Les cœurs brisés Tome 2 – Les invisibles de Amelia Kahaney

Invisibles

Un 2ème Tome que j’ai encore plus apprécié que le 1er. Il clôt parfaitement ce diptyque. J’ai adoré cet univers et l’évolution de l’intrigue et des personnages. Je ne m’attendais pas à de telles révélations et je les ais beaucoup appréciées. En bref, ce fût presque un coup de cœur et je ne peux que conseiller cette sympathique lecture.

Après un dramatique accident qui a littéralement arrêté son coeur, Anthem Fleet a hérité d’une longue cicatrice sur le torse, mais surtout d’une force qu’elle doit toujours apprendre à maîtriser. Si ces nouveaux pouvoirs l’ont aidée à venger la mort du garçon qu’elle aimait, ils l’ont aussi amenée dans les bas-fonds sordides de Bedlam où elle s’est battue contre un réseau de criminels notoires. Or Anthem ne veut pas être cette héroïne dont la ville a pourtant cruellement besoin : elle souhaite juste aller au lycée, reprendre ses cours de ballet et aider Ford à récupérer de la lourde opération qui lui a sauvé la vie. Hélas, celui-ci n’est plus que l’ombre de lui-même. Mais lorsqu’un mystérieux groupuscule qui se fait appeler « Les Invisibles » se met à attaquer la population privilégiée de Bedlam Nord, la vie d’Anthem bascule une nouvelle fois. Au début, les menaces des Invisibles ressemblent à des canulars sans conséquence. jusqu’à ce que meurent les premières victimes. Anthem n’a alors plus le choix : il lui faut reprendre du service pour empêcher Bedlam de sombrer définitivement dans le chaos.

Ce 2ème Tome, ça fait un long moment maintenant que j’attends de pouvoir le lire (J’ai lu lu le 1er pour la première fois en 2016), mais hélas, les choses (et finalement l’oubli) ont fait que je n’ai pas pu me le procurer avant. Quand je l’ai vu par hasard récemment, j’ai sauté dessus, me souvenant que j’avais beaucoup apprécié le précédent et qu’à l’époque, j’étais impatiente de me plonger dans cette suite.

Et quelle suite !!! Je l’ai encore plus aimée que le 1er ! Anthem est égale à elle-même, j’aime beaucoup ce personnage, c’est une battante. On pourrait presque dire qu’elle en fait trop tant elle part au quart de tour, mais au final, j’adore ! Elle a compris que ses nouvelles aptitudes pouvaient servir pour le bien de tous et elle n’hésite pas à s’en servir. Je me suis également de plus en plus attachée à Ford, même s’il m’a un peu agacée à un moment de ma lecture. Heureusement ça n’a pas duré longtemps car j’aime beaucoup son duo avec Anthem et l’évolution de leur relation.

Pour parler un peu des Invisibles, je dois bien avouer que j’ai globalement adhéré à leurs revendications. Je suis d’accord pour dire que la manière n’est pas idéale pour imposer leurs idées, mais j’ai eu du mal à vraiment les détester, alors qu’ils sont un peu (pas qu’un peu en fait, carrément) l’ennemi numéro un de ce 2ème Tome. Ça fait du bien de voir un méchant qui porte à réflexion et qui n’est pas méchant juste pour l’être. Quand on creuse un peu, on peut comprendre ses attentes. Dommage qu’il ne s’y prenne pas de la meilleure des manières.

Le dénouement final est vraiment nickel, je ne m’attendais absolument pas à ça et j’ai été ravie de la tournure qu’on pris les choses et des révélations faites. Ce 2ème Tome clos parfaitement ce diptyque et je ne peux que conseiller cette sympathique découverte à toutes et tous.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Helen Grace Tome 3 – La maison de poupée de M.J. Arlidge

La maison de poupée

J’ai trouvé l’intrigue passionnante et le coupable fascinant et plutôt humain malgré ce qu’il fait à ses victimes. Les chapitres courts donnent un rythme effréné à l’enquête et Helen se bat toujours autant pour démêler les intrigues et je m’attache de plus en plus à ce personnage. Encore une très bonne lecture que je ne peux que conseiller au amateurs de thrillers.

Une jeune femme se réveille, désorientée. Elle n’est pas dans son lit mais dans une cave. Prisonnière d’un simulacre de chambre. La panique monte. Comment a-t-elle atterri là ?Pourquoi ?

Non loin de là, des promeneurs font une découverte macabre : le corps décomposé d’une femme. Sa disparition n’a jamais été signalée : sa famille recevait régulièrement de ses nouvelles via les réseaux sociaux et n’avait donc aucune raison de s’inquiéter. Quel assassin peut être assez pervers pour jouer ainsi avec les proches de ses victimes ?

La détective Helen Grace se lance sur la piste de ce meurtrier redoutable. Un prédateur vicieux et intelligent qui ne recule devant rien. Mais elle doit faire vite. Quelque part, une femme lutte pour sa survie…

Je me souviens avoir lu le résumé de ce roman lors de ma journée à LivresParis2019. J’ai longuement hésité à le prendre, jusqu’à ce que je me décide finalement pour « Am Stram Gram ». A ce moment-là, j’ignorait qu’ils faisaient partie de la même série et j’ai été bien inspirée de le choisir (plutôt au hasard) pour commencer, ne sachant pourtant pas que c’était le premier Tome. Bref, le résumé m’intriguait tant que je ne pouvais pas laisser « La maison de poupée » trop longtemps dans ma WishList.

J’aime beaucoup le personnage d’Helen et j’adore la voir évoluer au fil des Tomes. L’auteur ne s’attarde pas spécialement beaucoup sur sa vie personnelle mais suffisamment toutefois pour la rendre attachante et satisfaire la curiosité de la lectrice que je suis. J’aime également voir que des obstacles viennent lui causer des soucis en dehors des enquêtes en cours, ça rajoute un suspense différent de celui déjà offert par la traque d’un(e) meurtrier(e). Et puis Helen est une battante et j’aime voir comment elle se débrouille se dépatouiller.

J’ai été ravie de voir que, malgré son passé et son présent, Charlie ne soit pas trop mise de côté. Elle interfère encore pas mal avec Helen et j’aime beaucoup voir leur lien continuer à se tisser et à faire évoluer leur relation d’une manière à laquelle je ne m’attendais pas.

Je n’appréciais déjà pas beaucoup Ceri dans le Tome précédent mais là, je peux vraiment dire que je la déteste, c’est une vraie garce prête à tout pour arriver à ses fins et je dois avouer que même si je ne l’aimais pas, je ne m’attendais pas à tant de méchanceté ! Bref, un personnage que j’adore détester !!!

L’intrigue est à nouveau très bien faite, je ne me suis pas ennuyée une seconde (les chapitres très courts donnant un rythme effréné) et j’avais vraiment hâte de découvrir ce que l’auteur nous avait concocté. Je n’ai absolument pas été déçue et je ne m’attendais pas à un tel scénario. J’avoue avoir trouvé le « prédateur » (comme dit dans le résumé) plutôt fascinant. Je me suis longuement demandé pourquoi il faisait ça, d’où ça lui venait. Et tout a fait sens quand j’ai compris. J’apprécie assez qu’avec cet auteur, les méchants sont rendus humains d’une certaine manière. Même si c’est très mal ce qu’il fait, on arrive à comprendre comment il en est venu là.

Bref, encore une excellente lecture que je ne peux que conseiller aux amateurs de Thrillers. Je pense maintenant pouvoir dire que M.J. Arlidge se forge une jolie place dans mes auteurs favoris du genre.

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Tempête Tome 1 – Tempête naissante de Tracy Deebs

Tempête naissante

Une belle déception que ce 1er Tome. Je voulais une lecture légère et rafraîchissante et finalement je suis tombée sur une héroïne tellement insupportable que je me suis ennuyée du début à la fin. Je ne sais pas encore si je laisse le bénéfice du doute à l’auteur et si je vais avoir assez de courage pour encore supporter Tempête dans 2 autres Tomes ! 

Sur la terre…
Tempête Maguire aime sa maison sur la côte californienne, surfer sur les vagues assassines, prendre soin de ses frères et de son père. Elle aime son petit ami de longue date, Mark. Mais le poids de son secret la pousse à répondre à l’appel de l’océan sans cesse plus marqué.

Parmi les vagues…
Le secret de Tempête? Elle est à moitié sirène, un héritage de sa mère absente qui est retournée dans l’océan voici de nombreuses années. Maintenant, Tempête doit faire son propre choix. Pour compliquer les choses, il y a Kona, un nouveau venu énigmatique dont les capacités surnaturelles évoquent une passion partagée et des secrets communs.

Au-delà de la mer…
Mais il y a plus en jeu que le cœur et l’identité de Tempête. Sa vie est peut-être aussi en danger. En effet, l’océan cache un mystérieux et sombre secret, un secret où se côtoient une histoire d’amour renversante et une aventure palpitante. Mais, un secret où personne, encore moins Tempête, n’est en sécurité.

En cette période assez chaude, j’avais envie de lire quelque chose de léger et de frais et je me suis dit qu’une histoire de sirène devrait pouvoir faire l’affaire et combler mes attentes. Malheureusement, malgré un résumé plutôt prometteur, ce ne fût pas vraiment le cas.

Si au départ j’ai plutôt accroché à Tempête, je dois bien avouer qu’elle a assez vite commencé à m’agacer fortement et ce jusqu’à la fin. Je trouve que c’est une héroïne assez pénible dans le sens qu’elle ne cesse de se plaindre et qu’elle a un caractère assez fermé. Elle est ultra butée ! Si elle décide qu’elle ne veut pas tester quelque chose, elle ne va même pas essayer de comprendre et elle reste sur sa position. Je n’aime pas ça, ça a tendance à m’énerver, d’autant qu’elle est même carrément fermée à la discussion, au point d’aboyer sur tout le monde !

Et à l’opposé, mademoiselle se permet de tout de même faire l’inverse de ce qu’elle dit, tout en insistant et en disant qu’elle ne changera pas d’avis. Euh, on peut m’expliquer, pourquoi elle reste à se point campée sur ses positions, mais elle fait quand-même le contraire de ce qu’elle dit ? Non parce que moi je n’ai pas compris.

Ha oui et puis parlons aussi de ses hésitations plus qu’agaçantes entre Mark et Kona. Quand elle est avec l’un, elle pense à l’autre et inversement. Non mais tu peux pas te décider ma fille ?

Au niveau de l’histoire, ça pourrait passer si l’héroïne n’était pas aussi insupportable. Mais au final, Tempête passe tellement de temps à râler et à s’apitoyer sur son sort que je me suis royalement ennuyée ! Je me suis vraiment accrochée en espérant que quelque chose de passionnant allait se passer, mais malgré les quelques actions, je n’ai pas pu être passionnée comme je l’aurais voulu.

En bref, c’est une déception pour moi… Et j’avoue être tiraillée concernant les suites. J’aurais bien envie de les lire, de laisser le bénéfice du doute à l’auteur en espérant avoir des réponses aux questions apportées dans ce 1er Tome. Mais en même temps, je ne sais pas si j’aurais le courage de supporter Tempête quelques centaines de pages de plus !

Et vous, vous l’avez lu ? Vous l’avez aimé ?
Dites-moi tout !

Ma note : 2/5 (Pas terrible)

Les cœurs brisés Tome 1 de Amelia Kahaney

couv28747060

Un chouette roman que j’ai trouvé très sympathique à lire. J’ai trouvé le dénouement assez inattendu et je l’ai beaucoup apprécié. J’ai juste un gros regret concernant la fin, que j’ai trouvée très frustrante. A part ça, l’histoire est intrigante, il y a de l’action, on ne s’ennuie pas et cette lecture fait agréablement passer le temps.

Sa vie a commencé quand son cœur s’est brisé. Fille d’un magnat de l’immobilier, Anthem Fleet est une ballerine accomplie. Elle est promise à un avenir radieux avec son petit ami Will, également fils de l’aristocratie de Bedlam, ville ou le luxe ostentatoire contraste avec la misère des quartiers pauvres gangrenés par la puissante mafia du Syndicat. C’est à la croisée de ces deux mondes que la vie d’Anthem bascule, lorsqu’elle rencontre au cours d’une rave illicite le romantique et sulfureux Gavin. Anthem vit leur liaison comme un rêve éveillé, jusqu’à ce que Gavin soit kidnappé par le Syndicat… et qu’Anthem perde la vie. La jeune fille se réveille alors dans un laboratoire clandestin avec un nouveau cœur bionique qui lui confère des capacités extraordinaires.

Au départ, c’est la couverture qui m’a fait prendre ce livre en main. J’ai lu la 4ème de couverture et j’ai tout de suite voulu en savoir plus. Et je ne le regrette pas car j’ai passé un très agréable moment de lecture.

Ce livre, je l’ai tout d’abord lu en janvier 2016 et je l’ai plutôt adoré… Je n’avais malheureusement pas le Tome 2 dans ma PAL et il est, hélas, tombé dans l’oubli. Et puis, je suis tombée sur ce 2ème Tome dernièrement et j’ai décidé de relire le premier afin de me le remettre en tête et d’enfin pouvoir découvrir la suite… Je reprend donc l’article que j’avais écrit en 2016 et je l’édite par-ci, par-là (en italique) histoire d’y ajouter mon ressenti après cette seconde lecture.

Je me suis assez vite attachée à Anthem et sa meilleure amie Zarah. Par contre, j’ai rapidement détesté Will et je dois avouer que la rencontre de notre héroïne avec Gavin m’a fait rêver. Il est vrai que j’ai trouvé que tout allait vite entre eux, c’est limite s’ils ne tombe pas amoureux au premier regard, sans même se connaître et j’ai trouvé ça un peu exagéré. M’enfin bon, c’est un roman, ça sert aussi à vendre du rêve alors je me suis laissée emporter avec plaisir dans leurs petites rencontres en cachette.

Lorsque Gavin est kidnappé, Anthem ne vit plus que pour le retrouver, ça en devient même carrément obsessionnel. Malheureusement, un accident la fait mourir et, heureusement pour elle qu’un jeune homme (Ford) l’a amenée dans le laboratoire clandestin où un nouveau cœur (mécanique, bionique) l’attendait. Ce nouvel organe lui offre des capacités qu’elle n’avait pas avant et ces nouveaux « pouvoirs » ne seront pas de trop pour l’aider à retrouver les membres du Syndicat à l’origine de l’enlèvement de Gavin.

J’ai beaucoup apprécié la relation entre Anthem et Ford. Le jeune homme devient vite un ami indispensable et elle s’y attache plus vite qu’elle ne le voudrait. J’ai trouvé cette relation plus logique que celle entre Anthem et Gavin, qui, comme je l’ai dit, allait beaucoup trop vite selon moi. Avec Ford, ça suit son chemin, ça prend son temps et ça me semble plus réel. Leur amitié se construit petit à petit ainsi que leur confiance l’un envers l’autre. Un autre personnage que j’ai aussi beaucoup apprécié, c’est Serge.  Il est le chauffeur de la famille d’Anthem et ses discrètes implications m’ont beaucoup plues. Il est le genre de personne sur qui on peut compter, un rock sur lequel s’appuyer.

Les révélations de la fin du roman m’ont vraiment surprises, je ne m’attendais pas à un dénouement pareil et j’ai beaucoup aimé. Un petit point négatif cependant, c’est la toute fin… J’en ai été réellement frustrée ! Maintenant que j’ai le 2ème Tome en ma possession, je peux vous dire que je ne laisserai pas passer 3 ans avant de le lire !

En bref, une belle découverte que je ne peux que recommander à celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu. Il me tarde de lire la suite !

Ma note : 4/5 (Très bien)

Marked Men Tome 6 – Asa de Jay Crownover

Asap

Asa est un personnage qu’il me tardait de découvrir tant il m’intriguait et je peux dire que je n’ai pas été déçue, malgré quelques réactions de sa part qui lui auraient mérité de grosses claques. Royal qui ne me plaisait pas de prime abord a tout de même réussi à se frayer un chemin jusqu’à mon cœur et j’ai très vite fini par l’apprécier. Bref, encore un tout bon Tome qui clôture assez bien la saga.

Arrivé à Denver récemment pour rejoindre sa sœur, Ayden, et son groupe d’amis, Asa Cross se bat entre l’homme que tout le monde pense qu’il est et celui qu’il veut devenir. Il a toujours été un prédateur. Mais aujourd’hui il ne veut plus blesser ceux qui l’entourent, particulièrement quand une policière pulpeuse semble intéressée par celui qui brise les règles.

Il me tardait de découvrir Asa tant ce personnage m’intriguait. Je dois bien avouer qu’il ne m’a pas vraiment fait une bonne impression quand je l’ai rencontré la première fois. Mais au plus j’avançais dans les Tomes et au plus il remontait dans mon estime et au plus j’avais envie de connaître son histoire. Je trouve que c’était une bonne idée de le choisir pour clôturer la saga des Marked Men.

De prime abord, je n’étais pas spécialement fan de Royal et je dois bien avouer que le coup de l’ex criminel avec la flic m’a fait lever les yeux au ciel. Mais au final, pourquoi pas après tout ? C’est clair que c’est un coup classique, mais je m’y suis faite. Même si c’était flagrant, ces deux-là étaient fait pour se plaire. Lui avec ses batailles intérieures pour ne pas retomber dans ses travers et elle, torturée par la culpabilité suite à un accident qui a blessé une personne à laquelle elle tient beaucoup.

Leur passé respectif offre quelques petits agacements qui m’ont souvent donné envie de leur mettre des baffes, à Asa surtout. L’une de ses réactions en particulier m’a beaucoup énervée… Mais au final, je savais bien comment ça allait finir alors c’est de bonne guerre de supporter quelques sautes d’humeurs venant de certains personnages. Et concernant le fait qu’il n’y ai aucune surprise quand à l’issue de leur histoire, ça ne me dérange pas. Je ne lis pas une romance pour m’offrir du suspense. Si j’ai besoin de frissons et d’intrigue bien ficelée, je me prend un thriller. Du coup, c’est parfait pour moi. D’autant que l’intrigue centrale et l’évolution des personnages est passionnante.

Quant au côté « Bisounours » (tout se fini toujours bien), contrairement à ce qu’on pourrait penser, ça ne m’a pas dérangée ici. Alors oui, on en est au 6ème Tome, ce qui fait un 6ème couple qui se forme, ça pourrait me lasser… Mais à mon grand étonnement, j’aime beaucoup. Et j’adore revoir « les anciens » et voir comment ils avancent dans la vie.

Un petit truc qui m’a frustrée, c’est de ne pas en savoir plus sur Sayer. J’ai tout de suite accroché avec elle quand je l’ai rencontrée dans le Tome précédent et j’aurais aimé qu’on parle un peu plus d’elle. J’ai donc été déçue que la saga des Marked Men se termine déjà. Je trouve qu’il reste pas mal de personnages à exploiter… Et puis, quand je suis arrivée à la fin de ce 6ème Tome, j’ai lu une note de l’auteur comme quoi une série appelée « Saints of Denver » allait sortir, concernant les personnages secondaires rencontrés dans « Marked Men » et qu’elle ne fût pas ma joie de découvrir qu’elle allait justement commencer par Sayer !

Je suis donc ravie de savoir que l’univers n’est pas complètement clos et que je risque bien de recroiser quelques-uns de mes personnages favoris !

En tout cas, cette série m’aura fait découvrir une auteur que j’aime beaucoup et que je compte continuer à suivre en lisant d’autres saga, à commencer par « Saints of Denver » dans laquelle je ne vais pas tarder à me plonger !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)

Fangirl de Rainbow Rowell

Fangirl

« Fangirl » m’a offert un agréable moment de lecture, mais sans plus. J’ai apprécié l’histoire dans sa globalité, moins les chapitres concernant Simon et Baz auxquels je n’ai pas réussi à accrocher. Bref, chouette petite histoire pour passer le temps.

Cath est fan de Simon Snow.
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow…

Mais pour Cath, être une fan résume sa vie – et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c’est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère. Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l’univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films. La soeur de Cath s’est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s’en passer. Elle n’en éprouve pas l’envie.

Maintenant qu’elles sont à l’université, Wren a annoncé à Cath qu’elle ne voulait pas qu’elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d’écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots…
Mais elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n’a jamais vraiment été seul.

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s’habituer à cette nouvelle vie ?
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Écrire ses propres histoires ? Et veut-elle vraiment grandir si c’est synonyme d’abandonner Simon Snow ?

Je dois bien avouer que ce roman est dans ma PAL depuis si longtemps que j’avais presque oublié qu’il y était. Pourtant, je l’avais sélectionné dans les livres à lire absolument en 2019. Du coup, je suis retombée dessus en parcourant ma liste et je me suis enfin décidée à m’y plonger, sachant que j’aime beaucoup Rainbow Rowell et que je risquais de passer un agréable moment de lecture en compagnie de Cath.

Je ne m’étais pas trompée, il est vrai que j’ai bien apprécié ma lecture, même si ce ne fût pas le coup de cœur auquel je m’attendais.

Cath est une jeune fille plutôt introvertie qui a tendance à vivre à travers la fanfiction qu’elle écrit. Elle n’a pas vraiment de vie sociale (si ce n’est sur internet, quand elle répond aux commentaires de ses nombreux lecteurs), ne sort pas et passe ses moments libres à écrire à propos de Simon et Baz… Ouais, dis comme ça, ça fait assez pathétique, il faut bien le dire. D’autant que Wren, sa sœur jumelle est tout l’inverse d’elle. Elle sort, se fait des copine, des petits copains aussi. Bref, elle vit pour du vrai !

Malgré ce côté renfermé, j’ai tout de même réussi à m’attacher à Cath, qui est quand-même le personnage principal de ce roman. Bon, c’est vrai que j’ai souvent eu envie de la secouer pour qu’elle se bouge mais c’est aussi ce qui fait ce qu’elle est alors je m’y suis faite. Pour Wren, je l’ai trouvée sympa mais sans plus, elle m’a parfois bien énervée et j’en suis même arrivée à ne plus l’apprécier à un certain moment… Et puis c’est revenu. Mon personnage préféré dans l’histoire, c’est quand-même Levy. Qu’est-ce qu’il est adorable lui alors ! Raigan est pas mal non plus dans son genre, même si de prime abord, elle ne donne pas spécialement envie de la connaître.

En ce qui concerne l’histoire, j’ai plutôt apprécié dans sa globalité. Ce que j’ai moins aimé, ce sont les chapitres concernant Simon et Baz… Oui, Cath est fan et elle écrit à leur sujet et oui, c’est intéressant de voir ce qu’elle écrit, mais l’histoire d’origine, celle de Gemma m’ennuyait et j’avoue que j’avais du mal à me plonger dedans. Les similitudes avec Harry Potter sont trop fortes et ça fait un peu trop « remake à deux balles » pour que je m’y intéresse.

Après, j’ai remarqué que Rainbow Rowell a également sorti un roman appelé « Carry on », au sujet de Simon et Baz, j’espère que c’est la version de Cath. Je lirais ce livre un jour, mais je ne suis pas spécialement pressée. On verra quand l’envie sera là.

Bref, « Fangirl » est un chouette roman pour passer un agréable moment de lecture, mais pour moi, ça s’arrête là. Bonne lecture mais sans plus !

Ma note : 3,5/5 (Bien)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Helen Grace Tome 2 – Il court, il court le furet de M.J. Arlidge

Il court le furet

Un 2ème Tome aussi passionnant que le précédent. C’est que l’auteur a de la suite dans les idées et qu’il sait comment faire pour qu’on accroche : Chapitres courts, personnages complexes qu’on adore découvrir, action et suspense à chaque coin de page… Que demander de plus pour passer un bien haletant moment de lecture ?!

Southampton, quartier rouge. Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose… son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de la ville.
Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l’Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville.
Le commandant Helen Grace est chargée de l’enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l’arrêter avant qu’il ne frappe à nouveau.

« Am Stram Gram » fût une telle découverte que je ne pouvais pas faire sans continuer à suivre le commandant Helen Grace. J’avoue que niveau enquête, je suis assez difficile, et, pour moi, aucune autre série policière n’arrive à la cheville de celle de Thilliez et de son Sharko ! Et pourtant, j’ai bien accroché à Helen et j’ai envie de poursuivre l’aventure avec elle également. Je suis contente de pouvoir enfin dire que j’ai renoué avec les Thrillers !

Le résumé promettait un bon moment de lecture et il n’a pas menti. On ne s’ennuie pas une seconde avec Helen, tant au niveau privé que professionnel. J’ai beaucoup apprécié justement que l’auteur continue à nous faire découvrir le commandant en dehors de son boulot. On apprend encore deux-trois choses sur elle et ça nous fait découvrir une nouvelle facette de sa personnalité que je n’aurais pas soupçonnée. Dans le genre personnage complexe, il faut bien avouer que la jeune femme se pose là !

J’ai aimé être témoin de l’évolution de la relation entre Helen et Charlie. Il faut avouer que la fin du Tome précédent laissait attendre à quelque chose de compliqué entre elles et franchement, ces difficultés apportent un petit plus à l’histoire. J’apprécie beaucoup ces deux femmes et, de fait, les voir se débattre avec cette relation m’a bien plu.

Au niveau de l’enquête, non seulement le coupable ne se laisse pas choper facilement, mais en plus, la presse met des bâtons dans les roues de la police… Et je dois bien dire que je ne supporte pas la journaliste récurrente, j’ai oublié son nom mais elle suis Helen depuis « Am Stram Gram » et on dirait bien qu’elle n’est pas prête à la lâcher de si tôt. Une raison de plus pour me faire boycotter les journaux. Ils sont agaçants à être toujours à l’affût du moindre scoop, même si des victimes en souffrent. C’est pathétique ! Enfin, là n’est pas le sujet de mon article.

L’auteur a trouvé le filon pour qu’on accroche : les chapitres sont courts, il y a de l’action et du suspense à chaque coin de page et les personnages sont tous tellement intéressants qu’on a toujours envie de creuser pour les comprendre mieux.

En bref, une nouvelle série policière que je suis heureuse d’avoir découverte et que je vais m’empresser de suivre avec délice ! Je ne peux que la conseiller aux amateurs de Thriller. M.J. Arlidge semble être un auteur sur qui on peut compter pour passer un bon moment de lecture haletante !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Marked Men Tome 5 – Rowdy de Jay Crownover

Rowdy

Encore un personnage passionnant auquel je me suis bien accrochée (et je n’aurais pas pensé m’attacher autant à lui en l’ayant croisé dans les autres Tomes). La relation qu’il entretien avec Salem est très intéressante, leur passé ensemble n’est pas simple et j’ai aimé voir comment ils se débrouillent pour que ça fonctionne.

Après que la seule fille qu’il n’ait jamais aimé lui dit qu’il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas. Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s’agit des filles. Brûlé par l’amour il n’est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois. Mais ça, c’était avant qu’un fantôme du passé ne resurgisse. Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n’a qu’un seul bon souvenir, celui d’un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite sœur. Aujourd’hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy « qu’il était une fois, il avait choisi la mauvaise sœur ». Tout fonctionnait parfaitement jusqu’à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surface, menaçant de les séparer pour de bon.

Je ne pensais vraiment pas accrocher à ce point à ce genre de saga. A la base, je n’étais même pas intéressée et je ne pensais pas la commencer un jour. Et puis depuis que je suis tombée dans cet univers, je n’arrive plus à le lâcher.

Depuis le début, Rowdy me donnait l’impression d’être le comique de la bande, le mec sympa et divertissant, le bon pote pour passer une belle soirée. Aussi, je n’aurais jamais imaginé qu’il pouvait être un personnage complexe avec des problèmes. Et pourtant, on dirait bien qu’aucun mec de la bande ne fait exception à ce niveau-là, ils ont tous un passé un peu compliqué et c’est en apprenant à les connaître qu’on le découvre. Je n’aurais pas pensé m’attacher à lui autant.

Quant à Salem, j’avoue que je n’étais pas ravie de la voir débarquer dans l’histoire. Je trouvais que niveau personnage, il y en avait assez et je n’avais pas tellement envie de voir la bande s’agrandir encore. Et finalement, elle est tellement sympathique que je m’y suis faite. Sa relation avec Rowdy ne commence pas spécialement très bien (il faut dire aussi qu’ils ont un passé en commun et que ça n’est pas spécialement agréable pour Rowdy de rouvrir de vieilles blessures), mais j’ai apprécié la voir évoluer, les voir s’accrocher tous les deux pour que ça fonctionne.

Et niveau personnages, on est vraiment servi puisque deux autres jeunes femmes débarquent dans ce 4ème Tome et je sens bien que l’une d’elle va rester. Je n’en dirait pas plus pour ne pas vous spoiler, mais franchement, j’ai trouvé l’avocate plutôt adorable dès le début. Elle m’a de suite intriguée et il faut bien avouer qu’elle n’arrive pas sans quelques petites révélations bien passionnantes.

En bref, encore un personnage auquel je me suis bien accroché et une histoire que j’ai trouvée passionnante ! Ne me reste plus qu’à découvrir Asa pour clôturer cette belle saga. Et je dois bien avouer que je suis impatiente tant le frère d’Ayden m’intrigue !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Franck Sharko & Lucie Hennebelle Tome 11 – Luca de Franck Thilliez

luca

Encore une belle claque que ce « Luca » !!! Je me suis encore une fois bien fait balader par l’auteur et j’ai adoré ça ! J’aime avoir l’impression d’avoir résolu l’enquête et me rendre compte que j’étais complètement à côté de la plaque. Une fois de plus, les sujets abordés étaient passionnants et j’ai passé un très bon moment de lecture avec Sharko, Lucie, Nicolas et Audra. Bref, encore un Tome que je recommande !

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.

Fan comme je le suis de Sharko, je ne pouvais simplement pas passer à côté de « Luca ». Je suis à l’affût dès que Franck Thilliez sort un nouveau roman ! Je me le suis procuré peu après sa sortie et je n’ai pas attendu pour m’y plonger, mon impatience ne m’aurait pas laissé faire. Pour tout dire, je trépignais de me jeter corps et âme dans cette intrigue ! J’avoue, j’ai à peine lu le résumé ! Je suivrais Franck Thilliez les yeux fermé, encore plus si Sharko et Lucie sont du voyage !

J’ai adoré cette lecture ! Et j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur se diversifie des Tomes précédent. Après autant d’enquêtes, on pourrait penser que ça va commencer à tourner en rond… et bien pas du tout ! Les thèmes abordés sont toujours différents et, une fois n’est pas coutume, j’ai appris des choses durant ma lecture. Et j’ai réfléchis aussi ! Le thème des réseaux sociaux et certains phrases m’ont même fait me remettre en question quant à l’utilisation des dis réseaux. L’auteur sait surfer sur l’actualité et aborder des thèmes qui vont parler aux lecteurs. Après tout ce temps, on pourrait également penser qu’à force, on commencerait à connaître le style de l’auteur et à deviner où il veut nous emmener… et bien pas du tout non plus ! Et c’est pour ça que j’ai en ce point confiance en l’auteur pour me faire passer un formidable moment de lecture.

J’avoue, j’ai plusieurs fois cru que j’avais découvert le pot aux roses. Et pourtant, je n’en était pas à la moitié du bouquin. J’avoue, j’en ai été déçue : me dire que j’avais résolu l’enquête alors qu’il me restait encore beaucoup à lire, ça ne m’a pas rendue folle de joie… Et pourtant, une partie de moi me disait « Hey, tu déconnes, t’inquiètes, tu te plantes, c’est Thilliez, tu ne penses quand-même pas t’en tirer comme ça ! ». Et cette petite voix avait bien raison de garder espoir en l’un de ses auteurs favoris.

Bien sûr que Franck n’allait pas me décevoir ! Il a réussi à me mener en bateau avec beaucoup de brio, comme d’habitude ! Entonnement, j’ai adoré cette sensation de penser savoir et de me rendre compte au final que je me suis faite avoir. A chaque fois que la fine équipe pense avoir résolu quelque chose, une autre merde leur tombe dessus. A croire que tout est imbriqué comme des poupées russes.

Là où j’ai eu la sensation que ça stagnait, c’est au niveau de l’évolution des personnages. Franck et Lucie continuent leur évolution au sein de la police, mais on dirait que plus rien n’avance dans leurs vies personnelles. Pendant tout un temps, il y avait une sorte de trame parallèle les concernant et ça n’est pas le cas ici. Je ne dirais pas que c’est un manque, c’est même plutôt bien qu’ils puissent respirer un peu de ce côté là, mais ça m’a tout de même interpellée.

A côté de Franck et Lucie, on retrouve Nicolas, un personnage que j’ai petit à petit commencé à apprécier et auquel j’ai fini par clairement m’attacher lors des derniers Tomes. Et puis il y a également Audra, une nouvelle jeune femme qui fait son entrée dans l’équipe et qui forme un assez beau binôme avec Nicolas… Ces deux-là sont fait pour s’entendre vu leurs passifs et j’ai apprécié les voir nouer des liens et se soutenir mutuellement. En parlant de passif, j’ai beaucoup aimé que l’auteur utilise des faits réels de l’actualité pour façonner ses personnages. Ça mélange la vraie vie à la fiction, nous donnant l’impression que ce qu’on lit s’est vraiment passé et qu’on n’est pas juste plongé dans un thriller.

En bref, encore un coup de cœur que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre. Si comme moi vous êtes fan de Thilliez, foncez les yeux fermés, vous ne le regretterez pas !

Et si vous ne connaissez pas encore l’auteur mais que vous aimez les Thriller à suspense et les « page turner », n’hésitez pas à découvrir Sharko, mais commencez par le premier, ça sera mieux 😉

Ma note : 5/5 (Coup de cœur)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)

Marked Men Tome 4 – Nash de Jay Crownover

Nash

Nash est un personnage qu’il me tardait de découvrir, je le trouvais plutôt discret jusqu’à présent et j’étais curieuse de connaître son histoire. Quant à Saint, même si j’ai parfois eu envie de la secouer, je dois bien avouer que je l’ai trouvée adorable ! Ces deux-là forment un assez joli couple et j’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de leur relation.

Saint Ford, infirmière, concentrée sur son travail, dévouée à ses patients, n’a pas de place pour l’amour dans sa vie. Elle n’a pas besoin d’un homme – surtout quand il s’agit du canon inoubliable qui l’a détruite au lycée.
Le sombre et mystérieux Nash Donovan ne se rappelle peut-être pas d’elle, ni de la douleur qu’il lui a causée. Mais il a chamboulé son monde… Et il risque de recommencer.
Nash n’est plus le joueur prétentieux qu’il a été. Dévasté par la découverte d’un secret de famille, il essaie difficilement de comprendre son futur. Il ne peut pas être distrait par la jolie infirmière qu’il croise partout. Mais il ne peut ignorer les étincelles entre eux, ni le fait qu’elle semble le fuir.
Mais la Saint douce, rigolote et canon, est bien trop géniale pour qu’il renonce. Quand Nash découvre la vérité sur leur passé, il réalise qu’il a peut-être déjà perdu son cœur avant même de s’être battu pour elle. Maintenant, Saint doit décider : Nash vaut-il la peine de risquer son cœur à nouveau ?

Qu’est-ce que j’aime cet univers ! J’aurais pu penser que ça allait me lasser, mais pas du tout ! Alors oui, à chaque fois c’est une histoire d’amour qui met en scène l’un des gars du Marked, mais c’est à chaque fois différent… il y a toujours une histoire de fond qui fait que c’est plus qu’une simple romance. Les personnages sont toujours un peu torturé mais de manière différente et on ne sait jamais à quoi s’attendre avant de commencer un Tome.

Nash est le meilleur ami de Rule et j’ai déjà eu l’occasion de le croiser à plusieurs reprises dans les Tomes précédent. Il me semblait discret mais présent, le genre d’ami qu’on n’entend pas mais sur lequel on sait qu’on peut toujours compter. Et je ne m’étais pas tout à fait trompée car Nash est bien quelqu’un sur qui on peut compter. C’est un ami formidable toujours présent pour les autres. Et cette fois, c’est lui qui a des soucis et qui a besoin des autres pour le soutenir. Ce qui lui tombe dessus n’est pas banal et ça laisse peu de place à l’amour… Et pourtant…

Saint est une jeune femme plutôt introvertie, et quand on en apprend plus sur son passé, on comprend pourquoi. Non seulement elle est introvertie, mais elle n’arrive pas à avoir une bonne estime d’elle-même. On a beau lui dire qu’elle est magnifique et formidable, elle reste coincée sur l’image qu’on lui renvoyait durant son adolescence. Saint est la jeune femme du clan à laquelle j’ai eu le plus de facilité à m’identifier. Ado, je n’avais pas non plus une très bonne image de moi-même et j’ai eu plus ou moins de difficulté à passer au dessus de ça. Saint, elle, a eu beaucoup plus de mal que moi à passer à autre chose et j’avoue que par moment, j’avais envie de la secouer, même si quelque part, je la comprenais.

On peut dire que Nash et Saint se sont bien retrouvé, malgré leur passé en commun et le fait que les choses n’avaient pas super bien commencé entre eux à l’époque. J’ai été ravie d’être témoin de l’évolution de leur relation, ils forment un assez beau couple et je les apprécie beaucoup l’un et l’autre.

Encore un Tome qui me fait adorer cet univers, décidément ces gars-là sont plus attachants que ce à quoi je m’attendais ! Et leurs copines sont géniales elles aussi. J’aime le fait qu’ils forment plus qu’un cercle de collègues ou de potes. C’est une vraie famille et j’adore les voir s’épauler les uns les autres comme ils le font.

Vivement découvrir Rowdy, il m’intrigue !

Ma note : 4,5/5 (Excellent)


(Cliquez sur l’image pour acheter ce livre sur Amazon)