime de moins en moins et c’est difficile pour moi de conseiller les aventures de Mia à qui que ce soit…

Ma note : 2/5 (Pas terrible)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).

La fille de braises et de ronces Tome 2 – LA couronne de flammes de Rae Carson

Une fille de braises

Un 2ème Tome qui ne perd pas en action et en suspense. J’ai adoré suivre Elisa dans cette quête passionnante ! J’ai également beaucoup apprécié suivre l’évolution des différents personnages ainsi que l’amour naissant entre Hector et notre héroïne.
Bref, je recommande !

Elisa est devenue une héroïne malgré elle. Secondée par le fidèle Hector et par ses compagnons du Malficio, elle a mené son peuple à la victoire grâce au pouvoir de sa Pierre Sacrée en terrassant une armée menée par des sorciers tout-puissants, les Animagi. Le trône de Brisadulce lui revient de droit, mais les membres de la cour complotent contre cette reine de dix-sept ans. Elisa échappe de justesse à plusieurs tentatives d’assassinat. Elle ne peut accorder sa confiance à personne et se rend vite à l’évidence, la mort dans l’âme : elle doit unir sa vie à celle d’un seigneur de Brisadulce si elle veut asseoir son autorité. Suivra-t-elle la voie de la raison quand ses sentiments à l’égard d’Hector sont de plus en plus forts ? Pour conquérir le pouvoir dont elle a désespérément besoin afin de vaincre ses ennemis et accomplir sa destinée d’Elue, Elisa part à la recherche d’une source de puissance illimitée, le mythique zafira. Une quête périlleuse qui l’entraînera dans un extraordinaire jeu de piste par-delà les océans. Dans cette quête l’accompagnent ses amis les plus chers, le garçon qui l’a trahie, et l’homme qu’elle aime. Si la chance est avec elle, elle en sortira vivante. Et plus puissante que jamais. Mais il y a un prix à payer.

Je suis contente de ne pas avoir laissé trainer ce 2ème Tome trop longtemps dans ma PAL. J’ai très vite accroché à Elisa et ça ne change pas, j’ai toujours autant apprécié la suivre dans ses aventures. D’autant qu’on sent qu’elle a pas mal changé depuis le 1er Tome. Elle a muri, son destin l’a fait évoluer plus vite qu’une jeune fille de son âge ne le devrait et on le ressent clairement. Et j’aime beaucoup être témoins de cette belle avancée !

Alors, je dois avouer, que j’ai été assez surprise de lire dans le résumé qu’Elisa a des sentiments pour Hector. Du coup, je me suis rapidement plongée dans ma lecture, impatiente que j’étais de voir ces liens se créer  ! J’ai eu l’impression de devoir attendre pour voir quelque chose apparaître entre eux, mais je n’en ai pas été déçue. J’ai adoré voir cet amour naître, même si cette relation est un peu délicate et qu’ils sont assez hésitants, l’un comme l’autre.

Et, malgré cet amour qu’Elisa ressent pour Hector, elle n’hésites pas, pour le bien de son peuple, à envisager la recherche d’un fiancé. C’est que malgré son jeune âge, elle sait faire preuve de discernement et elle sait ce qui a la priorité.

L’intrigue de ce 2ème Tome est aussi passionnante que la précédente. Elisa part à nouveau à l’aventure avec une équipe de choc, cette fois-ci pour trouver le Zafira, source de puissance pouvant lui assurer le pouvoir dont elle a besoin pour diriger.  J’ai beaucoup apprécié cette quête, l’action et le suspense qu’elle apporte. J’ai également bien aimé retrouver certaines personnages rencontrés dans le 1er Tome et les voir évoluer eux-aussi.

Je ne pensais pas autant accrocher à cette saga et c’est sans doute ce qui fait que je l’ai laissée attendre dans ma PAL. Et comme toujours quand j’hésites, je suis agréablement surprise ! J’ai maintenant hâte de découvrir le 3ème et dernier Tome !

Bref, je ne peux que recommander, j’adore !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon).